Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Pas de « pause » pour des réformes à marche forcée

POLITIQUE. A l’issue du premier Conseil des ministres de l’année, le quatrième séminaire gouvernemental du quinquennat s’est tenu hier.

RENTRÉE DU GOUVERNEMENT
Emmanuel Macron avait donné le ton dimanche soir à l’occasion de ses premiers voeux aux Français, sept mois après son élection. Son Premier ministre issu de la droite l’a confirmé hier : ni pause ni inflexion de la politique menée depuis juin dernier ne sont au programme de ce début 2018. «Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche », a-t-il ainsi commenté.
Le premier Conseil des ministres de l’année s’est en effet tenu hier matin, suivi d’un séminaire gouvernemental, le quatrième depuis l’élection d’Emmanuel Macron.
L’occasion pour Edouard Philippe de souligner que « les priorités » de l’exécutif n’ont pas varié d’un pouce et qu’elles demeurent « exactement les mêmes que celles qui ont animé le gouvernement depuis sa nomination, à savoir la transformation du pays, le respect des engagements
pris par le président de la République pendant la campagne ».
Le Premier ministre a beau soigner son propos et évoquer un « projet social » censé « renforcer la cohésion de notre pays », les salariés ont encore en tête – et pour cause – le sort réservé au Code du travail à travers les ordonnances. Et ont tout lieu, au regard des intentions affichées, de nourrir quelques inquiétudes quant à ce qu’il reste de garanties collectives.
« Éviter les couacs »
D’autant que le gouvernement a annoncé s’attaquer dans les prochaines semaines au dossier de la formation professionnelle et de l’assurance chômage. Sur ces questions les « rendez-vous conclusifs avec les partenaires sociaux » sont prévus mi-février, pour une présentation du projet de loi en Conseil des ministres en avril. Au pas de course, donc, voire à marche forcée au regard de la conception singulière qu’a le gouvernement du dialogue social, s’apparentant à une mise devant le fait accompli.
Quant à la réforme des retraites, elle devrait intervenir dans le courant du premier semestre. Après la baisse des APL et le mauvais coup porté au mouvement HLM avec la baisse des loyers, un plan « Logement d’abord » a également été annoncé, mais pas daté.
Sujet épineux s’il en est, le projet de loi sur l’asile et l’immigration sera examiné en Conseil des ministres à la mi-février. Des voix discordantes
se sont d’ores et déjà fait entendre au sein de la majorité, jugeant, à juste titre, les mesures envisagées arbitraires et répressives. Ce qui a d’ailleurs eu pour conséquence un premier recul du gouvernement, qui s’est vu contraint de renoncer à la notion de « pays tiers sûr », initialement prévue pour faciliter le renvoi de migrants. Visiblement dans un souci de calmer le jeu, Edouard Philippe a indiqué que le président de la République se rendrait
à Calais ce mois-ci. Devant également faire face à une levée de boucliers des défenseurs des droits de l’homme quant au recensement des migrants dans les centres d’hébergement d’urgence, il a en outre affirmé : « Nous allons intervenir avec plus de moyens pour mieux traiter les demandeurs d’asile. »
Au-delà de l’élaboration de la feuille de route du gouvernement, Edouard Philippe a profité du séminaire pour inviter ses troupes à resserrer
les rangs afin d’éviter « les couacs ». Auparavant sur France 2, il avait employé la métaphore de l’orchestre pour appeler de ses voeux au « travail d’équipe » : « Un très bon orchestre, c’est souvent un orchestre dont les solistes savent ce que les autres vont faire. Et comprennent ce que les autres vont faire. Comme cela, on joue ensemble. » On connaît malheureusement le couplet qui ne sonne pas forcément juste.
A.M. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.