Fil info
20:43Corrèze : Le Melting Potes : Elles hissent haut le pavillon ! -> https://t.co/LcTIFci7J8
19:44Indre : Amapola en résidence à la maisonnette de la Culture -> https://t.co/jPZlJWnpo6
19:30Indre : La municipalité ouvre ses données au public -> https://t.co/aJvUnTijxp
18:06Daniel Taboury, auteur creusois, dédicacera son nouveau roman "De retour" à la librairie "Les belles images" samedi… https://t.co/f3wld9d9Dl
17:51Dordogne : LA Coordination rurale part à la défense des éleveurs -> https://t.co/h2EkFENUbR
17:50Bergerac : Plan de redressement financier pour l’hôpital de Bergerac -> https://t.co/mGMEJxMsvC
17:47Bergerac : L’hôpital ne soigne pas la précarité de ses agents, bien au contraire -> https://t.co/5N3Xmk7Dgk
17:04RT : Anthony Boursaud chute sur le Dakar, blessé au poignet, le jeune motard de Boussac est contraint à l'abandon après… https://t.co/3fFcFiIIAf
16:57Carsac-Aillac : Du grain à moudre pour l’APAM -> https://t.co/OE8a51K3C8
16:54Sarlat-la-Canéda : Une activité très soutenue -> https://t.co/x8ElNQYecH
16:44RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:42RT : Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:24France : Grand débat, les maires ne lâchent rien -> https://t.co/CsjYxze9uk
16:11RT : En tous cas il y en a certains qui ont sacrément bien réussi leur , surtout depuis que Macron leur… https://t.co/KoqH6OhKNX
16:09Le Blanc : Des vœux teintés de colère et d'amertume -> https://t.co/fHuAENn32k
16:09Valençay : Les vœux et les espoirs du directeur du centre hospitalier -> https://t.co/QlWIg7NCEP
16:08RT : Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an ferme https://t.co/JXVuXuhV92 https://t.co/yFsTtmoorz
10:38Bergerac : Téléthon : moins de recettes mais toujours autant d’espoirs -> https://t.co/tlagS6K8Ls
09:26France : L'actualité en France à 9 heures -> https://t.co/ksSbs37h0Y

Emma et Gabriel, prénoms stars de l’année 2017

Les deux prénoms les plus donnés l’an dernier à Périgueux sont donc Emma chez les filles et Gabriel chez les garçons, selon les données fournies par les services de l’état-civil de la mairie, qui ont enregistré 1 634 naissances. Dans le jargon journalistique, on appelle cela un marronnier. Et en ce début de nouvelle année, le palmarès des prénoms de l’année écoulée en est l’un des plus beaux exemples auquel il est difficile de couper. Roulement de tambour... Selon les chiffres du service à l’usager et vie citoyenne de la mairie de Périgueux arrêtés au 29 décembre à midi, l’an dernier les prénoms les plus donnés ont donc été Emma (à 16 reprises) pour les filles et Gabriel (21 occurences) pour les garçons. Sur le podium des filles on retrouve Jade (15 naissances) et troisième ex-aequo, Alice, Lola et Louise qui ont été donnés à douze reprises. Ce podium n’est toutefois pas une surprise au regard des statistiques de ces dernières années puisque Louise, seconde l’an dernier après deux premières places en 2014 et 2015, y est toujours. Tout comme Lola déjà troisième l’an dernier. Jade a, quant à elle, grimpé d’une place et Alice, première l’an dernier, a reculé de deux places. Chez les garçons beaucoup moins de suspense et comme l’an dernier, avec 21 naissances (contre 25 l’an dernier), c’est Gabriel qui l’emporte  devant Jules, donné à 18 reprises et Enzo (14 naissances). Sorti du podium l’an dernier après en avoir occupé la troisième place en 2015, Jules fait donc un retour en force, en revanche, Tom et Léo (pourtant premier en 2015 et second en 2014) en sont sortis cette année.
Moins de naissances
Au total donc et au 29 décembre à midi, les naissances ayant eu lieu entre vendredi après-midi et dimanche soir étant comptabilisées au 2 janvier, le service de l’usager et de la vie citoyenne de la Ville de Périgueux a enregistré en 2017 1 634 naissances, soit treize de moins que l’an dernier, mais 29 de plus qu’en 2015. Sur ces 1 634 naissances, les garçons (824 bébés) sont majoritaires devant les filles (810 naissances). Le nombre de bébés issus de familles résidant hors de Périgueux est en légère baisse par rapport à 2016 (1 365 en 2017 contre 1393 en 2015). A l’inverse, le nombre de bébé issus de familles résidant à Périgueux est en légère hausse (269 en 2017 contre 254 en 2016).
A noter par ailleurs que le nombre de décès enregistrés se maintient : 1 496 en 2017 contre 1 493 en 2016. Le nombre de décès masculins (800) est supérieur à celui des décès féminins (706). Côté mariage, l’an dernier, la mairie de Périgueux a procédé à 88 célébrations contre 89 en 2016. Enfin, nouveauté, depuis le 1er novembre, les Pacs sont enregistrés en mairie et au total, 32 ont été enregistrés.