Fil info
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm

Assurance chômage : des négociations sous tension

TRAVAIL

Les syndicats ont entamé vendredi avec le gouvernement la renégociation de la convention assurance-chômage. Les discussions devraient être bouclées avant le 26 janvier.
Vendredi, les syndicats se sont dits désireux d’aboutir à un accord sur l’assurance chômage, mais ont chacun réaffirmé leurs lignes rouges à l’ouverture de cette négociation ardue. Les organisations syndicales s'opposant à toute baisse de droits des demandeurs d’emploi. Fin septembre, l’exécutif a annoncé la couleur aux partenaires sociaux. Il faudra faire entre 3 et 3,9 milliards d’euros d’économies sur trois ans. Objectifs principaux affichés : accélérer le retour à l’emploi, réduire la précarité et désendetter l’Unédic. La dernière convention d’assurance chômage, qui définit le cadre d’indemnisation pour les demandeurs d’emploi, avait été négociée juste avant l’élection présidentielle et est entrée en vigueur il y a tout juste un an. « Nous n’étions pas demandeurs » d’une nouvelle négociation, répètent en boucle les syndicats.
En arrivant au siège de l’Unédic, le négociateur CGT Denis Gravouil a déchiré en petits morceaux la lettre de cadrage du gouvernement, sous l’oeil des caméras. « Il n’est pas question de respecter les économies sur les droits des chômeurs », a-t-il souligné.
Marylise Léon, négociatrice pour la CFDT, a expliqué que « le temps était contraint » mais « suffisant » jusqu’à mi-janvier pour essayer de s’entendre.
Pour la CFDT, « la première ligne rouge est la dégressivité » des allocations, une des pistes versées au débat. « On ne rentrera pas dans les discussions qui entraîneraient des baisses de droits, notamment des plus précaires », a-t-elle résumé.
Pour Jean-Michel Pottier (CPME), il y a « deux épouvantails » dans cette négociation : « le bonus-malus côté employeurs et la dégressivité côté salariés ».
Les partenaires sociaux doivent en effet essayer d’enrayer la prolifération des contrats à durée déterminée qui coûtent cher à l’Unédic. Le candidat Emmanuel Macron avait promis d’imposer un « bonus malus » pour pénaliser les entreprises qui en abusent, mais le gouvernement souffle le chaud et le froid depuis plusieurs mois.
La CPME juge le projet « mortifère »
L’expression « bonus malus » n’est d’ailleurs pas inscrite dans le document de cadrage publié fin septembre par l’exécutif et qui fait office de feuille de route. La CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) s’est déjà émue d’un projet du gouvernement, qu’elle juge « mortifère» pour l’emploi.
Les huit organisations syndicales ,et patronales, gestionnaires du régime d’assurance chômage, vont en outre se pencher sur la « permittence », c’est-à-dire l’alternance entre emploi et chômage, qui englobe plusieurs dispositifs comme la possibilité de cumuler une partie d’allocation et de salaire.
La révision du régime des intermittents est également en jeu. La question de la dégressivité des allocations, notamment pour les cadres, devrait elle aussi s’inviter à la table. « On peut tout ouvrir, tout regarder sans aucun tabou », a expliqué Hubert Mongon, négociateur pour le Medef.
Au final, s'il n'est pas satisfait, l'Etat reprendra la plume. Ce dernier met en avant un financement opéré désormais pour partie via l'impôt (CSG) au lieu des cotisations sociales salariales.