Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Deux ans après, hommage et colère

ATTENTATS

Des hommages très sobres ont été rendus par les autorités aux victimes des attentats du 13 novembre alors que le mécontentement
des familles et des survivants a gonflé à cette occasion.
Devant le stade de France, devant les six bars et restaurants concernés, devant le Bataclan : hier, à Paris, les cérémonies se sont succédé pour rendre hommage aux 130 morts des attentats du 13 novembre 2015. Partout, le même cérémonial sobre : les noms des victimes énumérés, une gerbe déposée et une minute de silence observée.
Aux premiers de rangs du petit rassemblement, le Président Emmanuel Macron, la maire de Paris et l’ancien Président François Hollande.
Enfin, devant la mairie du XIe arrondissement, un hommage public a été organisé par l’association de familles de victimes Life for Paris.
Ce deuxième anniversaire est également l’occasion d’entendre la détresse des survivants, rescapés ou familles des décédés. Le dossier de l’indemnisation des victimes fait des remous. Sur les 2500 personnes recensées comme victimes, 200 ont été indemnisées pour une somme totale de 64 millions d’euros. Deux nouveaux préjudices ont été créés, d’« angoisse de mort imminente » pour les personnes ayant survécu au drame, d’« attente et d’inquiétude » pour les proches, évalués à des montants que les avocats des victimes dénoncent
comme « pris sous la contrainte budgétaire ». C’est aussi la lourdeur et la froideur toute administrative de la procédure qui sont dénoncées. Hier, c’est le fils de la seule victime du stade de France, le chauffeur de bus Manuel Dias, qui est monté au créneau en refusant de serrer la main d’Emmanuel Macron, pointant la suppression de la secrétaire d’État aux victimes laissant les gens « sans aucun référent ».
Ces victimes doivent aussi être accompagnées jusqu’au procès. Le procureur de la République François Molins a affirmé que « les juges d’instruction espéraient clôturer le dossier au printemps 2019 » ayant en tête de proposer « un procès dans les délais les plus efficaces et les plus convenables ». A.S.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.