Fil info
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT

Les Brivistes au pied du mur pour lancer leur saison

Lanterne rouge du Top 14 avec zéro point après deux journées, les Brivistes de retour sur leur pré d’Amédée Domenech n’ont plus le droit à l’erreur face à des Racingmen tout autant en mal de points après leur défaite chez les promus Agenais. Si le championnat est encore long, tous les ingrédients sont déjà réunis pour faire de cette confrontation un match crucial et électrique.

«Il y aurait une vraie panique s’il y avait plein de choses qui ne marchaient pas et que l’ambiance au sein de l’équipe était mauvaise ou que le travail n’était pas à la hauteur de ce nous attendons. Mais aujourd’hui nous en sommes très, très loin » assure Nicolas Godignon.  
Mais après deux défaites sans bonus en autant de journées, une réaction est vivement attendue du côté du Stadium.
Après un faux pas à domicile en ouverture face à La Rochelle puis une défaite à Lyon il est vrai que les Corréziens ont connu de pires séries noires.
Mais à l’heure de recevoir les Racingmen, pas au mieux après leur défaite face aux Agenais, la confrontation de ce soir à déjà les atours du match à pression lors duquel toute défaite est proscrite.
En bon pompier de service, le manager briviste fait valoir qu’il n’y a pas le feu au sein de la maison briviste et que la confiance et l’engagement ne sont  pas entamés au sein d’un groupe qui, s’il n’a jamais été favori entend bien endosser un rôle de trouble-fête cette saison.
Mais chacun sait que tout revers à domicile n’augure rien de bon, le top 14 est ainsi fait. Et lorsqu’on regarde dans le rétro,  Brive était leader après la troisième journée l’an dernier pour au bout du compte terminer à la 8e place en ne concédant que deux défaites à domicile contre Clermont et Bordeaux.
L’objectif étant de faire mieux cette saison, avec un premier joker déjà grillé, autant dire que la réception des Franciliens se prépare, malgré tout, le couteau entre les dents.
« Il faut démarrer. Il n’y a pas mille questions à se poser. ça va être un match difficile. Quelle que soit l’ équipe qui viendrait sur notre pelouse après deux revers d’affilée, ce qui nous est déjà arrivé plusieurs fois, ce serait un match sous pression. Mais je pense que nous avons aujourd’hui les épaules assez larges pour supporter ça », indique l’entraîneur corrézien.
Et des épaules il ne faudra pas en manquer au Stadium ce soir. Car si Agen a su exploiter les faiblesses du Racing, les Coujoux recevront un Racing renforcé par la première sortie sous ces nouvelles couleurs de Virimi Vakatawa et le retour de plusieurs internationaux à l’instar d’un Camille Chat ou d’un Maxime Machenaud (encore sur le banc ce soir)
Immanquablement vexés de leur dernière prestation, les Franciliens ne devraient pas se faire prendre deux fois sur les approximations qu’ils ont pu commettre à Armandie.  
A toute cela s’ajoute des conditions météo pas forcément des plus clémentes qui laissent entrevoir déjà  un match rugueux.
 « Ça sent le bon match de rugby à l’ancienne. Mais ce n’est pas plus mal, on va un peu tous se rentrer dans la gueule et ça va certainement nous faire du bien, nous resserrer. Et je pense qu’on a vraiment besoin de ça pour faire un gros match ce week-end » relève le talonneur briviste Mike Tadjer.

Les choses ont le mérite d’être claires !
Sous pression mais sans remettre tout en cause avec seulement trois changements par rapport à l'équipe qui a affronté le Lou le week-end dernier,  c’est déjà un match crucial que s’apprêtent à livrer les Corréziens. Un premier test parfait pour enfin lancer la machine ?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.