Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan

JIHADISME. Prôner la prévention et affirmer que la recette miracle n’existe pas... le credo du gouvernement pour ce quatrième plan depuis les attentats de 2015.

ANNONCE
« Nul ne possède une formule magique de déradicalisation, qui fonctionnerait comme on désactive un logiciel malveillant ». Le Premier ministre a voulu faire preuve d’humilité pour la présentation du plan contre la radicalisation jihadiste hier à Lille à l’occasion d’un comité interministériel. Et pour cause. Promis par Emmanuel Macron à l’automne dernier, ce plan n’est rien moins que le quatrième depuis les attentats de 2015. Quatrième car les tentatives de riposte de l’État ont été émaillées d’échecs : échec des unités dédiées dans les prisons, de l’approche collective basée sur le volontariat dont la fermeture du centre de radicalisation de Poutourny faute de pensionnaires est un symbole, des missions confiés à des associations avec gabegie d’argent public voire détournement comme l’a dénoncé un rapport sénatorial…
Au terme de déradicalisation, Edouard Philippe préfère celui de prévention. Entouré de plusieurs ministres - dont les Sports et l’Education
- il a tenté d’attirer l’attention sur ce volet préventif. Outre des mesures de soutien à la laïcité à l’école et une « systématisation » de l’éducation à l’information (anticomplotisme...),
Edouard Philippe veut mieux contrôler l’enseignement privé hors contrat qui ne rassemble « que » 74 000 élèves mais est en fort développement : plus de 130 ouvertures durant l’année 2017.
Mieux contrôler l’enseignement privé hors contrat... sans s’en donner les moyens Pour y parvenir, il soutient une proposition de loi portée par le Sénat cette semaine. Sauf que… cette proposition ne vise qu’à mettre à jour le régime de déclaration nécessaire à l’ouverture de ces écoles, pas le remettre en cause. Ce qui a motivé le vote contre de 94 sénateurs. « Le régime déclaratif n’est pas efficient. Je préférerais un régime d’autorisation » explique ainsi le communiste Pierre Ouzoulias, un point de vue partagé par le socialiste Jacques-Bernard Magner qui ajoute «après ouverture, les possibilités d’action sont réduites ».
Edouard Philippe a également formulé l’exigence de voir « le retrait des contenus illicites sur internet en une heure » affirmant que si « les plates-formes ne coopèrent pas, la France appuiera une législation européenne ». En appui de la campagne « Stop Jihadisme » lancée en 2016, Edouard Philippe veut aussi développer un « contre-discours » à la propagande jihadiste plus ciblé et moins institutionnel, ou encore à mieux coordonner les alertes sur la radicalisation dans les structures psychiatriques.
Enfin, il a annoncé le lancement d’une mission pour étudier comment « écarter dans la fonction publique, un agent en contact avec des publics sur lesquels il est susceptible d’avoir une influence, et dont le comportement porte atteinte aux obligations de neutralité, de respect du principe de laïcité, voire comporte des risques d’engagement dans un processus de radicalisation ». Mission confiée à Gérald Darmanin qui devra rendre ses propositions d’ici fin juin.
Angélique Schaller