Fil info
11:50Le torchon brûle entre parents d'élèves soutenus par les maires et le Directeur des services de l'EN! Rassemblemen… https://t.co/pPodutTsx4
10:32 Solidaires avec à la maison d'arrêt de Périgueux !!! https://t.co/KHSCZi7A53
10:28RT : Le mouvement de grève au centre de détention d'Uzerche se durcit. Soixante agents sur 110 mobilisés devant le bâti… https://t.co/9dRC6kje2O
09:40RT : Rugby : Le CAB valide son ticket sur une folle journée tout bonus -> https://t.co/wmHLyfdVVX
23:19International : Ankara viole la frontière syrienne pour régler ses comptes avec les Kurdes -> https://t.co/KQluZ1iKlP
23:06RT : Dordogne : Les rivières périgordines sont sorties de leurs lits -> https://t.co/qLa1wWVRb4
22:45France : La «revenante» écrouée -> https://t.co/OW0uApC6s5
22:44France : Paul Bocuse, superstar de la cuisine française, s’en est allé paisiblement -> https://t.co/NdwP8sl59y
22:42International : Au moins 18 morts dans un attentat dans un hôtel de Kaboul -> https://t.co/t5RkPm1Bj3
22:21Rugby : Le CAB valide son ticket sur une folle journée tout bonus -> https://t.co/wmHLyfdVVX
22:18Basket : Ouf! On peut enfin souffler... -> https://t.co/t96olh0cWZ
21:46 🎥 Mardi 23 janvier à 20h15 🎬 Presentation du film MAKALA avec la présence du réalisateur… https://t.co/U9LFkUQfYk
20:46Région : Un surveillant de la prison de Guéret agressé par un détenu -> https://t.co/P8ARFCM6kN
19:54Dordogne : Le PCF à la reconquête en 2018 -> https://t.co/SxpIVJVKsw
19:52Dordogne : Les rivières périgordines sont sorties de leurs lits -> https://t.co/qLa1wWVRb4
19:23Sarlat-la-Canéda : Visite de l’ambassadeur de Chine -> https://t.co/7pNTSkya1h
19:19Chancelade : Un temps de réflexion sur les rythmes scolaires -> https://t.co/cfDfqhdNhN
19:09RT : Sarlat-la-Canéda : Sale temps pour Rougié -> https://t.co/dK0syWOI6h
19:09RT : ⚠️Département de la maintenu en Inondation sur le tronçon Vézère aval. Les autres cours d… https://t.co/rBCqBbG7TW
19:06Sarlat-la-Canéda : Sale temps pour Rougié -> https://t.co/dK0syWOI6h
19:05Indre : Les étudiants de l’IUT s’impliquent dans la vie locale -> https://t.co/70fAI3IS6b
18:48Châteauroux : Travaux d’élagage annuels : les arbres se refont une beauté -> https://t.co/GtdFyKRPY2
18:26Indre : La rechute des Poinçonnoises -> https://t.co/Sj4xgnokYX
17:47Un surveillant pénitentiaire de la petite maison d’arrêt de Guéret a reçu un coup de point au visage de la part... https://t.co/jgOFj7wTqN
17:44Région : Un surveillant de la prison de Guéret agressé par un détenu -> https://t.co/XrJOWJqlvx
17:34# # - -Vienne : Accélérateur de jeunes pousses -> https://t.co/by66UmLEow
17:23Région : être simplement libre de choisir -> https://t.co/D3tCR4DWTy
17:18# # - -Vienne : «Ce que nous allons semer» -> https://t.co/cwbeUK4lJ9
16:18# # - -Brice-sur-Vienne : Entre ombres et lumières -> https://t.co/1VWJEob8P3
16:09# # - -Vienne : Remise des prix des villages fleuris -> https://t.co/hOebK7gljo
16:05# # - : La commune:hier, aujourd’hui et demain... -> https://t.co/pKZ6FNbOVi
15:20Bergerac : Le vœu d’une « ville volontaire, intelligente et solidaire » -> https://t.co/He8HImfY4N
13:27RT : Extrait bulletin vigicrues Vézère aval : les précipitations ont été importantes les niveaux d'eau sont importants c… https://t.co/nM9PjCrKfd
13:27RT : Parents, enseignants, élus... rassemblement mercredi 24 janv. à 13h30 devant la cité administrative https://t.co/nfwbCrRoxw

Le tandem Simeoni-Talamoni, réélu, hausse le ton

POLITIQUE. A l’occasion de l’installation, hier, de la nouvelle Collectivité unique, les deux leaders nationalistes ont à nouveau vivement interpellé Paris pour l’ouverture de négociations.

