Fil info
13:22France : Le Sénat saisit la justice de cas de proches d'Emmanuel Macron devant la justice -> https://t.co/VSN3KqbHWq
12:28RT : "Gilets jaunes": Sentinelle mobilisé samedi https://t.co/bF7hZf4SwA
12:28RT : Retraites: "tous les jours vous mettez du sel sur les plaies. C'est honteux". La colère froide de face… https://t.co/X1Q8w2FvhK
09:53Bergerac : Amiante et anxiété : un procès déterminant pour les exposés -> https://t.co/SNVwDbExUi
09:24# # - Dorat : Les tondeurs au Salon de l'Agriculture -> https://t.co/fVaQPDjo2Z
09:22# # - : Santé et grand âge sous « surveillance » -> https://t.co/s5EtzMhXKs
09:19# # - : Ricochets... au paradis des chineurs -> https://t.co/pKvJ9rLz8P
09:17# # - : 19 mars : une vraie grande date -> https://t.co/h8K5F3BX47
09:14# # - -Chervix : Journée dédiée au cirque -> https://t.co/RRTJMR4BrW
09:12# # - -Yrieix-la-Perche : Trois auteurs de polars à la FNAC -> https://t.co/78jWs6J79j
09:09# # - -Yrieix-la-Perche : 289 adhérents à la FNATH -> https://t.co/DtUQ2XcIhj
09:07# # - -Junien : La Roue des Métiers a bien tourné -> https://t.co/Nkj1OIIMrf
09:00# # - -Junien : Les instituts médico-éducatifs se rencontrent au palais des sports -> https://t.co/hXsU5a98oE
08:58# # - -Junien : L’hommage aux victimes de la guerre d’Algérie -> https://t.co/7EPMBL8vsq
08:54# # - -Gence : Cérémonie du souvenir -> https://t.co/AxGi14ktdp
08:51# # - -Vienne : Nantiat, Chaptelat, Balledent, Vaulry, théâtre, spectacle et conte musical dans nos campagne… https://t.co/VnaGg11SvT
08:39# # - -Vienne : Informatique hospitalière, le numérique au service de la santé -> https://t.co/ctb9VPfsIN
08:37# # - -Vienne : Les Veyracos samedi en avant-première au Mas-Martin -> https://t.co/SXGQh8KGML
08:35# # - -Vienne : Vendredi à Bellac, samedi à Limoges, un tour de France a capella -> https://t.co/uj5GFlIgVe
08:30Il est temps de découvrir Saint-Hilaire les places 👀 📌 Rdv en direct à 10:30, 14 & 15:00 dans#TLCMAV sur https://t.co/8pxq8frlxU
07:57# # - -Vienne : Recueillement devant le commissariat -> https://t.co/yMkf01o6Si
07:56# # - : Les gilets jaunes demandent à Emmanuel Macron de prendre ses responsabilités -> https://t.co/uAHwxWNhx9
07:54# # - -Vienne : Darmanin, sa réforme de l’organisation des finances... ne fait pas recette -> https://t.co/R1ysWW2B7X
07:52# # - -Vienne : Les agents des routes demandent à être respectés -> https://t.co/wCuGAM8fKv
07:50# # - -Vienne : Sécheresse : 500 dossiers sur le carreau -> https://t.co/QeM3SrQo8E
07:49Région : Accompagnants mal accompagnés -> https://t.co/hjRSOM6yTG
07:47Région : Vassivière, «Nos yeux vivants», une odyssée visuelle et sonore -> https://t.co/hP14fm2t2K
20:52Tulle : Une pause poétique avec Fabienne Yvert -> https://t.co/QX6WUFCHiV
20:34Brive-la-Gaillarde : Esprit de solidarité pour la «Team Mazière» -> https://t.co/6KtWQHuCQS
19:09Périgueux : Des trophées pour récompenser les acteurs les plus innovants -> https://t.co/MQrhyF3Zz9
19:07Boulazac : Continuer à faire savoir -> https://t.co/OJf71p2oZ9
18:10Indre : Une après-midi pour plonger au profit de l’Unicef -> https://t.co/UuZBHYrjPi
18:00Châteauroux : ACGCS et Scalis dépassent les barrières générationnelles -> https://t.co/V68eYygNDQ
16:04Thiviers : La Ruche qui dit oui s’installe -> https://t.co/Vnyo1Q5SNg
16:03Coulounieix-Chamiers : Les interrogations du groupe communiste / Front de Gauche -> https://t.co/2ogP3g8RU3

