Fil info
20:43Corrèze : 400 retraités soucieux et en colère -> https://t.co/Me9pVvDWgq
18:50Indre : La lancinante plainte des retraités -> https://t.co/FyumUdQTvO
18:47Châteauroux : La solidarité dans l’assiette avec les Jardins familiaux -> https://t.co/uWIwZPSDnq
18:35RT : Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
18:19RT : Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
18:18RT : : après 4 ans de bénévolat, Drita, traductrice bénévole pour l’Etat, est menacée d’expulsion VIDEO ►… https://t.co/gYj5647vPl
17:01# # - -Vienne : Les retraités défendent leurs droits -> https://t.co/iXIR13X2lB
16:55# # - -Vienne : Festivités et vigilance au SPF 87 -> https://t.co/oSFvv0tceH
16:51Le Blanc : Le centre ville fermé à la circulation les 29 et 30 octobre -> https://t.co/I4AofrjXNm
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/RvZN4cMssS
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/ExVoNH3evm
16:49La Châtre : La pâtisserie en partage à la Maison des jeunes -> https://t.co/TH9S2Zwvjl
16:48La Châtre : 2018 prénoms et dates de naissance sollicités pour le Téléthon -> https://t.co/7ZabH7sCq3
16:42Sarlat-la-Canéda : On ne change pas une équipe qui gagne -> https://t.co/BNTx10b8kQ
16:39Région : Penser global, agir local -> https://t.co/dgj4xjw04F
16:36France : La modernité dans la tradition -> https://t.co/3oh5ztPxF1
16:09Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
15:40Dordogne : La colère profonde des retraités -> https://t.co/tskMnTsE4J
15:38Marsac-sur-l'Isle : Des animaux exceptionnels et des concours -> https://t.co/wbNbxqs0N0
15:01Chabrignac : La fête de la citrouille est lancée ! -> https://t.co/45WSdAN09J
14:44Périgueux : Faciliter la vie des seniors et les prévenir des pièges -> https://t.co/v5skVfeWJL
14:01RT : Grosse mobilisation des retraités sur la question des pensions et la hausse de la CSG. Au moins un millier de manif… https://t.co/04JnonEqlP
14:01RT : plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih
11:12RT : en Corrèze : Fête de la pêche à la mouche organisée par l' d'Argentat-sur-Dordogne. Un rendez-vous… https://t.co/dnGseoNgLY
10:51 plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih
09:33 en Corrèze : Fête de la pêche à la mouche organisée par l' d'Argentat-sur-Dordogne. Un rendez-vous… https://t.co/dnGseoNgLY
09:30Sport : CA Brive: la fulgurante ascension de Demba Bamba -> https://t.co/fTRFx9jkYO
09:23Sport : Trail de la voie romaine: plus de 300 participants -> https://t.co/sNM86BifJy
09:19Sport : Limoges Csp 93 - Alba Berlin 102: une équipe cercliste à construire -> https://t.co/mtzrLgY6m1
09:12Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
09:12 du Cloître - -Vienne : Bellac. Théâtre du Cloître : on ouvre samedi -> https://t.co/Oe8aZkkdw2

Après l'affaire Benalla, Alexis Kohler, le bras droit de Macron, soupçonné

AFFAIRES

Le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler est visé par une nouvelle plainte d’Anticor pour conflit d’intérêts après les révélations de Mediapart. Des documents indiquent qu'il aurait favorisé l'armateur MSC, dirigé par des cousins de sa mère.
Décidément, les couloirs de l’Elysée sentent le souffre. Dernier épisode en date, les soupçons de conflit d’intérêts qui vise Alexis Kohler. Les faits sont établis : l’actuel secrétaire général de l’Elysée a approuvé en 2010 et 2011 des contrats entre l’armateur MSC, fondé et dirigé par des cousins de sa mère, et le port du Havre, dont il était alors membre du conseil de surveillance, selon des documents révélés par Mediapart.
Le site d’information avait déjà accusé M. Kohler de conflit d’intérêts au motif qu’il avait siégé à partir de 2010 au conseil d’administration de STX France (les chantiers navals de Saint-Nazaire), dont MSC était le principal client, et qu’il avait rejoint l’armateur après août 2016.
Une première enquête du parquet national financier Ces révélations avaient entraîné en mai l’ouverture d’une enquête du parquet national financier (PNF) pour « vérifier si les règles relatives à la mise en disponibilité des agents publics ont bien été respectées ». Le bras droit du président Emmanuel Macron était devenu après août 2016 directeur financier de la filiale croisières de MSC, grâce au feu vert de la commission de déontologie de la fonction publique. Cette dernière s’était opposée en 2014 à une première tentative du haut fonctionnaire de travailler pour l’armateur. Alors que le numéro deux de l’Elysée a affirmé s’être « toujours déporté » (s’être écarté des débats, ndlr) quand il a eu à connaître comme haut-fonctionnaire des dossiers concernant MSC, Mediapart a ouvert lundi un nouveau front en publiant deux procès-verbaux du conseil de surveillance du «Grand Port maritime du Havre» (GPMH). M. Kohler y siégeait, de 2010 à 2012, comme représentant de l’Agence des participations de l’Etat (APE) aux côtés du maire du Havre, l’actuel Premier ministre Edouard Philippe. Lors de ces deux réunions, en septembre 2010 et 2011, Alexis Kohler a pris la parole et voté en faveur de contrats à venir entre GPMH et Terminal Normandie MSC (TNMSC), filiale française de l’armateur et acteur majeur de l’extension du port alors en cours, révèlent les documents. Plusieurs ex-membres du conseil ont affirmé à Mediapart « qu’ils ignoraient tout de la situation familiale d’Alexis Kohler et qu’ils sont tombés des nues quand ils ont découvert très récemment ses liens avec MSC », l’un des plus gros transporteurs maritimes de conteneurs au monde.
Membre actif de la campagne présidentielle pour le candidat Macron, M. Kohler avait rejoint l'Elysée en mai 2017 après moins de neuf mois passés chez MSC. Dans l'intervalle, il était revenu à Bercy en mars 2017 pour participer, comme cadre de l'armateur, à une réunion sur la reprise de STX France alors en faillite, alimentant les soupçons de conflit d'intérêts.
Avec AFP