Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c
15:32Indre : Le photovoltaïque au centre des vœux -> https://t.co/xqPyrT2nf2
15:26RT : Pour conquérir le numérique, « La Marseillaise » a un besoin vital de votre soutien https://t.co/zsWebVd2tu

Ne pas oublier les combattants d’Indochine

Le préfet de l’Indre a présidé hier la cérémonie à Châteauroux organisée pour la journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » en Indochine.

De 1946 à 1954, la guerre d’Indochine opposa l'armée française aux troupes du mouvement de libération Viêt Minh. La France échoua à maintenir militairement sa domination coloniale dans les pays de la péninsule indochinoise. En mai 1954, la défaite de Dien Bien Phu marqua la fin du conflit.
La date du 8 juin a été choisie pour rendre hommage aux soldats « morts pour la France » lors de ce conflit. Le 8 juin 1980 fut en effet inhumé en la nécropole de Notre-Dame de Lorette le soldat inconnu des guerres d’Indochine aux côtés des soldats inconnus des guerres de 1914-18, 1939-45 et de la guerre d’Algérie. Plus largement, comme le rappelle le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, lu par le préfet de l’Indre lors de la cérémonie qui s’est déroulée hier matin place La Fayette à Châteauroux, cette journée honore « l’ensemble des soldats qui ont combattu pour nos couleurs à l’autre bout du monde ».
« En commémorant le sacrifice de nos soldats de toutes armes, en rendant hommage à ceux parmi vous, qui ont survécu, nous pensons aussi aux Vietnamiens, catholiques du nord, Hmongs des montagnes, Moïs des hauts plateaux, à tous ceux qui avaient fondé leurs espoirs d’avenir sur l’idéal français, pour échapper au poids écrasant et aliénant d’une certaine idéologie. Notre attachement à la mémoire est une marque de respect et de fidélité au souvenir de tous ceux qui ont écrit du sacrifice de leur vie ou de leurs blessures, une page d’histoire de la France » a souligné Yves Chambon, ancien combattant de la guerre d’Indochine, président du comité de Châteauroux de l’union nationale des poilus d’Orient et des anciens combattants des théâtres d’opérations extérieures et d’Afrique du nord.
Des gerbes ont été successivement déposées au nom de l’amicale berrichonne des anciens d’outre-mer et des troupes de marine, de la section de l’Indre de la fédération nationale André Maginot, du comité de Châteauroux de l’union nationale des poilus d’Orient, des villes de Déols et Châteauroux et de l’Etat.
Sur un mur long de 80 mètres du mémorial de Fréjus inauguré en 1993 et  dédié aux « morts pour la France » en Indochine, sont inscrits les noms de 35 000 combattants disparus, inhumés sur place ou dans leur commune.