Fil info
18:44Creuse : Les ex GM&S ne veulent pas se rendre invisibles | L'Echo https://t.co/4rYUPrXUOt via

Les cheminots à la rencontre des Creusois

Guéret

Comme la semaine dernière sur le marché de La Souterraine, la CGT cheminots de la Creuse était présente à Guéret samedi matin pour distribuer des tracts  autour d’un café.
«L’idée est d’aller à la rencontre des usagers, démentir ce que l’on peut entendre ici et là et parler de notre projet pour la SNCF», admet Yann Desenfant, secrétaire départemental de la CGT cheminots de la Creuse. Il le répète, une réforme de la SNCF, la CGT n’est pas contre mais pas comme cela. Elle, elle veut réunifier les différents  secteurs de la SNCF qui sont aujourd’hui séparés. «Un conducteur de train fret ne peut pas remplacer un conducteur TER»,  cite-t-il comme exemple. La concurrence, les prix qui ne baisseront pas ou encore le devenir des petites lignes sont évoqués. Par exemple en ces journées de grève perlée, il n’y avait pas de train sur la ligne Busseau-Felletin et celui de 19h samedi était en perturbation sur le site de réservation tout comme les autres à partir de lundi. Il n’y avait pas de car de substitution.  «Ils se servent de la grève pour la fermer...», note Yann Desenfant. En même temps que le café, le tract et le magazine la Vraie info, les passants ont pu aussi signer la pétition lancée par une association d’usagers pour défendre ce service public. La mobilisation se poursuit.