Fil info
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN
08:56 avec Thomas Milon et Marion Haranger à , bourg perché dominant la et célèbre pour son école… https://t.co/wBsm2VP5fb

Les syndicats agricoles réunis par Macron

AGRICULTURE

Emmanuel Macron réunit aujourd’hui les cinq principaux syndicats agricoles. Ils attendent du président, plus que de l’écoute, des actions concrètes. Un rendez-vous inattendu est organisé aujourd’hui entre syndicats agricoles et Emmanuel Macron. L’Élysée est à l’initiative
de la réunion et accorde 2 heures d’audience aux représentants des agriculteurs.
FNSEA, Confédération paysanne, Jeunes agriculteurs, Coordination rurale et Mouvement de défense des exploitants familiaux vont porter leurs revendications devant le président. Et il sait bien qu’elles sont nombreuses ; le mois dernier une coalition FNSEA et Jeunes agriculteurs avaient entrepris le blocage des raffineries Total pour protester contre l’importation massive de produits étrangers. D’autre part, le projet de loi agriculture et alimentation ne sera pas adopté avant la rentrée.
En attente d’une prise de position du président Pour autant la Confédération Paysanne adopte une position attentiste. « Il connaît déjà nos revendications. Je pense qu’il y aura quelques annonces sur le projet de loi et la Politique agricole commune mais je reste assez réaliste, ça va être une rencontre axée sur les déclarations du président.
On va être là pour l’écouter et qu’il réponde à nos questions », explique Temanuata Girard, secrétaire générale de la Confédération paysanne. En effet, la PAC risque de subir une baisse drastique de 5%. La Conf’ réclame « un encadrement par un plafonnement
de la PAC » ainsi qu’un « réel accompagnement des agriculteurs ». De son coté, la FNSEA, de concert avec les Jeunes agriculteurs, espère que le président monte au créneau. « Le projet de loi est très décevant pour nous. Nos revendications sont les mêmes que lors des blocages, on attend qu’il se positionne en faveur des agriculteurs français », décrit Christine Claudon, directrice de la communication de la FNSEA. La fédération se montre critique quant à l’action du président : « Avec l’affaire du glyphosate, les agriculteurs sont victimes de stigmatisation.
Il y a un énorme manque à gagner dans les recrutements.
Beaucoup arrête car il y a trop de contraintes », se plaint Christine Claudon. Les représentants des agriculteurs espèrent donc des réponses
avant un rendez-vous lundi avec le Premier ministre.
Amaury Baqué