Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via

Attaqués, les Gilets jaunes pourraient se rassembler

Social

Le mouvement des Gilets jaunes ne faiblit pas, mais ses responsables dénoncent des pressions exercées sur eux par les pouvoirs publics pour qu’ils cessent la mobilisation, et rentrent dans le rang.

S’ils ont poursuivi leurs actions hier, les Gilets jaunes dénoncent des pressions qui auraient été exercées sur leurs porte-parole.
Actuellement, le mouvement se décline en divers endroits du département, avec des modalités différentes. Ainsi à Périgueux, les administrations sont en ligne de mire, à Mussidan, ce sont les officines de contrôle technique. Car ceux qui portent l’action se sont rendu compte qu’il n’existait que deux sociétés, en Europe, les pratiquant, et les cinq groupes les assurant en France leurs appartiennent.  « Ces contrôles sont déjà passés de 55 euros à 75 euros » dénoncent-ils. « Et nous avons découvert un projet prévoyant qu’en cas de problème grave sur la voiture, le contrôle technique pourra retenir la carte grise et immobiliser le véhicule. Comment fera-t-on pour la faire réparer ? »
Mais ce mouvement commence à cristalliser l’énervement des pouvoirs publics, et hier, la cinquantaine de Gilets jaunes réunis devant le palais de justice à Périgueux faisait état de « pressions exercées sur nous, des menaces d’amendes conséquentes, jusqu’à 15 000 euros. Cette intimidation a bien marché, mais c’est reculer pour mieux sauter. C’est un mouvement citoyen ». Sébastien était artisan, et a fini par jeter l’éponge : « Je travaillais de 6 h à plus de 20 h, sans compter le temps passé sur les devis, les factures... Une fois que j’avais payé toutes les charges, il ne me restait plus grand chose pour vivre. L’augmentation du gaz-oil, c’est encore un peu plus à payer». Jonathan est paysagiste, et affirme se battre « pour mes ouvriers, qui sont des amis. Nous avons été à l’école ensemble, mais dans un camion, il faut toujours un chauffeur. Alors je suis le chauffeur. J’ai trois salariés, et j’aurais besoin d’embaucher, mais les taxes que je paie pour mes trois employés équivalent aux salaires des deux qui font nécessité pour mon entreprise ». Ce groupe de Gilets jaunes, qui confie qu’une réflexion est engagée pour fédérer tous les manifestants dans une coordination départementale, partira samedi matin à Paris, participer à la manifestation nationale. Le départ est fixé à 2 h du matin, sur le parking situé à proximité du Jardin Pêcheur à Trélissac, devant Grand Frais.