Fil info
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O
19:45Indre : Les Gilets jaunes ont convergé vers Le Blanc, samedi -> https://t.co/bfiI9kPhuJ
19:42Indre : Le Racc a tenu une mi-temps -> https://t.co/e0v3QT3nb0
19:38Indre : Déols élimine Le Poinçonnet -> https://t.co/7tbb3lRMVx
19:18Sarlat-la-Canéda : Sarlat « Jaune » de monde -> https://t.co/COjSLlHXwY
19:14Dordogne : Démonstration de force pour Beynac -> https://t.co/eTd39JRnkf
18:53 Qui c'est qui a dit déjà sur une radio : "ferme ta gueule... Ferme ta gueule". On dédie ces mots à Valls
18:52RT : Ça vient donner des leçons sur l’antisémitisme mais ça manifeste avec l’extrême droite en Espagne. Honte à vous… https://t.co/7IfSLQYbA5
18:52RT : Je souhaite que la colère sociale s'exprime dans les urnes à l'occasion des élections européennes. sur… https://t.co/gbJfKNMXjg
18:51RT : Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
18:38Périgueux : Les jeunes sapeurs-pompiers récompensés de leur engagement -> https://t.co/zYXMJsV5Tl
18:28Sarlat-la-Canéda : Les travaux du futur pôle culturel reprennent -> https://t.co/wyRlS6efVQ
17:54Corrèze : Le syndicat CGT en progression dans la Fonction Publique -> https://t.co/00ty93koSo
17:49Chameyrat : L’Agglo touchez pas à notre eau ! -> https://t.co/z0VQpuql6b
13:35Egletons : Un forum détecteur de profils | L'Echo https://t.co/RBvrrgS8xu via
13:31Corrèze : Surendettement : la précarité au cœur des dossiers | L'Echo https://t.co/ZZ7h4gSQOl via
13:29Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants | L'Echo https://t.co/88Vf1RrDTa via
09:51À méditer par tous ceux prompts à dénigrer, critiquer voir insulter et grands adeptes de surtout ne pas s’engager d… https://t.co/Nze61oo9zW

Perturbateurs endocriniens : un rapport choc

SANTÉ

La France a déjà capitulé au niveau européen sur les perturbateurs endocriniens.
Un rapport déplore vendredi le tarissement des financements pour la recherche et la médiocrité des surveillances.
Ils sont dans les jouets ou dans les produits cosmétiques, dans les pesticides vaporisés sur les fruits ou les emballages plastiques, dans les gels douches ou les textiles… Les perturbateurs endocriniens : des substances chimiques capables d’interférer avec le système hormonal, de contaminer aussi bien l’environnement que les organismes humains.
Vendredi, le Monde a divulgué un rapport remis en janvier au gouvernement, réalisé par trois institutions : l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), le Conseil général de l’environnement et du développement durable et le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux. Un rapport qui dit explicitement que « un certain nombre d’affections de la santé humaine sont aujourd’hui suspectées
d’être la conséquence d’une exposition aux PE : baisse de la qualité du sperme, augmentation de la fréquence d’anomalies du développement
des organes ou de la fonction de reproduction, abaissement de l’âge de la puberté, détaille le rapport. Le rôle des PE est aussi suspecté dans la survenue de certains cancers hormonodépendants, ainsi que des cas de diabète de type 2, d’obésité ou d’autisme ».
Un rapport qui se penche également sur le plan national mis en oeuvre depuis 2014, qui a le mérite d’être une des rares démarches menées dans ce sens au niveau européen, avec celles de la Suède et du Danemark. Si ce plan a donné « des résultats positifs », le rapport estime cependant que ces résultats « restent le plus souvent à amplifier ». Et les auteurs de s’alarmer notamment du « tarissement des crédits » affectés à la recherche et de la médiocrité des surveillances des sols et de l’air. Et d’appeler à une montée en puissance précisant qu’il en va de « la crédibilité
des pouvoirs publics », crédibilité déjà très entamée à l’échelon européen qui, selon les auteurs, n’a pas pris « la mesure du problème ».
A.S.