Fil info
19:06Chancelade : « Une dictature passive » -> https://t.co/v409R4gLxA
18:47Saint-Capraise-de-Lalinde : Dénoncer l'irresponsabilité du gouvernement Macron -> https://t.co/6uiFEYxy9v
18:41Thevet-Saint-Julien : Brume levée sur la saison touristique -> https://t.co/A6RBepzjay
18:40Indre : « Le tourisme est une activité d’offres avant d’être une activité de demandes » -> https://t.co/or0eos6q4C
18:33Indre : Les gilets jaunes maintiennent les barrages filtrants -> https://t.co/CAeeoZMZo0
18:15RT : : les experts perquisitionnés, cœur sensible de l’enquête à Marseille https://t.co/MVUQiopgfK
18:13 barrages filtrants aux Baladours à et l'entrée de l'A89 à avec les bouchons qui vont avec
18:12RT : « Dix énormités que vient de proférer Eric Zemmour sur  », par l’historien Laurent Joly, spécialiste… https://t.co/zj9CqbcanR
18:10RT : E que s’appelorio l’ISF... https://t.co/7peKfzhHb0
17:33RT : 17 novembre 2017 : "Concentré de colère" / L'Echo https://t.co/viSNBqz2a2
17:26RT : Les bonus pour le PDG qui se gave et fraude le fisc, le malus pour les salariés à qui l’on vole leur richesse année… https://t.co/LVtxPef0qv
17:26RT : A et cet apres-midi les manifestants veulent bloquer des supermarchés (Carrefour, Intermarché, Super U)
17:26RT : Ils sont plus de 200 à Cana actuellement d'autres renforts arrivent. Gros blocage de l'A20 si… https://t.co/DT9z7TnoUZ
17:26RT : C'est vrai qu'avec 15 millions d'euros de revenus en 2017, il risquait de finir sur la paille si jamais il payait s… https://t.co/bQQ9e6WfL3
17:25RT : Le même qui a refusé d'indemniser les salariés licenciés de pour le préjudice subi par sa faute et celle de so… https://t.co/xb8gjskgWx
17:05Terrasson-Lavilledieu : Une cérémonie en grande pompe -> https://t.co/5LsDmi15bv
16:34 Ils sont plus de 200 à Cana actuellement d'autres renforts arrivent. Gros blocage de l'A20 si… https://t.co/DT9z7TnoUZ
14:34 à Cana à , avec une centaine de personnes et une dizaine de camions bloqués https://t.co/2LscEpF036
13:14RT : A et cet apres-midi les manifestants veulent bloquer des supermarchés (Carrefour, Intermarché, Super U)
12:26RT : barrage filtrant envisagé pour ce soir au rond point des Balladours à à partir de 17h
12:12 : La commune distinguée par la Marianne d’or https://t.co/fNxE69Cia5
11:55Une nouvelle bête débarque dans le troupeau de cette semaine dans 🐃🐃🐮🐮 (Député LREM de… https://t.co/PGCxcJmQVz
11:52 tout aurait pu être fait dès le début + 1 voie cyclable mais non tout est fait en dépit du bon sens
11:32Le projet de contournement nord de Limoges (Grossereix) et de mise à 2 fois 2 voies de la RN520, arrive en phase de… https://t.co/Mu4CrIksLf
11:23L'opération Gilets Jaunes se poursuit sur votre département avec des barrages filtrants sur différents sites, notam… https://t.co/yMMPx6BRSG
11:07RT : barrages filtrants toujours à Cana à à aux ronds points de Gemo et ds le quartier de S… https://t.co/cNiyFcwH4M
11:06RT : Dordogne : des Gilets jaunes commencent à se rassembler sur Eymet et Lalinde. A Sarlat, ils ont une trentaine au ro… https://t.co/wsKgD5FJXp
11:06RT : La mobilisation des se poursuit en depuis tôt ce matin aux quatre coins du département.… https://t.co/fcQoZ6LmEI
11:05RT : Opération escargot sur la RN145 direction La Croisière, on roule à 50 kmH à partir de Saint Hilaire https://t.co/h7pitaeVlV
11:01La mobilisation des se poursuit en depuis tôt ce matin aux quatre coins du département.… https://t.co/fcQoZ6LmEI
10:51RT : Dordogne : les Gilets jaunes commencent à se rassembler à Montpon, Saint-Médard_de_Mussidan, Sarlat, Thiviers, à La… https://t.co/HYlWeZb9aQ
10:51RT : Dordogne : des Gilets jaunes commencent à se rassembler sur Eymet et Lalinde. A Sarlat, ils ont une trentaine au ro… https://t.co/wsKgD5FJXp
10:50RT : les barrages filtrants sont signalés à Cana à et à Souilhac à
10:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
10:15Dordogne : des Gilets jaunes commencent à se rassembler sur Eymet et Lalinde. A Sarlat, ils ont une trentaine au ro… https://t.co/wsKgD5FJXp
09:35Dordogne : les Gilets jaunes commencent à se rassembler à Montpon, Saint-Médard_de_Mussidan, Sarlat, Thiviers, à La… https://t.co/HYlWeZb9aQ
09:27RT : don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr

Agriculture : la loi des voeux pieux

PRIX

De belles intentions sans les moyens de les assurer : la loi sur l’agriculture présentée hier au Conseil des ministres est censée améliorer les revenus des agriculteurs.
Le projet de loi sur l’agriculture a été présenté hier au Conseil des ministres par Stéphane Travert. Si les questions du gaspillage alimentaire,
des produits phytosanitaires ou du bio dans les cantines sont abordées, le texte s’attaque essentiellement aux relations commerciales
entre producteurs, industriels et distributeurs, via des modifications du code du commerce, la limitation des promotions et la relève du seuil de revente à perte (SRP). Des points qui ont fait dire à la FNSEA ou aux Jeunes agriculteurs qu’ils avaient « été entendus » mais le propos est plus nuancé chez Laurent Pinatel de la confédération paysanne.
S’il trouve « intéressante » la proposition concernant l’inversion de la formation des prix à partir des coûts de production, il s’interroge : « que se passera-t-il si transformateurs et distributeurs refusent ? La loi prévoit une intervention de l’État comme médiateur. C’est insuffisant. Nous voulons un Etat arbitre ». Idem sur les SRP à 10 % : « derrière il y a un espoir idéologique : recréer de la valeur et espérer qu’elle sera redistribuée.
Un espoir car la loi n’a ici rien de contraignant ».
Que cela corresponde à une augmentation des prix de 10 % pour un produit identique est également un point qui inquiète le paysan, d’autant
que le sujet fait débat avec des consommateurs qui via des sondages se disent prêts à dépenser plus pour de la qualité et la FNSEA qui affirme que « vert, c’est plus cher ». « Nous sommes dans une agriculture subventionnée et les contribuables,
via leurs impôts, payent déjà » introduit Laurent Pinatel, « nous pensons que c’est là qu’il faut travailler, subordonner ce soutien public à une production respectueuse de la santé, de l’environnement, du producteur… Certaines personnes n’ont pas les moyens et ce n’est pas un fantasme. Le risque est donc de se retrouver avec une alimentation duale, de qualité pour les riches, industrielle pour les pauvres ».
A.S