Mémorial Charles de Gaulle : dix ans d’expos sur la France libre

COLOMBEY-LES-DEUX-ÉGLISES - Les voitures de l’Elysée, les robes des premières dames, le cinéma dans les années 60 : le Mémorial Charles de Gaulle, inauguré il y a dix ans à Colombey-les-deux-Églises (Haute-Marne)

En contre-haut des champs où paissent quelques vaches, l’imposante bâtisse accueille environ 60.000 visiteurs chaque année, une décennie après son inauguration le 11 octobre 2008 par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel.
Etendu sur 4.300 m2, le Mémorial se situe au pied d’un autre monument emblématique du gaullisme, la Croix de Lorraine, qui domine le village champenois de ses 44,3 mètres.
«De partout on pourra la voir», avait voulu Charles de Gaulle en 1954, avant qu’elle ne soit érigée dix-huit ans plus tard. Avant d’ajouter, selon André Malraux: «Personne n’y viendra, sauf les lapins pour y faire de la résistance.»
L’avenir lui a donné tort: Colombey-les-deux-Eglises attire désormais «100.000 visiteurs par an», selon la Maison départementale du tourisme de Haute-Marne, qui souligne que la fréquentation de ce village de 400 âmes aux confins de la Champagne, de la Lorraine et de la Bourgogne «a été multipliée par trois avec la création du Mémorial».
Les visiteurs, dont environ 8% d’étrangers -Belges, Allemands et Anglais en tête-, découvrent dans ce musée l’exposition permanente construite autour de la fureur de la guerre, l’appel du 18-Juin, la joie de la Libération, la naissance de la société de consommation, jusqu’aux événements de mai 1968, à l’aide d’archives audiovisuelles, de décors et d’installations interactives.

Aucune récupération politique
Le Mémorial a «une dimension historique, pédagogique avec 10% de la fréquentation par des scolaires, politique -forcément !- et une dimension mondiale», énumère Thomas Wauthier, directeur par intérim du lieu, qui célèbre ses dix ans par une exposition anniversaire visible jusqu’au 19 mars.
Thématique, elle démarre avant la création du Mémorial, en 1934, date de l’achat de la Boisserie par le général qui acquiert cette vaste demeure pour que sa fille Anne, trisomique, profite de l’air de la campagne.
Environ 40.000 personnes visitent chaque année cette propriété qui appartient toujours à la famille de Gaulle et où le général séjourna régulièrement jusqu’à sa mort en 1970.
L’exposition égrène aussi les nombreuses personnalités politiques qui se sont rendues sur cette terre de pèlerinage du gaullisme, dont l’ensemble des présidents de la Ve République, à l’exception de François Mitterrand.
Pour autant, le Mémorial se défend de faire l’objet de toute récupération politique. «Ce n’est pas l’antichambre des Républicains, ce lieu est commun à tous», assure M. Wauthier.
Par ailleurs, le musée sait se renouveler à travers ses expositions temporaires: les voitures présidentielles (2014), les premières dames (2015), le cinéma (2016) ou encore les menus présidentiels (2017) évoquent «pour certains une nostalgie, pour d’autres sont une découverte complète», explique M. Wauthier.
Le lieu, propriété du Conseil départemental de la Haute-Marne, montre pourtant une fréquentation en légère baisse ces dernières années, alors qu’il doit dégager 800.000 euros de chiffre d’affaires par an pour atteindre l’équilibre budgétaire.
Mais «autour de la figure du général de Gaulle, on ne peut pas faire tout et n’importe quoi. On ne va pas faire la boule à neige avec le général dedans !», glisse M. Wauthier.
Dès le départ, faire un musée autour de sa personne était «presque impossible» car, indique-t-il, ses effets personnels avaient été détruits par sa femme Yvonne, conformément à sa volonté.
D’où le parti pris du Mémorial de mettre en scène un chapitre essentiel de l’histoire mondiale, au-delà de la figure du héros de la Résistance et du père de la Ve République, dont on a célébré les 60 ans début octobre.