Fil info
23:51 — International : L’Eglise en renfort à Masaya pour empêcher «un massacre» -> https://t.co/g0AgAnSTkX
23:25 — France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
21:06 — Rugby : Dernier contrôle avant les vacances -> https://t.co/3eg7vl1ZPn
21:04 — Football : La qualif' au bout de la résistance -> https://t.co/0v6Szg0v5c
20:14 — Périgueux : Les cheminots luttent en musique -> https://t.co/G33eHkKwVd
18:29 — RT : | 600000€ d'investissement votés pour la rénovation du pont du Dognon et sa mise en lumière. Pont labelli… https://t.co/cKZUbA46TW
18:24 — Périgueux : Condamnés pour avoir travaillé -> https://t.co/WIEoRsa80m
18:22 — Castels : L'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Castels vient de fêter ses dix ans -> https://t.co/qKug3XZbnD
18:19 — Périgueux : Magali Caumon : « de beaux enjeux de sécurité » -> https://t.co/U2V0BBF9Ot
18:15 — Périgueux : Le kiosque à musique retrouve ses couleurs -> https://t.co/NuGGuaG1b0
18:10 — Prissac : [intégral] Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/9IAX5auNGc
18:09 — Indre : Les agents Enedis mobilisés contre la dégradation du service public -> https://t.co/zYgzdweCqM
17:53 — Déjà lu !
17:46 — RT : Kylian Mbappe a ouvert le score pour les Bleus https://t.co/7IU6NcDp5Z
17:46 — RT : Ça va se passer à en août 2019 ! Découvrez la présentation des championnats du monde de voltige aéri… https://t.co/s3fRIRu7nt
17:46 — Le célèbre pâtissier Pierre Hermé présidera la 15e édition du Salon du Livre Gourmand de Périgueux qui se tiendra les 23, 24 et 25 novembre.
17:35 — RT : La une de en plein écran sur https://t.co/53flbNhdHt
16:11 — Dordogne : L’ACAP domine les débats aux championnats d’été -> https://t.co/Np5g1S5oZy
16:10 — La une de en plein écran sur https://t.co/53flbNhdHt
15:39 — Chancelade : Ils ne veulent pas de la fusion -> https://t.co/edr5gCqHZz
15:35 — Boulazac : La continuité d’une commune morcelée -> https://t.co/XKhhCXXHqY
15:18 — France : La censure revient! -> https://t.co/MJvmpdm7AG
15:17 — Vigoulant : « Mercredis à la ferme » : dix ans et toujours attirants ! -> https://t.co/s5f51aazCy
15:16 — Prissac : Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/tzIjT7JGWf
15:05 — France : Les jours de repos seront payés aux grévistes -> https://t.co/EnNQcb7oun
14:28 — Creuse : Des idées, des bons plans, des initiatives à retrouver | L'Echo https://t.co/yOgcr6BV0G via
14:06 — RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
12:23 — RT : Réforme institutionnelle. Moins de députés, plus de démocratie ? Face à face entre et Com… https://t.co/VGTB6lINjH
12:20 — RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
11:21 — -Rancon Chadoin - -Vienne : La vie de la municipalité n’est pas un long fleuve tranquille -> https://t.co/f4g18NtKdZ
10:47 — Un accident est survenu ce matin vers 7 heures sur la D951 à Lourdoueix-Saint-Pierre direction Méasnes entre un véh… https://t.co/M4GaKtE9Hg
10:43 — RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
09:48 — Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
08:28 — Il y a 3 abonnés et 5 lecteurs de dans le dépa… https://t.co/KZgR3RQxsQ

Macron tente de rassurer autour de la politique de la ville

VISITES. Deux journées sur le terrain, en banlieue parisienne et à Lille, pour Emmanuel Macron qui veut apaiser les craintes provoquées par la politique du gouvernement dans le domaine des quartiers prioritaires. Parallèlement la tension avec les départem

QUARTIERS
C’est aujourd’hui à Tourcoing qu’Emmanuel Macron s'exprime sur la politique de la ville, après avoir « visité » hier Clichy-sous-Bois, Lille et Roubaix et fait quelques annonces autour des emplois francs (180 millions d’euros pour 2018, pour en financer environ 10.000), du recours au « testing » contre les discriminations (avec publication des résultats, selon le principe du « name and shame » -nommer et blâmer- à l’américaine), de la création d’un « conseil présidentiel » sur la politique de la ville (constitué de « jeunes issus des quartiers ayant réussi leur vie professionnelle ») ou du budget de la rénovation urbaine (des crédits portés à 10 milliards mais... financés principalement par les organismes HLM) et enfin reçu les différents acteurs à l’Elysée (lire ci-dessous).
Un discours durant lequel, selon son service com, il va « livrer sa vision de la politique de la ville », entouré des ministres des comptes publics Gérald Darmanin, de la Cohésion des territoires Jacques Mézard et du secrétaire d’État Julien Denormandie, à Plaine Images, ancien site industriel réhabilité et consacré aux industries créatives.
Une vision pour le moins attendue tant elle est actuelle… angoissante.
Si le candidat Macron s’était présenté à la Présidentielle à Bobigny en Seine-Saint-Denis laissant beaucoup espérer quant à la prise en compte des quartiers dits prioritaires et de la fameuse « égalité des chances » portée comme un étendard par le jeune candidat, depuis… nombreux ont déchanté.
Si ce n’est le vieux ministre Mézard qui célèbre dans des événements sans intérêt les 40 ans de la politique de la ville : plus rien. Ou plutôt, que des mauvaises nouvelles. Baisse des contrats aidés, coup bas contre le logement social et surtout coupes très sombres dans les dotations des collectivités territoriales malgré les annonces contraires lors de la conférence éponyme de l’été. Or, les 300 millions d’euros d’économie imposée aux municipalités toucheront en priorité les quartiers urbains.
Les maires en colère se sont donnés rendez-vous le 22 novembre prochain devant l’Assemblée nationale au moment de l’examen de cette question .
Les départements aussi sont en colère même si, lors de l’assemblée générale de leur association à Marseille, le Premier ministre Edouard Philippe était venu rassurer ces collectivités en leur promettant de prendre en charge le volet lié à l’accueil des mineurs isolés étrangers.
Des départements aussi en colère Mais le boomerang vient de revenir avec le président du département le plus pauvre de France, la Seine-Saint-Denis, où le président socialiste Stéphane Troussel vient d’annoncer qu’il ne verserait pas les 40 millions d’euros nécessaires au paiement du RSA de décembre à la CAF. Pourquoi ? Parce que l’enveloppe de 470 millions d’euros octroyée par l’État en 2017 pour payer ce RSA n’est pas suffisante et qu’il n’a pas l’intention « d’absorber l’incurie de l’Etat ». Un nouveau clash probable ? A l’image de celui que l’association des Régions de France a osé en quittant purement et simplement la conférence des territoires
pour signifier son opposition aux réductions arbitraires et autoritaires des dotations ? A suivre...
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisĂ©e.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformĂ©es en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont Ă  la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.