Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via
09:51À méditer par tous ceux prompts à dénigrer, critiquer voir insulter et grands adeptes de surtout ne pas s’engager d… https://t.co/Nze61oo9zW

Thyroïde : 4 113 patients demandent des comptes

PROCÈS

Les malades de la thyroïde ont-ils été suffisamment informés sur le changement de formule de leur traitement Levothyrox commercialisé par le géant de l’industrie pharmaceutique Merck ? La justice a commencé, hier, à aborder le volet civil de ce dossier exceptionnel.
C’est un dossier exceptionnel car il regroupe 4 113 personnes et c’est un dossier exceptionnel par les questions posées », a lancé au début de sa plaidoirie l’avocat des plaignants, Me Christophe Lèguevaques, du barreau de Toulouse.
Cette action collective, lancée le 24 octobre 2017, vise à faire reconnaître un « défaut d’information » de la part du fabricant allemand du traitement Merck, dont le siège français est à Lyon. Et aussi un « préjudice d’angoisse » des plaignants, qui réclament chacun une indemnité de 10 000 euros.
« J’accuse Merck de savoir que le changement de formule allait avoir des conséquences néfastes, de faire peu de cas des malades et de privilégier les intérêts financiers de ses actionnaires sur les malades », a plaidé Me Lèguevaques.
L’audience, organisée dans un centre de congrès à Villeurbanne (Rhône) en raison du très grand nombre de requérants, a commencé par une « exception d’incompétence » soulevée par un des avocats de Merck, Me Jacques-Antoine Robert. Celui-ci a estimé que l’affaire devait être renvoyée devant le tribunal de grande instance, seul habilité à se prononcer sur les préjudices corporels, réfutant le « préjudice moral pur », plaidé par la partie adverse devant le tribunal d’instance. « Depuis le début, nous disons que le sujet ce n’est pas le médicament mais l’information autour du médicament », a rétorqué Me Lèguevaques. L’affaire fait par ailleurs l’objet, au pénal, d’une information judiciaire contre X instruite par le pôle santé du TGI de Marseille.
Mise sur le marché au printemps 2017, une nouvelle formule du Levothyrox, prescrit contre l’hypothyroïdie et fabriqué par le laboratoire Merck Serono, filiale du groupe allemand, a été incriminée par quelque 31 000 patients victimes d’effets secondaires (fatigue, maux de tête, insomnies, vertiges, etc.).
Le laboratoire affirme qu’un plan de communication « extrêmement large » consistant en l’envoi de « 300 000 communications par courrier, fax et mail, auprès de 100 000 professionnels de santé » avait été engagé au moment du lancement en France de la nouvelle formule.
« Maux de tête constants, crampes, forte fatigue... »
Dans la salle, quelque 200 plaignants, en majorité des femmes, assistent à l’audience.
« Tout allait bien entre 1991 et 2017 », pour Véronique Caute, 48 ans, patiente venue du Lot-et-Garonne, qui a ressenti avec le Levothyrox nouvelle
formule des « maux de tête constants, des crampes, de la forte fatigue », ainsi qu’une rapide prise de poids. « J’ai besoin qu’on nous reconnaisse comme victimes », a estimé cette conseillère en insertion professionnelle, qui souhaite « aller jusqu’au bout de la procédure ».
Le récit de Corinne Lefranc, comptable de 52 ans, est quasi similaire : « Une grosse fatigue et de la déprime » subitement au printemps 2017. Après s’être procuré dans un premier temps l’ancienne formule à l’étranger, Mme Lefranc a changé de médicament, Merck n’étant désormais plus en situation de monopole en France. « Je ne veux plus entendre parler de Merck », a-t-elle dit.
Au total, trois millions de patients prennent ce médicament en France (premier marché mondial) et 2,5 millions de malades utilisent la nouvelle formule, selon Merck.