Fil info
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx

Thyroïde : 4 113 patients demandent des comptes

PROCÈS

Les malades de la thyroïde ont-ils été suffisamment informés sur le changement de formule de leur traitement Levothyrox commercialisé par le géant de l’industrie pharmaceutique Merck ? La justice a commencé, hier, à aborder le volet civil de ce dossier exceptionnel.
C’est un dossier exceptionnel car il regroupe 4 113 personnes et c’est un dossier exceptionnel par les questions posées », a lancé au début de sa plaidoirie l’avocat des plaignants, Me Christophe Lèguevaques, du barreau de Toulouse.
Cette action collective, lancée le 24 octobre 2017, vise à faire reconnaître un « défaut d’information » de la part du fabricant allemand du traitement Merck, dont le siège français est à Lyon. Et aussi un « préjudice d’angoisse » des plaignants, qui réclament chacun une indemnité de 10 000 euros.
« J’accuse Merck de savoir que le changement de formule allait avoir des conséquences néfastes, de faire peu de cas des malades et de privilégier les intérêts financiers de ses actionnaires sur les malades », a plaidé Me Lèguevaques.
L’audience, organisée dans un centre de congrès à Villeurbanne (Rhône) en raison du très grand nombre de requérants, a commencé par une « exception d’incompétence » soulevée par un des avocats de Merck, Me Jacques-Antoine Robert. Celui-ci a estimé que l’affaire devait être renvoyée devant le tribunal de grande instance, seul habilité à se prononcer sur les préjudices corporels, réfutant le « préjudice moral pur », plaidé par la partie adverse devant le tribunal d’instance. « Depuis le début, nous disons que le sujet ce n’est pas le médicament mais l’information autour du médicament », a rétorqué Me Lèguevaques. L’affaire fait par ailleurs l’objet, au pénal, d’une information judiciaire contre X instruite par le pôle santé du TGI de Marseille.
Mise sur le marché au printemps 2017, une nouvelle formule du Levothyrox, prescrit contre l’hypothyroïdie et fabriqué par le laboratoire Merck Serono, filiale du groupe allemand, a été incriminée par quelque 31 000 patients victimes d’effets secondaires (fatigue, maux de tête, insomnies, vertiges, etc.).
Le laboratoire affirme qu’un plan de communication « extrêmement large » consistant en l’envoi de « 300 000 communications par courrier, fax et mail, auprès de 100 000 professionnels de santé » avait été engagé au moment du lancement en France de la nouvelle formule.
« Maux de tête constants, crampes, forte fatigue... »
Dans la salle, quelque 200 plaignants, en majorité des femmes, assistent à l’audience.
« Tout allait bien entre 1991 et 2017 », pour Véronique Caute, 48 ans, patiente venue du Lot-et-Garonne, qui a ressenti avec le Levothyrox nouvelle
formule des « maux de tête constants, des crampes, de la forte fatigue », ainsi qu’une rapide prise de poids. « J’ai besoin qu’on nous reconnaisse comme victimes », a estimé cette conseillère en insertion professionnelle, qui souhaite « aller jusqu’au bout de la procédure ».
Le récit de Corinne Lefranc, comptable de 52 ans, est quasi similaire : « Une grosse fatigue et de la déprime » subitement au printemps 2017. Après s’être procuré dans un premier temps l’ancienne formule à l’étranger, Mme Lefranc a changé de médicament, Merck n’étant désormais plus en situation de monopole en France. « Je ne veux plus entendre parler de Merck », a-t-elle dit.
Au total, trois millions de patients prennent ce médicament en France (premier marché mondial) et 2,5 millions de malades utilisent la nouvelle formule, selon Merck.