Fil info
22:44International : Gênes : 43 morts et la société d'autoroute en accusation -> https://t.co/otWSJ3qcDj
19:31Région : Aux côtés des réfugiés d’Obock... -> https://t.co/WxnDzgcEPz
19:30Région : Royaume du conte et des songes -> https://t.co/N4ghDOUNRo
19:25Périgueux : Le cheval dans toute sa beauté -> https://t.co/gIPyB1ZW11
19:22Beynac-et-Cazenac : Beynac, loin d’être un long fleuve tranquille -> https://t.co/IrNMtWn7r6
19:21Châteauroux : Transformer sa cuisine en salle de bains pour prendre soin de soi -> https://t.co/f0OpnWPrUQ
19:19Lurais : Retour en images sur la fête des barques -> https://t.co/4h7FwoOeac
19:14Indre : Resf se mobilise en urgence -> https://t.co/Sy4uWepnRk
18:13Marquay : La Dame Blanche veille sur le château Puymartin -> https://t.co/BBm9yeMZSA
18:07Périgueux : 45 Périgourdins morts en martyrs -> https://t.co/qGLvgYqEz3
17:56Uzerche : Escale d’art sur la route d’Aurillac -> https://t.co/WS2LQfyqKF
16:36# # - -Vienne : La viande à l’heure médiévale -> https://t.co/ZYCV4VzVqj
16:33# # - -Vienne : Une semaine pour se perfectionner -> https://t.co/tjfypXvAre
16:15Lissac-sur-Couze : Le vin est à l’honneur pour un week-end -> https://t.co/EGnOupY8BO
13:51 Sans doute !!!
13:16 On à pas les mêmes oreilles. ..
11:58Creuse : De l'innovation aussi sur le territoire creusois | L'Echo https://t.co/gnC3tR1VCb via

« Toujours le même refus de contraindre les entreprises »

ÉCONOMIE CIRCULAIRE. Les promesses de faire de la France le «leader» se résument finalement à un plan déchet et recyclage.

FEUILLE DE ROUTE
C’est avec beaucoup de retard que le gouvernement a présenté hier sa feuille de route sur l’économie circulaire.
Objet d’une grande concertation, elle a, d’évidence, fait également l’objet d’intenses pressions de la part des fabricants et du ministère des Finances. Les mesures annoncées hier ciblent en effet essentiellement le tri des déchets – où la France est indéniablement en retard – et le recyclage – où des filières doivent être indubitablement organisées. Rien ou si peu sur la réparation et le réemploi si ce n’est l’amélioration de l’affichage sur la durée de vie des produits avec vérifications annoncées de la direction des fraudes et facilitation du dépôt de plainte auprès de la répression des fraudes. Rien qui ne puisse rendre la réparation économiquement rentable comme le demandaient les associations.
Chargée de campagne « mode de production et consommation responsable », Alma Dufour a participé à la consultation sur l’économie circulaire.
La réparation est l’acte 1 de l’économie circulaire. Où en est le secteur ?
Il va mal. En France, 60% des biens de consommation hors garantie ne sont pas réparés parce que ce n’est pas possible ou parce que cela a été rendu tellement compliqué que cela coûte trop cher. Résultat, le secteur est en grande difficulté. Il a perdu 3000 emplois entre 2010 et 2012 et on attend les nouveaux chiffres qui ne devraient pas être meilleurs. Une étude récente a aussi montré que 1/4 des réparateurs se payaient moins que le Smic et 1/3 pas du tout.
Quels sont les freins ?
La réparation n’est pas du tout dans l’intérêt des fabricants surtout dans un marché saturé comme la France. La logique reste celle des actionnaires et elle est basée sur le nombre de ventes. Résultat, la réparation est bloquée en étant rendue très complexe par les fabricants et parce que les pièces détachées sont rares et très chères car ils margent beaucoup dessus.
Quid de Seb où le gouvernement a choisi d’aller communiquer ?
Sa stratégie de miser sur des produits réparables durant 10 ans fonctionne car il est le seul à le faire. C’est une sorte de niche qui lui permet de gagner des marchés qui contre-balancent les coûts élevés que suppose de garder des pièces disponibles.
Que pensez-vous des annonces?
Peu de choses ont été annoncées pour la réparation et si des points nous semblent positifs - comme de faire payer les devis par les fabricants ou le malus dans l’éco-participation qui donnerait un vrai signal prix sur les produits non durables - encore faut-il que cela se mette en place.
Mais surtout, il y a toujours le même refus d’obliger les entreprises, le même discours sur la foi dans leur volontariat. Mais si on n’oblige pas, par exemple, les fabricants à avoir des pièces détachées à des prix raisonnables, le risque est qu’il ne se passe pas grand chose.
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.