Fil info
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

Un livre pour valoriser l’apprentissage

Christine Ribeyreix est enseignante au CFA des métiers de Boulazac et va faire paraître un livre pour valoriser le parcours d’apprentis. Elle vient de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme Tudigo afin de mener à bien ce projet.
Parmi ses activités elle alimente également la page Facebook du CFA avec des portraits d’apprentis ou d’anciens élèves qui sont depuis devenus chefs d’entreprise. « Depuis quelques années, j’ai eu l’envie de faire un livre autour de ces jeunes afin de les valoriser et mettre en avant leur réussite », explique Christine Ribeyreix. Et ce projet est sur le point d’aboutir sous la forme d’un recueil de portraits. Celui-ci représentera toutes les filières : industrie, agriculture, artisanat, BTP, commerce, restauration, « tout ce qui est apprentissage et le tout en relation avec les équipes pédagogiques et les responsables du CFA afin d’aller à la rencontre des jeunes que l’on a envie de mettre à l’honneur pour leur parcours », explique Christine Ribeyreix qui précise que le livre sera découpé en plusieurs parties. La première sera consacrée « à des jeunes talentueux qui ont obtenu des distinctions comme le concours de meilleur apprenti de France par exemple, mais aussi ceux qui ont eu un parcours difficile, mais qui par leur ténacité ont réussi qu’il s’agisse de jeunes en difficulté, de primo arrivants ou de migrants », poursuit Christine Ribeyreix. Une seconde partie sera consacrée aux femmes dans des métiers dits « masculins », une troisième sur les apprentis devenus chefs d’entreprise et enfin une dernière, « sur les reconversions professionnelles de personnes qui un jour plaquent tout pour l’apprentissage car ils ont eu des orientations contrariées. Des jeunes que l’on a poussé à aller vers les filières générales et qui ne s’y sont pas épanouis ».
Un livre dans lequel Christine Ribeyreix a la volonté de faire part de sa colère « de voir des jeunes souvent humiliés, que l’on a dévalorisé et cassé et qui ont fini par connaître une belle carrière professionnelle même si malheureusement, ils restent marqués à vie. Et pourtant ils n’ont pas choisi une voie facile puisqu’ils travaillent et préparent un diplôme en alternance ».
En finir avec les images toutes faites
Un livre qui au-delà d’être une belle galerie de portraits laisse une grande part à la réflexion personnelle de Christine Ribeyreix sur l’orientation. « J’ai l’expérience des jeunes, de l’alternance et du recrutement. Aujourd’hui, on a un gouvernement qui met l’accent sur l’apprentissage. C’est très bien sauf qu’ils n’y enverraient pas leurs enfants. Je voudrais donc qu’on se sorte de l’idée que l’on va en apprentissage parce qu’on a des problèmes. C’est la société qui pense que ça doit être comme ça et qui fait d’ailleurs en sorte que ce soit le cas alors qu’en fait c’est une voie pour tous dès l’instant que l’on en a envie pour s’épanouir. Aujourd’hui quelqu’un qui a de bonnes notes en filière générale, on va l’envoyer sans lui demander son avis vers des études plus longues. On leur fait perdre du temps car après ceux qui ont envie de faire un apprentissage finissent par y revenir. Il faut arrêter de forcer les gens à aller vers des filières qui ne leurs conviennent pas. A cause de cette image cassée de la société on a des pertes de savoir-faire et de compétences et des disparitions de métiers ainsi que des jeunes aux parcours contrariés. Il y a des choses que l’on peut faire avec des machines, mais il y aura toujours besoin d’hommes hors l’image des métiers manuels est mal perçue depuis 40 ans ».
Et Christine Ribeyreix veut aussi en finir, « avec cette image qui voudrait qu’il y ait des métiers réservés aux hommes. Car on parle de force physique alors qu’il y a des femmes qui réussissent aussi bien sinon mieux dans des métiers dits d’hommes comme la carrosserie, la mécanique, la pâtisserie, la boucherie, la ferronnerie ou les métiers agricoles. Ce n’est pas parce qu’on est une femme que l’on ne peut pas faire quelque chose de physique, les choses ont évolué. C’est d’autant plus important que j’ai le soutien financier et moral de Cécile Chambon, déléguée départementale des droits des femmes », explique Christine Ribeyreix.
Aujourd’hui Christine Ribeyreix cherche encore des financements pour que son projet voit le jour et elle a décidé de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme Tudigo. La parution du livre est prévue pour décembre 2018. Pour la soutenir rendez-vous sur la page internet dédiée https://www.tudigo.co/don/apprenti-e-s-et-fier-e-s-de-letre-1
Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.