Fil info
19:16Sarlat-la-Canéda : Un Molière d’honneur pour Sarlat -> https://t.co/GTrN9ukmA5
18:30Indre : L’industrie se gave pendant que les familles se serrent la ceinture -> https://t.co/vO98d9RAxH
18:24Châteauroux : La 95e foire-exposition fera voyager dans les îles -> https://t.co/O6XA4ju96q
18:23Périgueux : Le cluster veut donner un nouveau souffle à la ruralité -> https://t.co/XAj7MprWjA
18:21Indre : L’invitation au voyage du festival Debussy -> https://t.co/TVWX6LPytw
18:02Tulle : Les enfants au centre des soins -> https://t.co/9836Weaesr
17:10RT : Nous le sentons depuis plusieurs semaines maintenant, "il se passe vraiment quelque chose dans la campagne".Oui, on… https://t.co/FCOKNl9cBK
17:10RT : La commune de Saint-Sulpice-les-Feuilles en reçoit aujourd'hui le label "Territoire Bio Engagé" de la… https://t.co/HSLTKhE37t
17:09RT : Les stars, ce sont les salariés d' qui se battent pour notre patrimoine commun face à ce gouvernement de vendeu… https://t.co/JDYHsYrFpJ
17:08RT : Il faut bien constater qu’il y a plus d’enthousiasme à rebâtir Notre-Dame qu’à restaurer la France. Les malheurs de… https://t.co/4nx5JBLbDs
17:07RT : « Les communistes ont la banane », « fait salle comble », « Une très belle campagne », « L’ambiance a c… https://t.co/3uhHeqkX34
17:06RT : 3 raisons de refuser la privatisation d'ADP : ➡️ Parce que c'est une infrastructure stratégique ➡️ Parce que l'en… https://t.co/EH8Sa56GJN
16:46# # - -sur-Benaize : Succès collectif de l’association de réinsertion Maximum -> https://t.co/CS5tCmzPWa
16:14# # - : Un budget 2019 ambitieux pour de gros investissements -> https://t.co/Uisl3akjYC
16:03Brive-la-Gaillarde : «Japon invisible» et secret révélé -> https://t.co/YmaSmd7RB7
15:47Rosnay : Le concours des « Prairies fleuries » 2019 est lancé ! -> https://t.co/NfhcnVQF3i
15:46Indre : Chez les Aupetit-Dubois, à la Ménardière, on chassera les œufs lundi -> https://t.co/jW79Huwgh8
15:44Indre : Une carte datant de 1810 a été retrouvée -> https://t.co/QLfSbhbOw7
10:37Une belle journée qui débute, avant / 3 pts obligatoires!!! https://t.co/L0p2K8RCJ9
10:33Bergerac : Inondations : ce long travail de reconstruction -> https://t.co/nHzzdIqevc
08:11"Carmen et Emilio au cœur de la Résistance" Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance | Cc… https://t.co/bPKK5AYDZW
08:04Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/DzoIRucIyO via
07:43# # - : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations -> https://t.co/wSDc1sHdb1
07:39Région : Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance -> https://t.co/2s1mO4Uapx

Salaire et justice fiscale : ça urge !

RÉFORMES

Rétablir l’ISF, revoir l’impôt sur le revenu et surtout la TVA et la CSG qui frappent aveuglément, ou augmenter le Smic : ce qu’il faut mettre en oeuvre et vite pour que les gilets jaunes se sentent entendus et non pas baladés.
Supprimer la hausse des taxes, ça ne suffit pas. Si c’était effectivement la première demande des gilets jaunes, les manifestants ont élargi le champ de leur revendication.
Et le gouvernement, qui hurle au loup à propos de la manifestation de demain, ferait mieux de répondre à des exigences légitimes. De la justice
sociale et de quoi vivre décemment sont en effet les deux piliers des exigences venues du terrain.
Le gouvernement l’a bien compris puisqu’il propose un débat public sur les impôts. Sauf qu’il veut le résumer à « moins d’impôt, c’est moins de service public ». Ce n’est pas ce que demandent les gilets jaunes. Quand ils exigent le rétablissement de l’ISF, un « impôt sur le revenu plus progressif » (cf « Les directives du peuple » distribuées aux députés) ou une TVA à 0 ou 1% pour les biens alimentaires, ils sont très clairs.
Mais le gouvernement a déjà refusé les amendements proposés par les groupes communistes et insoumis visant à augmenter le nombre de tranches d’imposition à l’occasion du premier budget de Macron. Et comme le disaient déjà les États généraux de la fiscalité proposés par le Front de gauche en 2013 ou de régulières notes de la CGT Finances, c’est à l’injustice des impôts indirects qu’il faut s’attaquer. La TVA qui rapporte la moitié des revenus de l’État, alors qu’elle frappe au même pourcentage tous les revenus ou à la CSG, qui arrive en deuxième position, dépassant les 100 milliards de recettes quand l’impôt sur les revenus plafonne à 76 milliards.
On ne vit pas avec le Smic
Plus de justice fiscale, c’est également ne plus donner, sans condition, des milliards aux entreprises. « 40 milliards via le CICE », a rappelé lors du débat parlementaire sur les gilets jaunes le député communiste Fabien Roussel dont le groupe demande depuis des années à ce que les aides aux entreprises soient liées à leur taille et à leur politique pour l'emploi.
« On ne vit pas avec le Smic. Vivre, ce n’est pas simplement manger », a dit très clairement un gilet jaune lors d’une rencontre au Sénat organisée mercredi.
Si le gouvernement dit comprendre la colère face à un travail qui ne rémunère pas, il ne fait rien. Pourtant, cette hausse du salaire minimum est très clairement demandée, pour atteindre les 1 300 euros net, selon « Les directives du peuple ». Le groupe communiste a exigé cette augmentation « dès janvier 2019 », lors du débat parlementaire. Tout comme FO qui s’est dit « pas du tout satisfait » de la hausse du Smic de 1,8% prévue. Ou comme la CGT qui milite depuis longtemps pour un montant de 1 800 euros brut, soit 1 386 euros net.
Une CGT qui a d’ailleurs annoncé, hier, qu’elle ne participerait
pas aux négociations avec Muriel Pénicaud qui veut discuter avec les syndicats de la prime mobilité. La confédération a bien voulu jouer le jeu de l’apaisement en dénonçant dans un communiqué commun avec les autres syndicats - à l’exception de Solidaires - « toutes formes de violence dans l’expression des revendications ». Mais elle refuse de se laisser « récupérer » par le gouvernement « qui tente de trouver une unité nationale » en pleine crise des gilets jaunes.
Angélique Schaller