Fil info
13:16 On à pas les mêmes oreilles. ..
11:58Creuse : De l'innovation aussi sur le territoire creusois | L'Echo https://t.co/gnC3tR1VCb via
21:09J’ai sollicité toutes les personnes et services dis responsables Personne ne prend ses responsabilités https://t.co/RmaFm4wASZ
18:10Jusqu'à demain, la Fête de la bovine s'associe une nouvelle fois aux de Saint-Léonar… https://t.co/uzoso62bOZ
17:51RT : Bon anniversaire à la promesse d’E.Macron:« La première bataille : loger tout le monde dignement. Je ne veux plus,… https://t.co/0BUyIIYKFb
17:47RT : Aussi doué pour le champagne que pour gagner le Tour du Limousin Nouvelle Aquitaine, c’est de la… https://t.co/gkeZ2cjwXh
17:45RT : [] 🚴🏽‍♂️🏆 Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine - J4 : Nicolas Edet (Cofidis) remporte le maillot jaune.… https://t.co/jWeYe4U0kB
17:45RT : Cérémonie de remise des récompenses en présence du Maire  et de nombreux élus locaux https://t.co/jsdJpSQGWB
17:03 Il n’y a vraiment rien à dire à part de se… https://t.co/nRcyz9QE5i

Ne pas oublier les combattants d’Indochine

Le préfet de l’Indre a présidé hier la cérémonie à Châteauroux organisée pour la journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » en Indochine.

De 1946 à 1954, la guerre d’Indochine opposa l'armée française aux troupes du mouvement de libération Viêt Minh. La France échoua à maintenir militairement sa domination coloniale dans les pays de la péninsule indochinoise. En mai 1954, la défaite de Dien Bien Phu marqua la fin du conflit.
La date du 8 juin a été choisie pour rendre hommage aux soldats « morts pour la France » lors de ce conflit. Le 8 juin 1980 fut en effet inhumé en la nécropole de Notre-Dame de Lorette le soldat inconnu des guerres d’Indochine aux côtés des soldats inconnus des guerres de 1914-18, 1939-45 et de la guerre d’Algérie. Plus largement, comme le rappelle le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, lu par le préfet de l’Indre lors de la cérémonie qui s’est déroulée hier matin place La Fayette à Châteauroux, cette journée honore « l’ensemble des soldats qui ont combattu pour nos couleurs à l’autre bout du monde ».
« En commémorant le sacrifice de nos soldats de toutes armes, en rendant hommage à ceux parmi vous, qui ont survécu, nous pensons aussi aux Vietnamiens, catholiques du nord, Hmongs des montagnes, Moïs des hauts plateaux, à tous ceux qui avaient fondé leurs espoirs d’avenir sur l’idéal français, pour échapper au poids écrasant et aliénant d’une certaine idéologie. Notre attachement à la mémoire est une marque de respect et de fidélité au souvenir de tous ceux qui ont écrit du sacrifice de leur vie ou de leurs blessures, une page d’histoire de la France » a souligné Yves Chambon, ancien combattant de la guerre d’Indochine, président du comité de Châteauroux de l’union nationale des poilus d’Orient et des anciens combattants des théâtres d’opérations extérieures et d’Afrique du nord.
Des gerbes ont été successivement déposées au nom de l’amicale berrichonne des anciens d’outre-mer et des troupes de marine, de la section de l’Indre de la fédération nationale André Maginot, du comité de Châteauroux de l’union nationale des poilus d’Orient, des villes de Déols et Châteauroux et de l’Etat.
Sur un mur long de 80 mètres du mémorial de Fréjus inauguré en 1993 et  dédié aux « morts pour la France » en Indochine, sont inscrits les noms de 35 000 combattants disparus, inhumés sur place ou dans leur commune.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.