Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Des discussions sur d’épineux dossiers sociaux

EMPLOI

Syndicats et patronat se retrouvent ce jeudi pour une première réunion de négociations
sur l’assurance chômage.
Le gouvernement veut élargir aux indépendants et à davantage de démissionnaires, mais avec des ambitions revues à la baisse. La feuille de route du gouvernement a été livrée mi-décembre et les syndicats vont phosphorer jusque mi-février. Une fois la copie rendue, s’ils s’entendent, le gouvernement reprendra ce qui lui convient. Le tout sera ficelé dans un projet de loi, qui traitera aussi de la formation professionnelle et de l’apprentissage, et annoncé pour le printemps.
Pendant sa campagne, le candidat Macron avait promis de nouveaux droits pour les indépendants et ceux qui démissionnent de leur emploi, comme une forme de contrepartie à la loi Travail. Depuis, les ambitions ont été revues à la baisse. Cet automne, Emmanuel Macron avait déjà resserré le filet
pour les démissionnaires : en dehors des cas déjà prévus (70.000 démissionnaires sont bénéficiaires chaque année), il faudra avoir un projet professionnel défini pour recevoir les allocations chômage.
Le « programme de travail » adressé mi-décembre évoque pour les démissionnaires une indemnisation chômage « plus courte », une allocation « plafonnée », une « fréquence quinquennale »...
Les syndicats doivent également se pencher sur l’indemnisation des indépendants, question complexe qui concerne plus de 3 millions de personnes. Les plateformes telles Uber ou Deliveroo, pourraient être mises à contribution, via une cotisation.
« Explosion de CDD »
Autre sujet en débat : la lutte contre la précarité. Entre « 2000 et 2014, les embauches de CDD de moins d’un mois ont augmenté de 140% » et «cette situation a un impact notable sur la situation de l’assurance chômage », note le gouvernement dans son document de travail.
Mais, il a pour l’heure remisé au placard le « bonus malus », qui hérisse le patronat, tout en expliquant être prêt à le ressortir si aucune proposition n’émanait des discussions.
Jean-Claude Mailly (FO) qui prône un « bonus malus » pénalisant les entreprises abusant des contrats courts, a appelé Emmanuel Macron à ne pas « avoir la promesse sélective ».
« Les contrats courts de moins d’un mois explosent, il faut que les entreprises assument leurs responsabilités », estime le leader de la CFDT, Laurent
Berger. Autre thème à être abordé, le plus explosif, le contrôle des chômeurs.
Là aussi une promesse de campagne, puisque Emmanuel Macron avait annoncé vouloir multiplier par cinq les équipes de contrôles.
La ministre du Travail a récemment confirmé qu’il fallait « renforcer les sanctions » à « l’encontre des chômeurs fraudeurs », ce qui n’est pas au goût notamment de la CGT.
Déborah Claude (AFP)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.