Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

« Le risque ferroviaire a été négligé pour cause de productivité »

SNCF

Deux accidents mortels coup sur coup reposent la question de la sécurité, des conditions de travail et de la sous-traitance.
Il était chargé de superviser les procédures de sécurité des travaux. C’était un collègue très expérimenté, qui connaissait bien le site », mais « il était seul » sur les voies et « face à un train roulant à 80/100 km/h, on n’a pas le temps de réfléchir ». Aurélien Marchand, délégué du syndicat SUD-Rail à Paris-Saint-Lazare commente le décès d’un cheminot de la SNCF , mort en service, « heurté par un train », mercredi soir, près de la gare Saint-Lazare à Paris.
La mort de ce cheminot survient après le décès dans la nuit de mardi à mercredi de deux ouvriers d’une entreprise privée sous-traitante de la SNCF - Engie Ineo Ferroviaire - tués par une collision entre des engins de chantier alors qu’ils effectuaient des travaux de maintenance sur une voie ferrée dans les Hautes-Pyrénées.
Sans préjuger des résultats des enquêtes complétées par des expertises des CHSCT mandatés par la CGT, Laurent Brun déplore que « le risque ferroviaire » ait été « négligé ces dernières années pour cause de productivité ».
Les syndicats alertent aussi sur les conséquences de la sous-traitance. Politis a sorti hier une enquête sur Sferis, filiale de droit privé de la SNCF afin de dénoncer les conditions de travail dans cette entreprise spécialisée dans la maintenance : 76 heures de travail par semaine, hébergement en camping, transport non payé... L’opposé de ce qui garantit « la sécurité des personnels et des usagers », selon la CGT, soit « l’application de règles strictes, une formation professionnelle initiale et continue de haut niveau, une stabilité et une continuité dans les collectifs de travail et de bonnes conditions de travail ».
Or ce système de filiale testé dans le fret s’est ensuite développé sur les métiers non liés à la circulation. Aujourd’hui, SNCF compte un millier de filiales en France, affirme Politis, et les sous-traitants assurent « 30% de la charge de travail ».
Avec l’ouverture à la concurrence, la tendance ne va pas s’inverser. PDG de SNCF Réseau, Patrick Jeantet a récemment affirmé à l’AFP envisager, en accord avec les Régions, de faire appel à des entreprises privées pour assurer l’entretien d’une dizaine de petites lignes.
A.S.