Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Bataille d’amendements

ASSEMBLÉE. Poursuite du débat parlementaire après le vote sur le changement de statut de la SNCF.

FERROVIAIRE
Si le rapport de forces numérique n’est pas en faveur des défenseurs du service public au sein de l’hémicycle, ceux-ci ont néanmoins décidé hier de se saisir des outils à leur disposition pour faire vivre autant que faire se peut le débat démocratique.
C’est donc au travers de nombreux amendements et interpellations du gouvernement que les députés communistes et insoumis - rejoints par les socialistes sur certains points - se sont faits l’écho de ceux, qui dans les gares et dans la rue, refusent le démantèlement du secteur ferroviaire.
Et ce au lendemain de l’adoption, dans la nuit de lundi à mardi, du statut de la SNCF. Premier acte de la réforme,
il est ainsi prévu que l’entreprise publique devienne, au 1er janvier 2020, une « société nationale à capitaux publics ». Alors que la ministre des Transports Elisabeth Borne se défend de pratiquer le « passage en force » - mais qui y ressemble étrangement -, les députés de gauche se sont montrés extrêmement critiques. Sébastien Jumel (PCF) a ainsi estimé que « le modèle de ce gouvernement c’est Thatcher relookée », tandis que Loïc Prud’homme (LFI) s’est inquiété de ce « premier pas vers la privatisation ». Quant au socialiste Olivier Faure, il prédit que le gouvernement va « rencontrer la colère des Français ».
Hier, lors d’une conférence de presse, les députés communistes ont ironisé sur la création d’une société baptisée « Portion de chemin de fer » (PCF) en symbole de leur vive opposition à la réforme ferroviaire et pour un « rappel à la réalité » au gouvernement.
« J’ai amené avec moi un rail, un bout de ligne abandonné comme il en existe beaucoup trop dans notre pays et peut-être encore plus demain si la réforme du gouvernement devait aboutir », a déclaré Pierre Dharréville.
A.M. avec AFP