Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb

Les robes noires dans la rue pour une journée « justice morte »

RÉFORME

Après la mobilisation du 30 mars, magistrats, avocats et personnels organisent ce mercredi une nouvelle journée d’action contre un projet de loi mortifère selon eux pour la Justice.
La réforme de la Justice fait consensus. Contre elle. Aussi, magistrats, avocats et personnels de greffe appellent-ils à une nouvelle journée « Justice morte » ce mercredi pour exprimer leur refus d’une justice « illisible, déshumanisée et privatisée ». Objet de leur protestation : un projet de loi de programmation qui sera présenté en Conseil des ministres le 18 avril. Et qui mobilise depuis plusieurs semaines déjà.
A Nice, les avocats ont lancé une « grève totale et illimitée », occasionnant de nombreux reports d’audience. Ce qui a fait sortir de ses gonds un magistrat qui, en guise d’invective, leur a lancé : « Vous êtes des cheminots en robe noire. » S’il ne faut voir dans le propos du magistrat un quelconque soutien aux défenseurs du rail, la comparaison n’est pas si absurde. Car sur bien des points des similitudes peuvent être établies : manque de concertation, mépris et casse du service public.
« A notre mouvement, (la ministre de la Justice) ne répond que par une communication usée : nous n’aurions pas compris ce texte, il faudrait nous l’expliquer », relèvent ainsi les syndicats des professions concernées. Pour eux, « le véritable objectif est de permettre le maintien de la Justice dans son état de misère budgétaire en sacrifiant toute notion de qualité au nom de la productivité ».
De la même manière, plus de 250 magistrats ont adressé une lettre ouverte à Nicole Belloubet et au Premier ministre Edouard Philippe
afin d’alerter sur les conséquences pour les justiciables, en termes de proximité, de la fermeture des tribunaux d’instance. Fermeture que réfute la ministre. « Nous savons bien ce qui sera objecté : on ne fermera pas les "tribunaux d’instance", ils deviendront des chambres détachées du tribunal de grande instance que l’on appellera "tribunaux d’instance" », dénoncent-ils, pas dupes du tour de passe-passe. Si les magistrats ne bénéficient pas du droit de grève, ils ont en revanche celui de manifester. Et n’ont pas l’intention de s’en priver.
A.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.