Fil info
20:26 Savoureux
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY
22:56Région : Affaire Séréna : Un procès pour l’exemple ? -> https://t.co/r2TLnLKbVF
22:13Corrèze : Mouvement des Gilets Jaunes : les forces de sécurité seront mobilisées | L'Echo https://t.co/OivtCNEMPh via
21:47cérémonie de l'arbre de la Paix à Rosiers d'Egletons dans aujourd'hui https://t.co/niWGo6T8Oz

Effondrement à Marseille : un 7e corps découvert, Gaudin se défend

ACCIDENT

Le corps d’une septième victime a été découvert jeudi soir dans les décombres des deux immeubles mitoyens qui se sont effondrés lundi à Marseille, ville dont le maire LR Jean-Claude Gaudin a défendu son action face aux nombreuses critiques.
Au total, les corps de cinq hommes et deux femmes ont été retrouvés morts depuis l’effondrement lundi de deux immeubles vétustes de la rue d’Aubagne, dans le quartier populaire et central de Noailles.
Prenant la parole au cours d’une conférence de presse très attendue, le maire Jean-Claude Gaudin a exclu toute idée de démissionner : «Vous croyez que le capitaine démissionne quand il y a une tempête?», a-t-il déclaré. Il a ensuite défendu «l’ambition et l’exigence fortes» de son équipe en matière «de rénovation de l’habitat ancien et indigne, depuis plus de 20 ans».
«Je ne regrette rien», a insisté le maire, en soulignant les 35 millions d’euros investis depuis 2005 pour l’éradication de l’habitat indigne et «les milliers de logements sociaux démolis, reconstruits et réhabilités». Il a au passage appelé l’Etat à faire évoluer la réglementation, «pour faciliter et accélérer» l’action publique.
Pas question non plus pour le maire de répondre à ceux qui l’accusent dans ce drame, comme ces habitants et militants qui ont encore manifesté mercredi soir aux cris de «Gaudin assassin» : «L’heure n’est pas aux polémiques et l’expression des intérêts particuliers», a-t-il plaidé, en dénonçant «invectives et anathèmes jetés à travers les médias et les réseaux sociaux».
«Chances très minces
mais réelles»
Rue d’Aubagne, dans les décombres des numéros 63 et 65 (qui se sont effondrés lundi) et 67 (en partie abattu par les pompiers), les recherches d’éventuels survivants ont repris à 13H00, après l’interruption dans la matinée des travaux de «déconstruction» lancés mercredi soir sur deux immeubles mitoyens (les 69 et 71) qui menaçaient de s’effondrer sur les sauveteurs.
Les chances de retrouver encore des survivants, «sont minces, très minces, mais réelles», a précisé le vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant du bataillon des marins-pompiers de Marseille.
Selon les autorités, une personne pourrait se trouver sous les décombres du 65, le seul des trois immeubles écroulés lundi qui était officiellement habité.
Les deux autres étaient murés et théoriquement vides, même si selon des témoignages recueillis dans le quartier par l’AFP, le 63 était souvent squatté par des sans-papiers ou les vendeurs de cigarettes de contrebande.
Plus généralement, depuis lundi, de nombreux habitants du quartier - et des opposants politiques - critiquent l’action de la municipalité, qui avait notamment mis en avant les fortes pluies des derniers jours comme cause de ce drame.
Mais M. Gaudin a fermement répondu jeudi, dénonçant notamment un rapport d’inspection de 2015, évoqué par ces voix critiques, et qu’il juge «au vitriol» et d’un «parti pris extraordinaire» selon lequel 100.000 personnes seraient victimes de l’habitat indigne ou insalubre à Marseille.

«Principe de précaution»
Son adjoint à la prévention des risques, Julien Ruas, a lui souligné que lors de la seule journée de mercredi, 51 signalements d’immeubles vétustes avaient été faits auprès de ses services, pour 37 interventions et 4 évacuations au total, au nom du «principe de précaution».
Le journal local la Marseillaise a lancé, aux côtés de plusieurs associations, une enquête participative pour recenser les immeubles menaçants ou très dégradés, relayée sur les réseaux sociaux sous le mot-clé #balancetontaudis.
Sur le plan judiciaire, les causes de l’effondrement ne sont pas encore établies, et le parquet a indiqué mercredi qu’il serait «prématuré d’imputer des responsabilités pénales».
L’immeuble au 65 de la rue d’Aubagne avait fait l’objet d’un arrêté de péril imminent le 19 octobre. Mais il n’avait conduit à l’évacuation que d’un seul appartement, au 1er étage. Selon les premiers témoignages recueillis par les enquêteurs, ce bâtiment «avait bougé avant son éboulement». L’enquête n’a toutefois pas encore permis quel immeuble était tombé le premier.
Samedi, une marche blanche en souvenir des victimes du drame doit avoir lieu entre le quartier de Noailles et le Vieux Port.