Fil info
22:11Région : Affaire Séréna : la mansuétude du tribunal -> https://t.co/yYQ0g4te0e
20:26 Savoureux
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY

«C’est bien la rentrée»

Education

Pauline est la jeune maman de sept enfants. Six d’entre eux vont effectuer une rentrée ce lundi. Pour certains, ce sera des étapes importantes, le CM2, dernière année de primaire pour William, le CP pour Kelvyn ou la petite section pour Bastien. Si les enfants ont hâte d’aller à l’école, la maman appréhende quelque peu le fait de se retrouver seule.

William, Mickaël, Jordan, Kelvyn, Lynsay, Bastien et Benjamin sont frères et sœur. Mis à part le petit dernier Benjamin, tous ont pris ce lundi matin le bus direction l’école. Une rentrée de six enfants qui se prépare longtemps en avance pour les parents.
Pauline est la maman de cette fratrie de sept enfants âgés de 10 ans à 10 mois. Si au départ elle ne voulait pas d’enfant, la rencontre avec le papa il y a douze ans a tout chamboulé et avoir une famille nombreuses est devenu un choix. Cette année, six enfants iront à l’école. Pour certains ce sont des étapes importantes, William effectuera sa dernière année d’école primaire, Kelvyn va connaître le CP et Bastien va entrer en petite section. Ses frères et sœur ont peur qu’il soit timide. Pour la maman, un stress a été évacué avec la journée d’intégration en fin d’année scolaire l’an dernier.  «Le fait qu’il soit avec sa sœur, ça va le rassurer. Les petites écoles, nous sommes en regroupement pédagogique intercommunal* c’est un avantage pour beaucoup de choses». Quant à Kelvyn, il suit plutôt bien alors le CP, ça ne l’inquiète pas.  «On a jamais peur», avouent les enfants gentiment installés sur le canapé avant d’aller chercher les fournitures. Le plus gros stress de la rentrée pour Pauline ce sont les courses. «Il faut avoir un oeil sur tout C’est le moment le plus stressant», confie-t-elle. Si d’habitude, la plupart des courses sont effectuées en juillet, la panne du mini bus a contraint la famille à revoir ses plans.  Le plus gros a été commandé sur Internet mais chacun a pu choisir ses fournitures. Comme l’agenda. «Maman m’a offert un stylo plume et un stylo bille 4 couleurs Stars Wars», souligne un des garçons.  Il s’agit surtout pour la famille d’un renouvellement de fournitures. Les cartables, par exemple, n’ont pas été changés sauf pour Kelvyn qui avait besoin d’un sac «de grand».  «Regarde, c’est un cartable avec une voiture de course», montre-t-il fier de rejoindre le CP et ses deux frères Mickaël et Jordan. Les autres sortent leurs feutres qui ne perdent plus leurs bouchons, les gommes sans oublier l’ardoise. Il  restait alors à répartir tout cela entre eux. Pauline qui a l’impression de ne pas donner assez de temps à chacun a offert à Mickaël qui a de gros besoins des posters pour lui rappeler quelques notions de base comme les tables de multiplication. Et si les enfants pour le moment ne s’aident pas, la maman accorde beaucoup d’importance à ces moments là.  
Pour la rentrée, les chemises seront de sortie. C’est un peu jour de fête. Cette course est d’habitude organisée en juillet au moment des soldes et «au moins c’est fait et les vacances se passent tranquillement», mais avec la panne du bus, tout a été chamboulé, Pauline a fait ses derniers achats la semaine dernière.
«C’est bien l’école, c’est bien la rentrée !» affirment les enfants, tout sourire. Pauline confirme «ils aiment bien l’école, ils aiment bien travailler. Je dois avoir les seuls enfants qui réclament des cahiers de vacances !»  Mais la maman devrait ressentir, elle, un petit pincement au cœur. Après deux mois à fond avec ses sept enfants, elle va se retrouver seule avec le petit dernier, «j’ai peur de ressentir un grand vide, de m’ennuyer», confie-t-elle. Sur les conseils de la  maîtresse, elle n’accompagnera pas Bastien qui prendra le bus avec ses frères et sa sœur pour éviter une rupture trop brutale.
ça y est, c’est le jour J.

La Creuse, un choix
La famille est arrivée en novembre dernier à Saint-Martin-Sainte-Catherine. Ils venaient du Var. Pauline connaissait la Creuse, son père a grandi près de Chénérailles. Il s’agit pour eux d’un «choix de vie. Nous n’aimons pas la ville, nous avons beaucoup de voitures et ici nous avons tout ce qu’il nous faut. Nous avons trouvé (enfin) un lieu qui nous correspond. Nous sommes tombés amoureux de la région, les gens sont accueillants.» Si Pauline, éleveuse de chats mais qui cherche un travail à côté ou son mari, employé en casse auto, trouve un CDI, ils comptent acheter une maison dans le secteur, «le village nous a tellement ouvert les bras, c’est le partage ici», avoue Pauline. Et toute la famille est d’accord.