Fil info
16:47La fête de la citrouille bat son plein à Saint-Laurent. https://t.co/iv2XTiXvZq
16:21Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
16:04Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26

Le commerce équitable made in France a le vent en poupe

CONSOMMATION

Des chiffres en forte hausse mais des volumes qui restent petits : le commerce équitable se développe, notamment dans sa version «origine France» en place depuis 2014.
Plus d’un milliard de ventes réalisées dans le commerce équitable en 2017. La quinzaine du commerce équitable se déroule jusqu’au 27 mai et est l’occasion, comme chaque année, d’organiser des événements partout en France pour faire de la pédagogie sur ce dispositif né… en 1964. C’est en effet à l’occasion d’une rencontre organisée par les Nations Unies que les pays du Sud ont clamé pour la première fois, « trade, not aid » - le commerce, pas l’aide. L’idée en est assez simple : une juste rémunération des producteurs et une garantie de relation commerciale durable d’un côté et un engagement à assurer des conditions de travail décentes et respectant l’environnement de l’autre. Le tout à coup de « labels » qui garantissent ces principes, parmi lesquels Max Havelaar est le plus connu.
Cette quinzaine est aussi l’occasion de faire le bilan de ce commerce équitable dans l’Hexagone. Et il est plutôt positif pour cette édition 2018, poursuivant une tendance à la hausse débutée en 2012. En dépassant pour la première fois le milliard d’euros, les ventes de produits issus du commerce équitable ont progressé de 10 % par rapport à 2016. Fait notable, le bio croise désormais l’équitable avec 81 % des produits vendus arborant la double étiquette. Concrètement, les dispositifs de commerce équitable ont amené une stabilité financière chez les producteurs du Sud concernés leur permettant d’assurer tranquillement le passage au bio.