Fil info
17:23Un nombreux public pour le spectacle "Miroir du temps" organisé par "Agir pour le patrimoine de Grand-Bourg"... https://t.co/iYmZIDyCtA
17:06RT : ❄Suite à la demande de , réouverture du Centre d'hébergement d'Urgence pour 3 nuits à partir de ce soir.… https://t.co/V3OtyocdNF
17:06RT : Aidez nous à les aider ! ❄ Déposez vos dons au Gymnase du Sablard. Cadre de permanence : 0587070083 📞… https://t.co/SC03IwGASL
16:33Lignac : La chèvre à cou clair attend plus de reconnaissance -> https://t.co/SUwVJo5gok
16:29Tulle : La pêche à la mouche sur grand écran -> https://t.co/n4An1xHgmp
16:02 Ma question à madame la ministre sur le devenir des "petites lignes" SNCF. Il faut réformer sans indu… https://t.co/MixVK6yYxg
15:43Dordogne : Menaces sur les lignes TER -> https://t.co/lWhlwWijZF
15:34RT : Le conseil d’État refuse de suspendre la circulaire qui recense les dans les centres d’acc… https://t.co/tE0JA2M7Jt
15:29RT : Le conseil d’État refuse de suspendre la circulaire qui recense les dans les centres d’acc… https://t.co/tE0JA2M7Jt
15:29RT : En raison du déménagement de votre agence, nous avons quelques soucis avec notre numéro de téléphone mais vous... https://t.co/p5Q3waIona
15:27RT : Rue de la Boucherie. Circulation interdite. Lire communiqué mairie https://t.co/icyzoBwuuy
15:08RT : Le Kid's Foot... C'est reparti !!! Destinée aux enfants nés en 2013 et 2014, cette "mini section" a pour objectif… https://t.co/uRa9mM66d9
14:10En raison du déménagement de votre agence, nous avons quelques soucis avec notre numéro de téléphone mais vous... https://t.co/p5Q3waIona
13:38Rue de la Boucherie. Circulation interdite. Lire communiqué mairie https://t.co/icyzoBwuuy
12:42RT : ⚠️ Attention ⚠️ Communiqué de presse et dossier de décryptage du projet de prés… https://t.co/vYKiQWifUn
12:42Et dans l’Écho Dordogne aussi https://t.co/5dxsQRWD2u
12:40RT : Je serai ce soir en Creuse et demain en Correze pour présenter le livre https://t.co/c2ng4gJMgA
12:20RT :  : des proches de Nétanyahou placés en garde à vue dans une nouvelle affaire de corruption https://t.co/oDUgWHtc1k
12:15RT : Je serai ce soir en Creuse et demain en Correze pour présenter le livre https://t.co/c2ng4gJMgA
12:14RT : « Il est aujourd’hui le président des riches » à lire dans l’. https://t.co/OgjVoL2ThL
12:10RT : ⚠️ Attention ⚠️ Communiqué de presse et dossier de décryptage du projet de prés… https://t.co/vYKiQWifUn
12:10RT : Au fond a de la suite dans les idées. Il veut remplacer les petites lignes par ses bus! https://t.co/zjC8BlwaTH
12:10RT : 9 000 km de lignes à abattre au nom de la rentabilité, «départs volontaires» et fin du statut de cheminot.. Le rapp… https://t.co/haPLXkygHz
12:08RT : Les attaques portées à la et aux usagers sont inacceptables. Nous la défendrons car elle est notre bien commu… https://t.co/72efBy5auw
12:08RT : NOUVEAU ! La Maison de la Nouvelle-Aquitaine ouvre sa boutique éphémère - 21 rue des Pyramides - Paris 1er… https://t.co/F3RIh9Q4M8
12:08RT : Brive-la-Gaillarde : Olivier Dartigolles -> https://t.co/85JguN5LFx
11:39SPA : Un refuge de bonnes volontés https://t.co/9kMcJgvMYE
11:07Brive-la-Gaillarde : Olivier Dartigolles -> https://t.co/85JguN5LFx
10:55France : Un refuge de bonnes volontés -> https://t.co/DMrvQcLWld
10:54« Il est aujourd’hui le président des riches » à lire dans l’. https://t.co/OgjVoL2ThL
22:42France : Entre rachat et Cuillère de bois -> https://t.co/1Jq4fsxsWj
22:42France : Amazon fond sur la santé... américaine -> https://t.co/AMVlXxGM0s
22:40France : Procès à huis-clos pour le repenti -> https://t.co/lHBpFQHftO
22:39Sport : Très investis dans la création trahis par leur costume -> https://t.co/Wa1sav37oP
22:38France : Corvéables les cadres ? C'est tout l’enjeu des négociations sur le statut -> https://t.co/yjALgnvS1B
20:23Région : Rue de la Boucherie, enquête et évaluations se poursuivent -> https://t.co/pd1sqnutba
19:25RT : Tulle : Tous unis contre les idées extrêmes -> https://t.co/07UM5yQwkl
18:32Incendie rue de la Boucherie à Limoges. Modification de la circulation autour du site. Le communiqué de la Ville de… https://t.co/oMw9D8Zr19
18:32Argenton-sur-Creuse : Commune nouvelle : les élus font le point avant les réunions publiques -> https://t.co/FV7EzoxlIc
18:31Châteauroux : La Vallée d’Ebbes s’inscrit dans le paysage -> https://t.co/KrMZUdpmGN
18:29Indre : PME : comment être plus visible sur le web ? -> https://t.co/iVGwXkHsOi
18:27RT : Incendie meurtrier de la rue de la Boucherie à : l'enquête avance. Le premier homme placé en garde-à-vue a… https://t.co/9RhcFkr2g9