CORSE
Bis repetita. Pour la seconde fois en deux ans, le tandem Simeoni-Talamoni a été reconduit hier pour présider aux destinées de la Corse, à l’occasion de l’installation de la nouvelle Collectivité territoriale unique (CTU). Une première institutionnelle qui voit la fusion des deux Départements (Haute-Corse et Corse du Sud) et de feue la Collectivité territoriale (CTC), qui constituait l’équivalent insulaire des Régions métropolitaines.
Sans grande surprise, les nationalistes l’avaient largement emporté les 3 et 10 décembre, dans un scrutin néanmoins marqué par une faible mobilisation de l’électorat (52,17% de participation au premier tour, 52,63% au second). Avec 56,46% des suffrages à l’issue de l’élection, la coalition nationaliste Pè a Corsica a raflé 41 sièges sur 63.
Discours en langue corse
Comme en 2015, lors de leur première victoire, le leader de Corsica Libera, Jean-Guy Talamoni, a été élu hier président de l’Assemblée, tandis que celui de Femu a Corsica, Gilles Simeoni, a été reconduit à la tête du Conseil exécutif, qui fait office de « mini-gouvernement » de la Collectivité.
Et, comme en 2015, l’indépendantiste Talamoni a prononcé son discours d’investiture exclusivement en corse. Tout sauf du folklore, mais bel et bien un message politique fort pour celui qui réclame la co-officialité de la langue insulaire, au même titre que le français. Une autre revendication
a été portée haut et fort, celle de l’amnistie pour les prisonniers politiques,
lorsqu’il a affirmé offrir sa victoire « à nos prisonniers et recherchés ». Ajoutant, face à la presse, à l’issue de son allocution : « On peut discuter des modalités, du calendrier, mais sur le point des prisonniers politiques, il faut que Paris évolue. »
Paris, que Gilles Simeoni avait également interpellé un peu plus tôt dans la journée sur les ondes de France Inter afin que s’ouvrent des négociations sur l’avenir de l’île, réclamées par les nationalistes dès le soir de leur victoire. Déplorant que « jusqu’à aujourd’hui, le gouvernement et l’État (n’aient) pas donné les signes forts, qui étaient indispensables, de la prise en compte de la nouvelle donne politique corse », il a estimé qu’Emmanuel Macron est « sans doute celui qui connaît le mieux la situation de la Corse au plus haut niveau de l’État ».
Tandis que Jean-Guy Talamoni considère quant à lui qu’« à l’heure actuelle, ni le président de la République ni aucun membre de son gouvernement ne sont vraiment au courant de la question corse ».
« Madame Corse » en visite sur l’île vendredi Ce qui distingue ces deux hommes qui conduiront la Collectivité ne réside pas uniquement dans une différence – bien que prononcée – de ton et de personnalité. Aucun des deux n’en fait d’ailleurs mystère : si Gilles Simeoni s’est toujours élevé contre les actions violentes qui ont secoué l’île, Jean-Guy Talamoni se refuse, lui, à les condamner. Et, surtout, lorsque le premier se prononce pour une autonomie accrue et n’envisage pas l’indépendance « comme une solution », le second en est un fervent partisan.
Reste donc à savoir comment évoluera cette coalition à long terme.
En attendant, le ministère de l’Intérieur a fait savoir hier que la ministre Jacqueline Gourault, désignée à la fonction informelle de « Madame Corse » au sein du gouvernement, sera vendredi sur l’île. Emmanuel Macron a pour sa part prévu de s’y rendre le 6 février prochain, pour la commémoration du vingtième anniversaire de l’assassinat du préfet Erignac. Une cérémonie à laquelle Jean-Guy Talamoni n’a jamais souhaité assister.
Agnès Masseï

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.