Fil info
19:59 Je pensais que cette affaire était réglée puisqu'ils ont été obligés d'abandonner. Je m'… https://t.co/AkTB6UOKgk
15:54 Entre le FN, ET le DPS. Pourquoi relativiser ???. On sait tous que la plupart des jeunes neo-nazis sont violent....
15:46Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS | L'Echo… https://t.co/RMKcwppxMF
11:57RT : 🤽🏼‍♂️🤽🏻‍♀️Ce soir à L’Aquapolis de . Rencontres Waterpolo France/Suisse ! 18h : match équipe feminine,… https://t.co/Qad8x4x2Bb
11:42RT : L' reçoit ce soir à 19h au stade municipal de Beaublanc 💪 https://t.co/6A6H29J9tX
11:37RT : Au moins 27 femmes sont incarcérées au Salvador pour fausse couche. La loi prévoit une peine de 2 à 8 ans de prison… https://t.co/WPKjviVPbZ
11:34RT : Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
11:33RT : Plan grand froid : renforcement de la vigilance Compte-tenu des températures très basses qui vont se prolonger à... https://t.co/T5mMpLp3gi
11:22Plan grand froid : renforcement de la vigilance Compte-tenu des températures très basses qui vont se prolonger à... https://t.co/T5mMpLp3gi
23:16International : Le sort des civils en débat -> https://t.co/XtVXKgp6in
22:42France : Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan -> https://t.co/gjVtpMYoJN
22:40France : Négociez, il en restera peut-être quelque chose -> https://t.co/Onm4Rza19Q
22:29Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
22:23RT : Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
22:22RT : Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
22:22RT : Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn
22:21RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
21:23 Pour le 15 MARS à PARIS il faut AIDER les RETRAITÉS à s’organiser pour CE DÉPLACEMENT CAPITAL! Personnelleme… https://t.co/kzj0ogHFto
20:43Région : Territoires ruraux : le Limousin veut être pilote de la téléjustice -> https://t.co/TIQlYfUgi2
20:41Région : Le salon, une histoire de famille -> https://t.co/olJKMOGE3o

Mélenchon s’empare de la question corse

LFI. Le député des Bouches-du-Rhône est favorable à la mention de la Corse dans l'article 74 de la Constitution.

POLITIQUE
Alors que la Corse s’est régulièrement invitée sur le devant de la scène politique ces derniers mois, et particulièrement ces derniers jours, le député et leader de la France insoumise s’est longuement exprimé hier sur la question.
Depuis Marseille, Jean-Luc Mélenchon a ainsi souligné que dans la période récente, « à trois reprises, une majorité a été confiée aux nationalistes ». Et que, si « le nationalisme n’est pas nouveau en Corse », le contexte politique, lui, en revanche est relativement inédit. « Une réalité » avec laquelle « il faut traiter ».
D’autant qu’à son sens ce qu’il considérait auparavant comme « des obstacles insurmontables » n’a plus lieu d’être. Au chapitre de ces « changements considérables » qui impliquent une nouvelle donne, il cite notamment le fait que le mouvement nationaliste « a renoncé à la lutte armée » et qu’il « inscrit son action dans le cadre de la République française ».
« Rencontre improbable »
Aussi Jean-Luc Mélenchon voit-il dans les élus nationalistes - qu’il s’agisse des trois députés ou des dirigeants de la collectivité - des interlocuteurs avec qui il est possible, et souhaitable, de « parler sérieusement et tranquillement ».
Prenant néanmoins soin au préalable de préciser qu’il n’est pas ici question de transiger avec « la tradition jacobine » et les principes républicains qui sont les siens et ceux de sa famille politique. Et admettant qu’il s’agit d’une « rencontre improbable ».
Une rencontre qui a initialement eu lieu de manière informelle, avant qu’elle ne soit suivie d’autres échanges et que les Insoumis n’élaborent
une « méthode de travail ». Qui consiste, en tenant compte de l’insularité, « à partir du contenu concret qu’expriment les Corses ». Car, il en convient, « si nous restons sur une discussion idéologique on ne s’en sortira pas ».
Pour le chef de file des Insoumis, le dossier corse « n’est pas le domaine réservé » du Président de la République.
« Tout le monde doit avoir un avis et une réponse. »
Et l’avis et la réponse de Jean-Luc Mélenchon en la matière sont naturellement en opposition à ce qu’a prôné Emmanuel Macron sur l’île. Notamment la mention de la Corse dans l’article 72 « qui définit le mode d’administration de toutes les collectivités ». Ce qui, craint-il, pourrait constituer « un cheval de Troie » visant à modifier le statut de l’ensemble des collectivités. L’article 74 lui semble plus approprié. Déjà un point commun avec les nationalistes.
A.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.