Fil info
19:16Sarlat-la-Canéda : Un Molière d’honneur pour Sarlat -> https://t.co/GTrN9ukmA5
18:30Indre : L’industrie se gave pendant que les familles se serrent la ceinture -> https://t.co/vO98d9RAxH
18:24Châteauroux : La 95e foire-exposition fera voyager dans les îles -> https://t.co/O6XA4ju96q
18:23Périgueux : Le cluster veut donner un nouveau souffle à la ruralité -> https://t.co/XAj7MprWjA
18:21Indre : L’invitation au voyage du festival Debussy -> https://t.co/TVWX6LPytw
18:02Tulle : Les enfants au centre des soins -> https://t.co/9836Weaesr
17:10RT : Nous le sentons depuis plusieurs semaines maintenant, "il se passe vraiment quelque chose dans la campagne".Oui, on… https://t.co/FCOKNl9cBK
17:10RT : La commune de Saint-Sulpice-les-Feuilles en reçoit aujourd'hui le label "Territoire Bio Engagé" de la… https://t.co/HSLTKhE37t
17:09RT : Les stars, ce sont les salariés d' qui se battent pour notre patrimoine commun face à ce gouvernement de vendeu… https://t.co/JDYHsYrFpJ
17:08RT : Il faut bien constater qu’il y a plus d’enthousiasme à rebâtir Notre-Dame qu’à restaurer la France. Les malheurs de… https://t.co/4nx5JBLbDs
17:07RT : « Les communistes ont la banane », « fait salle comble », « Une très belle campagne », « L’ambiance a c… https://t.co/3uhHeqkX34
17:06RT : 3 raisons de refuser la privatisation d'ADP : ➡️ Parce que c'est une infrastructure stratégique ➡️ Parce que l'en… https://t.co/EH8Sa56GJN
16:46# # - -sur-Benaize : Succès collectif de l’association de réinsertion Maximum -> https://t.co/CS5tCmzPWa
16:14# # - : Un budget 2019 ambitieux pour de gros investissements -> https://t.co/Uisl3akjYC
16:03Brive-la-Gaillarde : «Japon invisible» et secret révélé -> https://t.co/YmaSmd7RB7
15:47Rosnay : Le concours des « Prairies fleuries » 2019 est lancé ! -> https://t.co/NfhcnVQF3i
15:46Indre : Chez les Aupetit-Dubois, à la Ménardière, on chassera les œufs lundi -> https://t.co/jW79Huwgh8
15:44Indre : Une carte datant de 1810 a été retrouvée -> https://t.co/QLfSbhbOw7
10:37Une belle journée qui débute, avant / 3 pts obligatoires!!! https://t.co/L0p2K8RCJ9
10:33Bergerac : Inondations : ce long travail de reconstruction -> https://t.co/nHzzdIqevc
08:11"Carmen et Emilio au cœur de la Résistance" Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance | Cc… https://t.co/bPKK5AYDZW
08:04Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/DzoIRucIyO via
07:43# # - : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations -> https://t.co/wSDc1sHdb1
07:39Région : Sur les traces d’un couple uni par l’amour et la Résistance -> https://t.co/2s1mO4Uapx

Le patronat veut économiser sur le dos des privés d’emploi !

ASSURANCE CHÔMAGE

Le patronat veut réduire drastiquement les indemnités des demandeurs d’emploi. Une provocation dénoncée par les syndicats.
Quel que soit le contexte, le patronat ne lâche jamais ! Hier, il a mis sur la table des propositions pour faire plus d’1,5 milliard d’euros d’économies par an sur l’assurance-chômage via des réductions d’indemnisation des demandeurs d’emploi. Des intentions qui ne passent pas du tout pour les syndicats dans le contexte actuel de crise autour du pouvoir d’achat. « Une provocation complètement irresponsable au regard de la situation du pays », pour la CGT, « une opération bazooka », pour la CFDT, « des économies massives et farfelues » pour la CFTC... les négociateurs syndicaux étaient très remontés contre les pistes patronales qui vont au total au-delà de la demande du gouvernement de réaliser entre 1 et 1,3 milliard d’euros d’économies par an pendant trois ans. D’autant plus qu’il n’y a « rien sur les recettes. On ne touche qu’aux droits des demandeurs d’emploi », a critiqué FO.
Le patronat propose d’abord de durcir les conditions d’accès à l’assurance-chômage qui doit être «une sécurisation des accidents de parcours » et « pas un régime de solidarité ». Il faudrait avoir travaillé quatre mois dans les 12 derniers au lieu de 28 actuellement. Et la durée d’indemnisation serait calculée sur le nombre de mois travaillés sur les 24 derniers mois au lieu de 28. Pour la CFDT, « il y a là une petite musique inacceptable comme quoi l’assurance chômage serait trop généreuse ». En? n, le patronat propose de travailler sur « la pente du taux de remplacement »
du salaire net (aujourd’hui 70%) pour les allocataires touchant au-delà de 2 Smic. Mais le Medef à beau jeu de rappeler qu’il se place dans « le respect de la loi » et de la lettre de cadrage du gouvernement.
Les syndicats doivent envoyer leurs propositions d’ici ce soir pour « trouver des éléments de convergence » lors de leur prochaine réunion, mardi.

F.V. avec AFP