Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Le numéro d’équilibriste de Marine Le Pen

POLITIQUE. La présidente frontiste propose un changement de nom aux airs de main tendue à des alliances, mais pour le moins ambigu.

EXTRÊME DROITE
Congrès de « la refondation », « rénovation », proposition de rebaptiser le FN en « Rassemblement national »... Sa présidente Marine Le Pen, que l’on dit traverser un trou d’air – somme toute relatif –, a quoi qu’il en soit affiché sa volonté, ce week-end à Lille, de passer à la vitesse
supérieure dans le processus de dédiabolisation entamé en 2011.
Car, si dans la famille Le Pen l’idéologie fondatrice du FN en 1972 se transmet de génération en génération, une divergence profonde est apparue depuis quelques temps déjà quant à la stratégie et la conquête du pouvoir.
Au regard de la progression de l’extrême droite sur le Vieux Continent, et notamment en ce moment de l’autre côté des Alpes, Marine Le Pen regarde visiblement avec envie ses homologues européens accéder aux plus hautes fonctions de l’Etat. Un « plafond de verre » qu’elle entend
bien se donner les moyens de percer elle aussi.
« Laissez-vous appeler racistes »
A l’heure où son parti connaît quelques soubresauts, avec notamment le départ de son ancien numéro 2 Florian Philippot, l’enjeu apparaît
double pour la présidente frontiste. Il consiste en effet à gagner en respectabilité vis-à-vis de l’extérieur dans la perspective de futures alliances, tout en conservant la mainmise sur ses troupes dont certaines pourraient être tentées par d’autres formations.
S’adressant aux siens ce week-end, elle a ainsi soigné son discours pseudo-social en assurant les Français de sa « protection » contre « un déclassement programmé » et a déclaré défendre les services publics. Sans omettre auparavant de servir tous les poncifs sur l’immigration dont se délecte la frange la plus réactionnaire. Avec, la précédant le samedi dans le même état d’esprit, un invité de choix en la personne de Steve Bannon, ex-conseiller de Donald Trump, qui ne rechigne pas à s’acoquiner avec des suprémacistes blancs. Et dont la violence du propos ne laisse aucune place à l’ambiguïté : « Laissez-les vous appeler racistes, xénophobes, islamophobes…
Portez-le comme un badge d’honneur parce que chaque jour qui passe nous devenons plus forts, et eux s’affaiblissent. »
L’annonce d’un éventuel changement de nom est en outre symptomatique du numéro d’équilibriste auquel s’est adonnée Marine
Le Pen. Proposant d’abandonner le vocable de « Front », évoqué comme un « frein psychologique », elle a avancé celui de « Rassemblement
». Terme qui, sous couvert de nouveauté, a le double avantage d’apparaître a priori plus fédérateur tout en faisant référence, pour les plus nostalgiques, à Jean-Louis Tixier-Vignancour ou au Rassemblement national populaire du collaborationniste Marcel Déat. Difficile de croire que cela aura échappé à Marine Le Pen.
A.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.