Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via
09:51À méditer par tous ceux prompts à dénigrer, critiquer voir insulter et grands adeptes de surtout ne pas s’engager d… https://t.co/Nze61oo9zW

Concertation marathon et cadrée pour changer le système de santé

ANNONCES. Cinq chantiers prioritaires et trois mois de concertation pour transformer un système au bord de l’explosion. Sur bien des points, la religion du gouvernement semble déjà faite.

SOINS
Stratégie de transformation du système de santé : Premier ministre et ministre de la Santé étaient en déplacement commun dans le Val d’Oise hier pour présenter un dossier très chaud, nombre de mouvement de protestation explosant partout en France dans des structures hospitalières dépassées par les charges de travail comme l’atteste le tour de France des hôpitaux en lutte entamé lundi par les parlementaires communistes. Nulle annonce précise mais la présentation des cinq chantiers prioritaires et ouverts à une concertation marathon qui se déroulera de mars à mai 2018 et s’achèvera par la présentation d’une feuille de route détaillée avant l’été.
Premier des chantiers, celui de « la qualité et la pertinence des soins ». On sait ici le point de vue d’Agnès Buzyn qui estime à 30 % le nombre de soins « inutiles ». Si bien que la concertation semble ici réduite à peau de chagrin puisque cette pertinence sera jugée via des « indicateurs de qualité de parcours » d’ores et déjà demandés à la Haute autorité de santé, et qui seront « systématisés durant l’année 2019 ». Déjà enclenchées également, des enquêtes sur la satisfaction des patients qui devra être « systématiquement mesurée », ou auprès des personnes « sur leur perception du service rendu aux patients » qui devront être « menées régulièrement ».
Deuxième chantier, celui du financement.
Si la tarification à l’activité imposée sous Nicolas Sarkozy est enfin critiquée - « n’incite pas à la coopération » - pas question cependant
« de la supprimer », l’enjeu étant de « la corriger ». Parmi les pistes envisagées - la ministre a de la suite dans les idées - que « la qualité et la pertinence soient davantage rémunérées ». Et d’annoncer une « task-force » (sic) qui associera des experts et qui devra concerter « avec les professionnels de santé » mais, là encore, dans le cadre des expérimentations d’ores et déjà décidées par le gouvernement.
De la suite dans les idées, le gouvernement en a également sur le numérique qu’il charge de bien des vertus. Ainsi il faut « accélérer le virage numérique ». Et de cadrer la concertation par « trois objectifs stratégiques » à atteindre « d’ici 2022 » : l’accessibilité en ligne des données médicales, la dématérialisation des prescriptions, la simplification du partage d’information entre les professionnels de santé.
Le 4e chantier est celui où a finalement eu lieu la seule véritable annonce : la volonté de remettre en cause le numerus clausus, « une réflexion
sans tabou » a promis le Premier ministre. Sur la table également le peu discutable service sanitaire demandé aux étudiants - une mission de prévention dans le cadre de leur formation - d’ores et déjà acté, mais aussi le fait d’interdire le redoublement en première année. Là encore, malgré la concertation, la religion d’Edouard Philippe semble faite tant il s’épanche sur le besoin de « corriger des dysfonctionnements
», « en particulier celui de l’effroyable gâchis de la première année ». C’est également le chapitre où finit par être - enfin - abordée la question des conditions de travail du personnel soignant avec l’annonce d’un « observatoire de la qualité de vie au travail » mais aussi l’idée que l’amélioration de ces conditions de travail passera par un « assouplissement des statuts » et une rémunération au mérite.
Le dernier chantier est celui de l’organisation territoriale des soins, dans la continuité de ce qui se fait déjà mais en poussant plus encore les liens entre « soins de ville et d’hôpital » avec une montée en puissance de la télémédecine vue comme le graal .
Angélique Schaller