Fil info
20:26 Savoureux
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY
22:56Région : Affaire Séréna : Un procès pour l’exemple ? -> https://t.co/r2TLnLKbVF
22:13Corrèze : Mouvement des Gilets Jaunes : les forces de sécurité seront mobilisées | L'Echo https://t.co/OivtCNEMPh via
21:47cérémonie de l'arbre de la Paix à Rosiers d'Egletons dans aujourd'hui https://t.co/niWGo6T8Oz

Un soutien massif vis-à-vis des postiers de Sarlat et Siorac

Social

Plus de 300 personnes se sont rassemblées hier en fin d’après-midi devant la sous préfecture de Sarlat, pour apporter leur soutien aux postiers de Sarlat et Siorac qui sont depuis dix jours en droit de retrait suite au suicide d’une de leur collègue.
Le rassemblement était important, silencieux, avec un contingent important de Postiers venus de toute la Dordogne, et même du Lot et Garonne et des Landes, beaucoup de Sarladais, des salariés d’autres entreprises, des élus et de simples citoyens qui bien que leur courrier ne soit pas distribué comprennent parfaitement les raisons de ce conflit.
Pendant que quatre représentants du personnel étaient reçus par Sébastien Lepetit, sous-préfet de Sarlat,  des militants syndicaux Cgt, Sud et Fo, ont dénoncé la politique managériale de la Poste, les suppressions de postes, les réorganisations successives et témoignaient de leur soutien envers la famille de Paula, mais aussi de leur colère de voir une telle situation qui a amené à ce drame. Un soutien massif à tous ces postiers qui sont « dans leur droit le plus légitime d’exercer leur droit de retrait face à un danger grave et imminent ».
A l’issue de l’audience avec le sous-préfet (il a travaillé 25 ans à la Poste, il connait bien ce secteur), les trois postiers de Sarlat et celui de Siorac ont fait un bref compte rendu de l’entrevue : « le sous-préfet a compris qu’il était impossible pour nous de reprendre le travail dans ces conditions, il a été très réceptif, très compréhensif et chaleureux, il nous a dit qu’il interviendrait auprès de la direction régionale et nationale, qu’il allait relayer notre demande d’écarter les trois cadres incriminés et qu’il allait en référer à la préfète ». Ce rassemblement faisait suite à la réunion de plus de deux heures hier matin entre les représentants des syndicats Cgt, Cgc, Cfdt, Fo, Unsa, Sud, les facteurs délégués de Sarlat et Siorac et la direction de la Poste, n’a rien donné.
Les négociations au point mort
Elle s’est déroulée en présence du  médecin du travail qui a précisé qu'il y avait une situation de « stress d'anticipation » provoquée par les évènements récents (voir nos précédentes éditions). Il a aussi indiqué qu’à l'instant T le droit de retrait ne se justifiait plus du fait de l'absence des trois cadres incriminés (en arrêt maladie) mais que la situation peut changer si ces personnes revenaient sur les sites. Après communication aux salariés des propositions de la direction  l’assemblée des personnels a jugé que ces propositions « étaient insuffisantes » et a décidé de continuer à appliquer le droit de retrait. Les postiers hier matin ont reçu la visite du conseiller départemental de Sarlat Jean Fred Droin  et du maire de La Roque Gageac, Jérôme Peyrat. Ce dernier a souligné que cette situation était révélatrice d’une ambiance délétère et qu’il comprenait l’émotion et le désarroi du personnel.
Selon la direction les mesures proposées « doivent permettre de lever à compter de ce jour 5 novembre les droits de retrait en cours sur les sites de Sarlat et Siorac ». Il est précisé « le droit de retrait pour danger grave et imminent sera de nouveau actif si le danger revient ». Parmi les mesures concrètes et nouvelles, « extension de la mission du cabinet Stimulus (psychologues cliniciennes spécialisées dans les situations de crise) afin d’accompagner le retour au travail des agents (trois jours supplémentaire sur chaque site), mise à disposition des agents d’un numéro vert de soutien psychologique, présence de l’assistante sociale plus particulièrement lors du retour au travail des agents, présence de la directrice opérationnelle lors de la reprise du travail, groupes de travail sur les nouvelles organisations, formation de l’équipe managériale aux
Rps … ».
De son côté la Cgt, dans un communiqué, précise que la Poste « a avancé pas moins de 16 points pour faciliter la reprise du travail.  Sur ces 16 points, cinq sont un résumé de la situation, neuf concernent des mesures sociales déjà annoncées à la précédente rencontre de vendredi, un pour préciser la venue d’un organisateur pour étudier les dysfonctionnements liées aux deux réorganisations, un point pour annoncer la suspension de la mise à pied à titre conservatoire d’un facteur de Siorac ». Pour la Cgt, « la direction n’ a toujours pas compris que les salariés faisaient valoir leur droit de retrait pour cause de danger grave et imminent, ces mesures qui remplissent toute une page sont le reflet de l’inertie de La Poste. Ne pas voir le malaise, ne pas entendre les attentes montrent une direction qui est dans un déni le plus total. Les postiers restent sur leur position devant ces mesures qui ne sont pas à la hauteur des violences subies ».