Fil info
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X

CFDT : et maintenant, quelle stratégie face à Macron ?

Je suis d’accord avec la ligne de Laurent (Berger) de vouloir négocier plutôt que de manifester. » La position exprimée par ce délégué a trouvé
un large écho parmi les participants au 49e congrès de la CFDT, qui s’est tenu à Rennes du 4 au 8 juin. Mais pour négocier il faut être au moins deux. Croyant devenir l’interlocuteur privilégié d’Emmanuel Macron, Laurent Berger essuie déconvenue sur déconvenue depuis un an. Ce qui s’était avéré possible sous le quinquennat de François Hollande ne l’est plus désormais tant le nouveau chef de l’Etat se plaît à contourner les corps intermédiaires. Ce revers interroge sur la stratégie de la CFDT. C’est d’ailleurs l’une « des questions qui a été posée au congrès et à laquelle il n’y a pas de réponse manifeste », relève Jean-Marie Pernot, chercheur en Sciences politiques et spécialiste des mouvements sociaux. Pour lui, la stratégie retenue par la CFDT est problématique et peut être qualifiée de « dépendante » dans la mesure où elle est fonction de « l’attention que veulent bien lui porter ses interlocuteurs, que ce soit le patronat ou le gouvernement ». Or si « ce gouvernement refuse la discussion,
c’est une stratégie qui n’a pas de solution de repli ». A fortiori puisque la CFDT « ne veut pas descendre dans la rue ». Pour le moment, donc, la CDFT n’a pas trouvé « le moyen de peser sur le refus de discuter de Macron », estime le chercheur. Face à cette impasse, Laurent Berger a, dans son discours de clôture, incité le gouvernement à organiser un rendez-vous avec les partenaires sociaux en septembre, afin de « repartir sur de nouvelles bases ». Autrement dit, le mur auquel il se heurte n’a suscité aucun infléchissement de la ligne de l’organisation.
Syndicalisation en berne En témoignent les différentes consultations qui ont eu lieu lors du congrès. Le secrétaire général, en l’occurrence Laurent Berger, a été reconduit jeudi avec 94,42% des suffrages et la « résolution » – document qui fixe le programme des quatre années à venir – a été votée vendredi à 87,89%. Ce qui démontre « une certaine stabilité et un large consensus », souligne Jean-Marie Pernot. Ce qui fait de la CFDT « l’organisation la plus homogène » dans le paysage syndical français. Dans ce contexte, la centrale s’est notamment fixé l’objectif de devenir « numéro un » dans la Fonction publique, au terme des élections professionnelles qui se dérouleront en décembre. Et ce après avoir déjà ravi la première place à la CGT dans le privé en 2017. Or, relève, Jean-Marie Pernot « des délégués ont repris l’idée, que j’ai souvent formulée, que c’est plutôt la CGT qui est passée derrière, car la CFDT a en réalité très peu progressé ». Et s’il est une caractéristique qu’elle partage avec les autres organisations, c’est que « la syndicalisation n’y décolle pas ». A.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.