Fil info
19:16Sarlat-la-Canéda : Un Molière d’honneur pour Sarlat -> https://t.co/GTrN9ukmA5
18:30Indre : L’industrie se gave pendant que les familles se serrent la ceinture -> https://t.co/vO98d9RAxH
18:24Châteauroux : La 95e foire-exposition fera voyager dans les îles -> https://t.co/O6XA4ju96q
18:23Périgueux : Le cluster veut donner un nouveau souffle à la ruralité -> https://t.co/XAj7MprWjA
18:21Indre : L’invitation au voyage du festival Debussy -> https://t.co/TVWX6LPytw
18:02Tulle : Les enfants au centre des soins -> https://t.co/9836Weaesr
17:10RT : Nous le sentons depuis plusieurs semaines maintenant, "il se passe vraiment quelque chose dans la campagne".Oui, on… https://t.co/FCOKNl9cBK
17:10RT : La commune de Saint-Sulpice-les-Feuilles en reçoit aujourd'hui le label "Territoire Bio Engagé" de la… https://t.co/HSLTKhE37t
17:09RT : Les stars, ce sont les salariés d' qui se battent pour notre patrimoine commun face à ce gouvernement de vendeu… https://t.co/JDYHsYrFpJ
17:08RT : Il faut bien constater qu’il y a plus d’enthousiasme à rebâtir Notre-Dame qu’à restaurer la France. Les malheurs de… https://t.co/4nx5JBLbDs
17:07RT : « Les communistes ont la banane », « fait salle comble », « Une très belle campagne », « L’ambiance a c… https://t.co/3uhHeqkX34
17:06RT : 3 raisons de refuser la privatisation d'ADP : ➡️ Parce que c'est une infrastructure stratégique ➡️ Parce que l'en… https://t.co/EH8Sa56GJN
16:46# # - -sur-Benaize : Succès collectif de l’association de réinsertion Maximum -> https://t.co/CS5tCmzPWa
16:14# # - : Un budget 2019 ambitieux pour de gros investissements -> https://t.co/Uisl3akjYC
16:03Brive-la-Gaillarde : «Japon invisible» et secret révélé -> https://t.co/YmaSmd7RB7
15:47Rosnay : Le concours des « Prairies fleuries » 2019 est lancé ! -> https://t.co/NfhcnVQF3i
15:46Indre : Chez les Aupetit-Dubois, à la Ménardière, on chassera les œufs lundi -> https://t.co/jW79Huwgh8
15:44Indre : Une carte datant de 1810 a été retrouvée -> https://t.co/QLfSbhbOw7
10:37Une belle journée qui débute, avant / 3 pts obligatoires!!! https://t.co/L0p2K8RCJ9
10:33Bergerac : Inondations : ce long travail de reconstruction -> https://t.co/nHzzdIqevc
08:11"Carmen et Emilio au cœur de la Résistance" Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance | Cc… https://t.co/bPKK5AYDZW
08:04Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/DzoIRucIyO via
07:43# # - : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations -> https://t.co/wSDc1sHdb1
07:39Région : Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance -> https://t.co/2s1mO4Uapx

La France, première victime du climat en Europe

DÉRÈGLEMENT

En terme de morts et de coût financier, la France est le pays d’Europe le plus touché par les événements climatiques extrêmes liés au dérèglement.
Le résultat d’une étude publiée dans le cadre de la COP 24 qui se déroule en Pologne.
Alors que les gilets jaunes ont démarré sur une remise en cause de la taxe carbone, montrant que la transition énergétique ne pourrait être autre que sociale, aucun haut dirigeant français ne participe à la COP 24 qui se déroule en ce moment en Pologne. Pourtant, l’Hexagone s’est fait remarquer hier à Katowice. L’ONG Germanwatch a publié son indice mondial des risques climatiques comme elle le fait depuis 14 ans. Résultat ?La France est le pays européen le plus touché par les événements extrêmes liés au changement climatique.
L’ONG se concentre sur l’impact direct d’événements météorologiques : elle compte les morts et les pertes financières en se basant sur les données des ré-assureurs. Les chiffres concernent la période 1998 et 2017, n’y figurent donc pas les derniers événements liés aux inondations. Sur ces onze années étudiées, la France a enregistré 1 121 décès et 1,7 milliard d'euros de pertes par an en moyenne. Ce qui la place au 18e rang mondial, devant l’Allemagne (25e), l’Italie (28) ou l’Espagne (34), loin devant le Royaume-Uni (60), le Danemark (131) ou la Finlande (167) et la situe dans la foulée du Salvador (16e) et de Madagascar (17e).
En tout, ce sont 526 000 personnes qui ont perdu la vie durant cette période directement à cause des plus 11 500 événements météorologiques, avec des pertes matérielles qui se sont élevées à 2,5 billions d'euros.
Les émissions de CO2 dérapent Des informations dans la lignée de l’alerte lancée, en octobre, par les grandes banques centrales affirmant que le risque financier lié au climat menaçait à long terme l’économie mondiale ou du rapport du gouvernement américain – contredit par Trump – qui vient d’affirmer que : « Vu le niveau historique des émissions de gaz à effet de serre, les pertes aux États-Unis pourraient atteindre des centaines de milliards de dollars dans plusieurs secteurs d’ici la fin du siècle. »
Et pourtant, ces émissions de gaz à effet de serre ne baissent pas, au contraire. Toujours à Katowice, le Global carbon project, un consortium scientifique international, a publié son bilan annuel : les émissions de CO2 liées à l’industrie et à la combustion du charbon, du pétrole et du gaz devraient croître en 2018 de 2,7% par rapport à 2017. La hausse de cette année est alimentée notamment par un boom d’émissions en Chine (+4,7%), premier émetteur mondial (un quart du total).
Deuxième pays émetteur, les États-Unis en sont à +2,5% d’émissions en 2018, à attribuer selon les chercheurs à un hiver et un été extrêmes ayant fait tourner à plein chauffages et climatiseurs. Les émissions européennes, en revanche, reculent un peu : -0,7%. Pas de chiffre précis sur la France, mais la simple mention de la capitale, Paris, parmi les pays qui « ont vu croître leurs émissions avec (un peu) de croissance économique ».
« Les politiques se font distancer par la croissance de l’économie et de l’énergie », souligne Glen Peters, climatologue au centre de recherche Cicero (Oslo) et co-auteur de l’étude. « On est loin de la trajectoire qui nous permettrait de rester à 1,5°C ou même 2°C » de réchauffement,
objectifs de l’accord de Paris. Et de synthétiser : « La rhétorique enfle mais l’ambition non, nous avons complètement dérapé. »
Angélique Schaller