Fil info
21:06Rugby : Dernier contrôle avant les vacances -> https://t.co/3eg7vl1ZPn
21:04Football : La qualif' au bout de la résistance -> https://t.co/0v6Szg0v5c
20:14Périgueux : Les cheminots luttent en musique -> https://t.co/G33eHkKwVd
18:29RT : | 600000€ d'investissement votés pour la rénovation du pont du Dognon et sa mise en lumière. Pont labelli… https://t.co/cKZUbA46TW
18:24Périgueux : Condamnés pour avoir travaillé -> https://t.co/WIEoRsa80m
18:22Castels : L'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Castels vient de fêter ses dix ans -> https://t.co/qKug3XZbnD
18:19Périgueux : Magali Caumon : « de beaux enjeux de sécurité » -> https://t.co/U2V0BBF9Ot
18:15Périgueux : Le kiosque à musique retrouve ses couleurs -> https://t.co/NuGGuaG1b0
18:10Prissac : [intégral] Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/9IAX5auNGc
18:09Indre : Les agents Enedis mobilisés contre la dégradation du service public -> https://t.co/zYgzdweCqM
17:53 Déjà lu !
17:46RT : Kylian Mbappe a ouvert le score pour les Bleus https://t.co/7IU6NcDp5Z
17:46RT : Ça va se passer à en août 2019 ! Découvrez la présentation des championnats du monde de voltige aéri… https://t.co/s3fRIRu7nt
17:46Le célèbre pâtissier Pierre Hermé présidera la 15e édition du Salon du Livre Gourmand de Périgueux qui se tiendra les 23, 24 et 25 novembre.
16:11Dordogne : L’ACAP domine les débats aux championnats d’été -> https://t.co/Np5g1S5oZy
15:39Chancelade : Ils ne veulent pas de la fusion -> https://t.co/edr5gCqHZz
15:35Boulazac : La continuité d’une commune morcelée -> https://t.co/XKhhCXXHqY
15:18France : La censure revient! -> https://t.co/MJvmpdm7AG
15:17Vigoulant : « Mercredis à la ferme » : dix ans et toujours attirants ! -> https://t.co/s5f51aazCy
15:16Prissac : Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/tzIjT7JGWf
15:05France : Les jours de repos seront payés aux grévistes -> https://t.co/EnNQcb7oun
14:28Creuse : Des idées, des bons plans, des initiatives à retrouver | L'Echo https://t.co/yOgcr6BV0G via
14:06RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
12:23RT : Réforme institutionnelle. Moins de députés, plus de démocratie ? Face à face entre et Com… https://t.co/VGTB6lINjH
12:20RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
11:21-Rancon Chadoin - -Vienne : La vie de la municipalité n’est pas un long fleuve tranquille -> https://t.co/f4g18NtKdZ
10:47Un accident est survenu ce matin vers 7 heures sur la D951 à Lourdoueix-Saint-Pierre direction Méasnes entre un véh… https://t.co/M4GaKtE9Hg
10:43RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
09:48Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
08:28 Il y a 3 abonnés et 5 lecteurs de dans le dépa… https://t.co/KZgR3RQxsQ
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi

La lente construction d’une unité syndicale

UNION. Si les organisations de salariés n’ont pu se mettre d’accord lundi, toutes reconnaissent que l’heure est grave et ont pris date pour une nouvelle réunion.

SYNDICALISME
« On est tous d’accord pour dire qu’il y a de l’inquiétude sur ce qui va être fait en terme de formation professionnelle et d’assurance chômage, qu’il y a beaucoup d’incertitude ». Véronique Descacq est numéro deux de la CFDT. De son côté Pascal Pavageau de FO a estimé que la réunion du 24 octobre pourrait aboutir à un appel unitaire.
Au sortir de la première réunion en intersyndicale impulsée par la CGT dans ses locaux de Montreuil, lundi soir, les huit syndicats (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC, Solidaires, Unsa et FSU) ont convenu de se revoir le 24 octobre prochain au siège de la CFDT cette fois-ci. « Une fois que chaque organisation aura rencontré le président de la République d’une part et le Premier ministre d’autre part, dans l’espoir d’en savoir un peu plus sur les intentions du gouvernement » a expliqué Véronique Descacq. Emmanuel Macron a en effet annoncé à rencontrer les syndicats de salariés et du patronat jeudi et vendredi pour aborder les réformes qu’il entend désormais lancer sur l’assurance chômage et la formation professionnelle.
Pour sa part, la CGT a d’ores et déjà fixé une nouvelle date de mobilisation la semaine prochaine, le jeudi 19 octobre, contre les ordonnances de la loi Travail, mais avec un mot d’ordre qui concerne aussi « l’attaque sur la protection sociale, les réformes fiscales en cours, la question du service public avec les emplois aidés » précise Fabrice Angéi. Et le syndicaliste dire espérer un mouvement « le plus unitaire possible pour la mi-novembre ».
« Rien n’est fermé »
Une unité dont Solidaires est déjà convaincu, ayant appelé dès dimanche dans une communiqué associant une dizaine d’organisations
comme Attac, la Confédération paysanne, le parti de gauche, le NPA ou le Front social, à « faire converger toutes les luttes ».
Une unité prématurée pour la FSU qui était pourtant des première manifestation contre la loi Travail. « Nous ne sommes pas mandatés
pour dire oui à la date du 19 octobre » explique ainsi Bernadette Groison qui maintient cependant que « l’idée d’une convergence public-privé reste toujours d’actualité » mais en précisant : « il faut que cela se construise, rien n’est fermé ».
Une démarche unitaire que le syndicat des cadres, la CFE-CGC appelle de ses voeux depuis plusieurs semaines et qui reste optimiste
sur la suite : « il n’est pas impossible de penser qu’on arrive à une unité à la prochaine date du 24 ». Une démarche qui peut s’appuyer sur un sondage Harris affirmant que six Français sur dix soutiennent la contestation sur les ordonnances.
Mais cette question des ordonnances continuent d’interroger la CFDT ou FO. Pour le premier, malgré les appels de certains militants, le secrétaire national Laurent Berger continue de penser que le « combat se joue dans l’écriture des décrets, pas principalement dans la rue ».
Egalement poussé par sa base mais de manière plus explicite, Jean-Claude Mailly a confirmé hier alors qu’il manifestait à Lyon que la réunion du 24 octobre a bien pour but de « décider d’une journée de mobilisation courant novembre ». Mais il continue de préciser : « on n’est pas tous sur la même longueur d’onde » car « on demande le retrait de certaines mesures mais on a obtenu certaines choses donc je ne demande pas le retrait global ». Il préférerait limiter la contestation à certains points comme les prud’hommes, le moyen accordé aux entités qui regrouperont les instances représentatives du personnel etc. Quant à la CFTC, son secrétaire général Bernard Sagez tranche : « les ordonnances sont derrière nous ».
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.