Fil info
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y
08:29 d'agriculture - -Vienne : Quel président à la Chambre d'agriculture après Jean-Marie Delage?… https://t.co/Oh7SMjFZsO
08:26 # - -Vienne : 16e recensement, décollage imminent -> https://t.co/t7mV3P91WF
07:58France : Les Steva veulent du concret -> https://t.co/rA8Xgxx9HC
07:46Région : Un bon début d’année pour les ventes aux enchères -> https://t.co/pYOxVrUEUN
21:22Saint-Sulpice-le-Guérétois : Le travail du bois, une passion, un métier | L'Echo https://t.co/Vdq0ECnUrO via
20:52 Engendrer..
20:51 L’écologie n’a rien à voir avec tout ça !!! Vous ne savez rien de ce que peut engendré ce… https://t.co/W12hCtgkST
19:53Brive-la-Gaillarde : Solidaire est le Secours Populaire -> https://t.co/pmngsMMHRb
19:47 Le cri de soulagement du Patrimoine et de la biodiversité 🐾🌳🌍
19:08Indre : 258 millions d’euros pour un an -> https://t.co/3qu1tQJEnK
18:12Plus que jamais Président des Régions de France… https://t.co/cwZ8G394sk
17:52Dordogne : Le parti socialiste compte sur ses valeurs pour retrouver des couleurs -> https://t.co/x71S0Ovl7u
17:49Beynac-et-Cazenac : Déviation : le cri de colère des entreprises -> https://t.co/uEmRSQEDBv
17:28RT : Les agents des finances publiques ont protesté à Tulle contre 17 suppressions de postes en https://t.co/TebYxVnJE7
17:20RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
17:10Périgueux : Nouvelle saignée aux impôts -> https://t.co/fIsU0LOw5Y
16:54Sarlat-la-Canéda : A vos agendas 2019 -> https://t.co/hXvkLBbxtE
15:57RT : En fin de cortège, on rend hommage au ⁦⁩ ⁦⁩ Par le… https://t.co/7Pw3YkiwHx
15:53Marsac-sur-l'Isle : Un salon de passionnés à l’ambition régionale -> https://t.co/PYalTw0ytJ
15:37Mérigny : Les seuils de l'Anglin arasés cette année -> https://t.co/UnmtKOBc0c

Italie : l’inhumanité de Matteo Salvini à l’épreuve des faits

Le bon temps pour les clandestins est fini, préparez-vous à faire les valises. » Inhumaine à souhait, la déclaration est signée du nouveau ministre de l’Intérieur Matteo Salvini (extrême droite).
Le quotidien des habitants du camp de San Ferdinando, dans le Sud de l’Italie, est à des années lumières de ce que le souverainiste nomme du « bon temps ». La saison des agrumes et des kiwis est terminée dans la plaine de Gioia Tauro, en Calabre, mais le camp accueille encore plusieurs
centaines de migrants espérant quelques journées de travail.
La tension y est vive : samedi 2 juin, Sacko Soumaila, un Malien de 29 ans, a été tué d’une balle dans la tête alors qu’il cherchait des tôles dans une usine désaffectée. Les enquêteurs soupçonnent un proche du propriétaire de l’usine, mais pour les camarades de la victime, le meurtre est lié au nouveau ministre et à ses propos. « Ils nous prennent pour des animaux. Ils nous tirent dessus comme des animaux », s’insurge un homme, tandis qu’un autre, ami de Sacko, hurle sa peine dans un mélange d’italien et de français. Dans l’odeur nauséabonde des ordures, ils vivent dans des dizaines de petits cabanons en tôle et de vieilles tentes recouvertes de bâches en plastique. Pas d’eau courante, l’électricité récupérée sur une ligne voisine, une chaleur étouffante l’été, un froid glacial l’hiver. Tel est l’insoutenable « bon temps des clandestins ». Avec AFP