Fil info
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm

Le CDD incompatible avec l'allocation privé d'emploi ?

CHÔMAGE

Le gouvernement
prévoit de supprimer les allocations aux chômeurs qui occupent des contrats à durée déterminée.
On les appelle « les permittents ». Le terme désigne ces personnes qui conjuguent CDD et inscription à Pôle emploi. On en compte 1 560 000 en France dont environ 830 000 qui perçoivent des allocations chômage car l’emploi occupé ne leur permet pas de vivre. Tout mis bout à bout, leur rémunération moyenne s’élève à quelque 1 300 euros mensuels.
Le dispositif des permittents, qui date des années 1990 et a pour vocation d’inciter au retour à l’emploi, est aujourd’hui dans le collimateur du gouvernement.
Il est en effet remis en cause par l’article 33, voté vendredi dernier, dans le cadre du débat à l’Assemblée nationale sur le projet de loi « Avenir professionnel ». Article qui prévoit de « modifier les mesures d’application relatives (...) à l’activité réduite ». En d’autres termes : le gouvernement se réserve la possibilité de retirer les allocations aux permittents qui en perçoivent.
« Flexibilité à outrance »
Et ce au prétexte, selon le gouvernement, que le dispositif ne favoriserait pas l’emploi durable... Cet emploi durable qui fait précisément cruellement défaut et que ne se voient pas proposer les chômeurs.
L’Exécutif pointe en outre le « coût » du dispositif, soit 5,4 milliards d’euros annuels. Il est en revanche beaucoup moins loquace sur les chiffres lorsqu’il s’agit des cadeaux en direction des plus riches, tels que la réforme de l’ISF ou la suppression de la « flat taxe ». Dont le montant est estimé 4,5 milliards en 2018 et 5,1 milliards en 2019.
La flexibilité, synonyme d’insécurité, étant le maître mot de la politique macroniste, le mauvais coup porté aux permittents s’inscrit pleinement dans le projet « Avenir professionnel » voté hier par l’Assemblée en première lecture.
Le texte, porté par Muriel Pénicaud, constitue l’acte II de la réforme du marché du travail, et concerne l’apprentissage, la formation et l’assurance chômage. Les trois groupes de gauche ont vivement critiqué un projet de loi qui, selon Gisèle Biémouret (Nouvelle Gauche), « ne libère pas les individus, il libère les marchés ». Adrien Quatennens (LFI) a aussi fustigé une « flexibilité à outrance » et une politique ni « efficace » ni « pragmatique », tandis que Pierre Dharréville (PCF) a dénoncé des formations « low-cost ». Et estimé que cette « mauvaise loi fera peut-être baisser les chiffres du chômage par ses artifices mais aura des conséquences sociales lourdes ».
A.M.