Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via
09:51À méditer par tous ceux prompts à dénigrer, critiquer voir insulter et grands adeptes de surtout ne pas s’engager d… https://t.co/Nze61oo9zW

Paix mondiale: le cri d’alarme de Guterres

GÉOPOLITIQUE

Un forum pour la Paix était organisé, hier à Paris, après la commémoration du centenaire du 11 novembre 1918 auquel ont participé 70 chefs d’États et de gouvernement dont les va-t-en guerre Trump, Poutine et Erdogan. Le chef des Nations Unies, Antonio Guterres, compare la situation d’aujourd’hui à celle du début du 20e siècle et des années 30.
C’est un cri d’alarme mais Antonio Guterres a-t-il les moyens d’influer sur le cours des choses et de faire entendre raison aux dirigeants bellicistes et marchands d’armes ? Le secrétaire général de l’ONU a en tout cas profité du Forum pour la paix, organisé hier à Paris, pour mettre en garde contre un « engrenage » géopolitique semblable à celui qui mena à la Première Guerre mondiale et à celui des années 1930.
« Bien des éléments aujourd’hui me semblent emprunter et au début du XXe siècle, et aux années 30, laissant craindre un engrenage invisible », a-t-il déclaré à l’ouverture de ce forum organisé à l’occasion de la commémoration du centenaire de l’armistice de la Grande Guerre.
Et la guerre au Yémen ?
Un alarmisme partagé par La chancelière allemande Angela Merkel. Elle a estimé que le « projet européen de paix », né après 1945, était menacé
par la montée du nationalisme et du populisme.
« Nous voyons bien que la coopération internationale, un équilibre pacifique entre les intérêts des uns et des autres, et même le projet européen de paix sont de nouveau remis en question », a-t-elle déclaré.
Le président français Emmanuel Macron avait ouvert ce forum international sur la paix qui a réuni à plusieurs dizaines de dirigeants mondiaux, précisant qu’il « a vocation à se reproduire chaque année ».
« L’Histoire retiendra sans doute une image, celle de 84 chefs d’Etat et de gouvernement (et dirigeants d’organisations internationales, ndlr) réunis, alors qu’hier ils représentaient des nations belligérantes, réunis sous l’Arc de triomphe dans la paix », a-t-il déclaré dans une brève allocution. « Mais ce qui demeure incertain pour l’avenir, c’est la façon dont sera interprétée cette image. Sera-t-elle le symbole éclatant d’une paix durable entre les nations, ou au contraire la photographie d’un dernier moment d’unité, avant que le monde ne sombre dans un nouveau désordre ? », a-t-il questionné. « Et cela ne dépend que de nous ». Difficile à avaler de la part du chef d’État d’une nation qui n’a pas renoncé à vendre des armes, notamment à l’Arabie Saoudite, responsable d’un des conflits les plus sanglants du moment au Yemen.
Avant de se retrouver pour le forum, les chefs d’État et de gouvernement avaient marqué hier matin le centenaire de l’armistice de la guerre de 14-18. Le président américain Donald Trump a assisté à cette cérémonie sur l’avenue des Champs-Elysées, mais n’est pas présent au Forum pour la Paix. Un signe de mépris mais aussi de refus du multilatéralisme défendu lors de ce raout. Car à la grande halle de la Villette, chefs d’État et de gouvernement, mais aussi représentants d’ONG, entrepreneurs, membres de la société civile ont débattu de la gouvernance mondiale avec, là encore, un message politique clair en faveur du multilatéralisme, ce socle idéologique des relations internationales depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale qui n’a pourtant pas empêché la guerre froide et la prolifération et des armes et des guerres.
A quoi, en définitive, va servir ce forum qui n’a pas de portée si ce n’est morale ? Le cadre des Nations Unies doit s’emparer de cet enjeu planétaire.
F.V avec AFP