Fil info
21:53Ribérac : La Rib’Car fédère les jeunes d’Arnaut Daniel -> https://t.co/dZ90qx6WCc
20:09France : Dans Tulle à vélo on dépasse ses habitudes -> https://t.co/6pg1hWXttj
19:26Vendoeuvres : Une journée en hommage à Pascal Bilaine -> https://t.co/68RzeZHFM3
19:25Indre : Les pompiers à l'honneur pour leur bravoure et leur dévouement -> https://t.co/XjWRTgEJ0U
19:14Dordogne : Christophe Dabitch lauréat du 10e prix Augiéras -> https://t.co/qgZArhjWoA
19:12Marsac-sur-l'Isle : Le CDG élargit les locaux et les missions -> https://t.co/DFPf3oJUlZ
18:20Sarlat-la-Canéda : Une formation mobilité, déplacement et entretien -> https://t.co/EvAb69tAb2

Réfugiés : le port de Sète prêt à accueillir l’Aquarius

SECOURS EN MER

Le navire de l’ONG SOS Méditerranée a repris ses opérations de sauvetage. Il est à nouveau en butte à l’inertie des pays européens pour accoster en sécurité avec à bord 141 personnes sauvées des eaux libyennes vendredi. Le port de Sète en France est prêt à l’accueillir.
Le directeur du port de Sète, l’ancien ministre communiste Jean-Claude Gayssot, a proposé lundi d’y accueillir les 141 migrants secourus vendredi par le navire Aquarius au large de la Libye, « si les autorités françaises le lui permettent ».
« Le port de Sète est prêt à accueillir l’Aquarius dès lors que les autorités françaises le lui permettront », a-t-il déclaré, en précisant que « c’est la dimension humanitaire qui doit prévaloir, il s’agit de sauver des vies, des familles ».
Lundi 13 août, l’Aquarius était en position entre Malte et l’île italienne de Lampedusa. L’association humanitaire a déjà eu deux « réponses officielles négatives » de la part de Malte et de l’Italie, précise Sophie Beau, la présidente de SOS Méditerranée. « On demande à l’ensemble des États européens de trouver une solution. On les appelle à prendre leurs responsabilités pour trouver un port sûr en Méditerranée », a ajouté la responsable selon laquelle la situation actuelle est « en contradiction la plus totale avec le droit maritime international et tout cela se fait sur le dos de personnes en danger ». Autre « effet pervers de la non gestion » de ce problème humanitaire par les États, « des rescapés ont raconté que cinq navires leur sont passés devant sans s’arrêter. Et aujourd’hui il n’y a aucun navire sur la zone de détresse, nous sommes très inquiets ». On apprenait lundi soir que Gibraltar allait retirer son pavillon à l'Aquarius après lui avoir demandé de suspendre ses activités de sauvetage.
Gayssot : « Nous pouvons accueillir ces migrants »
Au cours de deux opérations vendredi, l’Aquarius a récupéré 141 personnes au large des côtes libyennes, dont la moitié sont des enfants et un tiers des femmes. Dans la matinée de vendredi, le bateau a récupéré 25 migrants à bord d’une petite barque en bois. L’après-midi, le navire humanitaire a secouru 116 personnes, dont 67 mineurs non accompagnés, essentiellement originaires de Somalie et d’Erythrée qui se trouvaient sur une embarcation en bois.
« Nous avons une gare maritime, trois quais disponibles et nous pouvons accueillir ces migrants quel que soit le moment mais ils ne pourront pas venir sans l’accord des autorités françaises », a insisté Jean-Claude Gayssot.
F.V avec AFP

jordan retro 11 mens yeezy