Fil info
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN
08:56 avec Thomas Milon et Marion Haranger à , bourg perché dominant la et célèbre pour son école… https://t.co/wBsm2VP5fb

Affaire Benalla : le ministre de l’Intérieur mis sur le grill

SCANDALE

Alors que Gérard Collomb doit être auditionné publiquement ce matin, Alexandre Benalla et quatre autres suspects ont été mis en examen.
La crise politique provoquée par l’affaire Benalla prend de l’ampleur, se nourrissant du silence d’Emmanuel Macron et de la progression de l’enquête. L'ex-collaborateur a finalement été mis en examen hier. À l’Assemblée, paralysée par l’affaire, la révision constitutionnelle a été suspendue.
Une information judiciaire a été ouverte, hier, par le parquet de Paris notamment pour « immixtion dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l’autorité publique », « port et complicité de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés par l’autorité publique ».
Cinq suspects au total ont été mis en examen. Outre Alexandre Benalla, filmé frappant ou malmenant des manifestants le 1er mai, et en garde à vue depuis vendredi matin, il s'agit de Vincent Crase, employé de LREM à ses côtés lors de la Fête du travail, et de trois policiers soupçonnés d’avoir transmis à M. Benalla des images de vidéo-surveillance.
Déjeuner de crise à l’Élysée
Alors que les révélations se succèdent dans ce dossier, notamment sur les avantages accordés à l’ex-collaborateur de 26 ans (d’un logement de fonction quai Branly à un badge pour accéder à l’hémicycle du Palais Bourbon), le chef de l’État, confronté à sa plus grave crise politique depuis le début du quinquennat, est jusqu’alors resté silencieux.
Le premier à donner quelques explications devrait être le ministre de l’Intérieur, attendu ce lundi à 10h* devant la commission des Lois de l’Assemblée, qui s’est dotée des prérogatives d’enquête. Les députés d’opposition, qui l’accusent d’avoir menti jeudi dernier devant le Sénat, ne vont pas manquer de le mettre sur le grill.
D’après Le Parisien, un déjeuner de crise aurait eu lieu samedi autour d’Emmanuel Macron à l’Élysée, réunissant Gérard Collomb et la ministre de la Justice Nicole Belloubet.
Celle-ci a annoncé, hier, matin devant l’Assemblée la suspension jusqu’à nouvel ordre de l’examen de la révision constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron, pour le « reprendre ultérieurement dans des conditions plus sereines », comme le réclamait l’opposition.
M.R. avec AFP
l *retransmis sur LCP