Fil info
23:51International : L’Eglise en renfort à Masaya pour empêcher «un massacre» -> https://t.co/g0AgAnSTkX
23:25France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
21:06Rugby : Dernier contrôle avant les vacances -> https://t.co/3eg7vl1ZPn
21:04Football : La qualif' au bout de la résistance -> https://t.co/0v6Szg0v5c
20:14Périgueux : Les cheminots luttent en musique -> https://t.co/G33eHkKwVd
18:29RT : | 600000€ d'investissement votés pour la rénovation du pont du Dognon et sa mise en lumière. Pont labelli… https://t.co/cKZUbA46TW
18:24Périgueux : Condamnés pour avoir travaillé -> https://t.co/WIEoRsa80m
18:22Castels : L'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Castels vient de fêter ses dix ans -> https://t.co/qKug3XZbnD
18:19Périgueux : Magali Caumon : « de beaux enjeux de sécurité » -> https://t.co/U2V0BBF9Ot
18:15Périgueux : Le kiosque à musique retrouve ses couleurs -> https://t.co/NuGGuaG1b0
18:10Prissac : [intégral] Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/9IAX5auNGc
18:09Indre : Les agents Enedis mobilisés contre la dégradation du service public -> https://t.co/zYgzdweCqM
17:53 Déjà lu !
17:46RT : Kylian Mbappe a ouvert le score pour les Bleus https://t.co/7IU6NcDp5Z
17:46RT : Ça va se passer à en août 2019 ! Découvrez la présentation des championnats du monde de voltige aéri… https://t.co/s3fRIRu7nt
17:46Le célèbre pâtissier Pierre Hermé présidera la 15e édition du Salon du Livre Gourmand de Périgueux qui se tiendra les 23, 24 et 25 novembre.
16:11Dordogne : L’ACAP domine les débats aux championnats d’été -> https://t.co/Np5g1S5oZy
15:39Chancelade : Ils ne veulent pas de la fusion -> https://t.co/edr5gCqHZz
15:35Boulazac : La continuité d’une commune morcelée -> https://t.co/XKhhCXXHqY
15:18France : La censure revient! -> https://t.co/MJvmpdm7AG
15:17Vigoulant : « Mercredis à la ferme » : dix ans et toujours attirants ! -> https://t.co/s5f51aazCy
15:16Prissac : Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/tzIjT7JGWf
15:05France : Les jours de repos seront payés aux grévistes -> https://t.co/EnNQcb7oun
14:28Creuse : Des idées, des bons plans, des initiatives à retrouver | L'Echo https://t.co/yOgcr6BV0G via
14:06RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
12:23RT : Réforme institutionnelle. Moins de députés, plus de démocratie ? Face à face entre et Com… https://t.co/VGTB6lINjH
12:20RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
11:21-Rancon Chadoin - -Vienne : La vie de la municipalité n’est pas un long fleuve tranquille -> https://t.co/f4g18NtKdZ
10:47Un accident est survenu ce matin vers 7 heures sur la D951 à Lourdoueix-Saint-Pierre direction Méasnes entre un véh… https://t.co/M4GaKtE9Hg
10:43RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
09:48Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
08:28 Il y a 3 abonnés et 5 lecteurs de dans le dépa… https://t.co/KZgR3RQxsQ

Jack Ralite, défenseur des oeuvres de l’esprit

DISPARITION. L’ancien ministre communiste et homme de culture, passionné de théâtre et de poésie, s’est éteint hier à l’âge de 89 ans.

POLITIQUE
Ancien ministre communiste, homme de culture, élu engagé de Seine-Saint-Denis pendant plusieurs décennies : Jack Ralite est décédé hier à l’âge de 89 ans. C’est Meriem Derkaoui, la maire d’Aubervilliers, ville dont Jack Ralite a été le maire de 1984 à 2003, qui a annoncé son décès. « Son état de faiblesse avait conduit à son hospitalisation il y a deux semaines», écrit la maire sur le site internet de la ville.
Jack Ralite fut notamment l’un des quatre ministres communistes du gouvernement de Pierre Mauroy de 1981 à 1984. Né le 14 mai 1928 à Chalons-sur-Marne, Jack Ralite avait adhéré au PCF en 1947. Journaliste au quotidien communiste L’Humanité puis à L’Humanité-Dimanche, cet autodidacte passionné de culture est élu pour la première fois au conseil municipal d’Aubervilliers en 1959. Il devient ensuite premier adjoint au maire puis, en 1984, maire de ce fief communiste.
En novembre 2002, il avait annoncé qu’il abandonnerait son mandat au printemps 2003 pour laisser la place à un maire plus jeune, restant alors conseiller municipal jusqu’en 2008. Député de Seine-Saint-Denis de 1973 à 1981, Jack Ralite avait démissionné
de son mandat parlementaire en juillet 1981 pour entrer dans les gouvernements Mauroy comme ministre de la Santé puis comme ministre délégué chargé de l’Emploi. Depuis 1995 et jusqu’en 2011, Jack Ralite, conseiller régional d’Ile-de-France de 1986 à 1992, avait été sénateur de Seine-Saint-Denis.
Spécialiste des questions culturelles au PCF, il a été membre du comité central, puis national de 1979 à 2000. Il était l’un des chefs de file des « refondateurs », partisans d’une profonde mutation du PCF. Ce passionné de culture, notamment de théâtre, a été administrateur du Théâtre national de la colline (TNC). Il a été également administrateur de l’établissement public de la Cité de la Musique (1996-2006). Il n’aura eu de cesse de défendre « les oeuvres de l’esprit » comme il l’expliquait encore dans un entretien à la Marseillaise en 2014, lorsqu’il lance un appel à François Hollande afin de l’alerter sur les menaces qui pèsent en France sur la vie culturelle. Appel soutenu par 156 personnalités.
« Passionnément engagé pour la culture »
Jack Ralite, qui avait refusé à plusieurs reprises la Légion d’Honneur, était aussi membre du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, du Conseil national de l’innovation pour la réussite scolaire, et du conseil politique de la fondation Agir contre l’exclusion, lancée par l’ancienne ministre socialiste Martine Aubry.
« Triste journée, Jack Ralite, mon ami, mon camarade , ce grand et beau monsieur est décédé aujourd’hui... », a réagi sur Twitter la sénatrice CRC de Seine-Saint-Denis Eliane Assassi.
« Tristesse et émotion à l’annonce du décès de J.Ralite. (...) Il était passionnément engagé pour la culture, exigeante et populaire. Attaché à la Gauche rassemblée, il défendait la banlieue avec sensibilité », a souligné Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis.
« Une voix communiste inspirée et attentive à toutes les formes de la culture s’éteint », a déploré le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, sur Twitter. « Tristesse infinie en apprenant la mort de mon ami et camarade Jack Ralite. Je lui dois tant, nous lui devons tant », a salué Clémentine Autain, députée Insoumise de Seine-Saint-Denis.
A Aubervilliers, les drapeaux ont été mis en berne, « un hommage lui sera rendu dans les prochains jours », a précisé Meriem Derkaoui.
M.R. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.