L’échiquier est en place

CODE DU TRAVAIL. Le Medef, la CGT et la CFE-CGC sont montés au créneau hier pour prendre en tenaille les cinq ordonnances réformant le texte qui seront dévoilées ce matin.

A la veille de la précision des arbitrages gouvernementaux sur la réforme du Code du travail, le premier syndicat patronal a appelé
Emmanuel Macron à «aller jusqu’au bout» tandis que la Confédération générale du travail prévenait d’un «mécontentement fort» capable de mobiliser contre le texte. Une menace plus que sérieuse à l’heure où la CFE-CGC appelle l’ensemble des syndicats à l’union.
C’est Pierre Gattaz qui, dans la matinée, a le premier mis la pression sur le président de la République.
Non pour obtenir de nouvelles facilités en terme de licenciements ou de baisses d’impôts sur les sociétés, celles-là lui ont déjà
toutes été accordées dans les fameuses ordonnances que le gouvernement doit dévoiler ce matin aux partenaires sociaux, ce midi à la presse ( lire ci-dessous). Mais «pour aller jusqu’au bout» de cette nouvelle mouture libérale, parachevant la loi El Khomri et élevé
au rang de «curseur» du quinquennat Macron. Le président du Medef, osant paraphraser Martin Luther-King -Sarkozy se sentait bien héritier de Jaurès !- a ainsi «fait un rêve» pour la France, qui s’incarne si bien dans le texte de Mme Pénicaud que le patron des patrons promettra d’être « de plus en plus accompagnateur» et même «mobilisateur». Mais attention, le gouvernement ne devra pas céder dès lors un pouce aux syndicats : « «Il faut que l’écriture des ordonnances soit simple, lisible» et «qu’il n’y ait pas 1.000 contreparties, 1.000 contraintes, 1.000 exceptions aux règles édictées», a-t-il prévenu.
«Il y a maldonne»
Ces derniers ne l’entendent évidemment pas de cette oreille, CFE-CGC en tête. Peu après la déclaration d’amour du pasteur Gattaz, son président, François Hommeril, dira haut et fort, le risque que représente la réforme pour le monde du travail. Qualifiant «la plupart» des orientations d’ores et déjà connues de «mesures de dérégulation » sans «impact économique positif», il a cité en exemple «l’inversion de la hiérarchie des normes sur laquelle on va passer une étape supplémentaire». «Des éléments de la rémunération, réglés aujourd’hui par la convention collective comme le 13e mois ou la prime d’ancienneté, qui sont des éléments substantiels de la rémunération, pourraient revenir à la négociation dans les entreprises » et «la loi imposerait le fait que la branche ne pourrait plus être d’ordre public sur ces questions-là de la rémunération», a-t-il expliqué.
Le responsable syndical a aussi fustigé «la fusion des instances » du personnel prévue par le projet gouvernemental, qui est déjà possible «grâce à la loi Rebsamen qui date de 2015», et le «dialogue social». «Aujourd’hui le gouvernement vient nous dire ‘je l’impose
par la force et par la loi’ alors que le dialogue social, qui est censé être au coeur de sa réforme, permet aujourd’hui cette fusion en fonction des impératifs du terrain. Moi je dis il y a maldonne», a-t-il cinglé.
Vers un mouvement unitaire ?
Et alors que la CFDT, FO et la CFTC attendent de connaître les arbitrages pour s’exprimer, le représentant du premier syndicat
des cadres n’en est pas resté à la critique. Après avoir plébiscité une «concertation» entre syndicats au début de l’été, il estimera que «la question de la mobilisation mérite» dorénavant «d’être regardée ». «La question de le faire le 12 septembre, est une autre question
», a-t-il dit, interrogé sur la possible mobilisation de son organisation syndicale dès le 12 septembre à laquelle appellent la CGT et Solidaires.
Mais «je pense qu’on peut, sur un sujet aussi grave et aussi important, avoir une exigence, celle d’être relativement unis au niveau des organisations syndicales dans un mouvement unitaire», argumentera-t-il, concluant sur un appel en ce sens.
Frédéric Dutilleul avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.