Fil info
20:14Périgueux : Les cheminots luttent en musique -> https://t.co/G33eHkKwVd
18:29RT : | 600000€ d'investissement votés pour la rénovation du pont du Dognon et sa mise en lumière. Pont labelli… https://t.co/cKZUbA46TW
18:24Périgueux : Condamnés pour avoir travaillé -> https://t.co/WIEoRsa80m
18:22Castels : L'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Castels vient de fêter ses dix ans -> https://t.co/qKug3XZbnD
18:19Périgueux : Magali Caumon : « de beaux enjeux de sécurité » -> https://t.co/U2V0BBF9Ot
18:15Périgueux : Le kiosque à musique retrouve ses couleurs -> https://t.co/NuGGuaG1b0
18:10Prissac : [intégral] Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/9IAX5auNGc
18:09Indre : Les agents Enedis mobilisés contre la dégradation du service public -> https://t.co/zYgzdweCqM
17:53 Déjà lu !
17:46RT : Kylian Mbappe a ouvert le score pour les Bleus https://t.co/7IU6NcDp5Z
17:46RT : Ça va se passer à en août 2019 ! Découvrez la présentation des championnats du monde de voltige aéri… https://t.co/s3fRIRu7nt
17:46Le célèbre pâtissier Pierre Hermé présidera la 15e édition du Salon du Livre Gourmand de Périgueux qui se tiendra les 23, 24 et 25 novembre.
16:11Dordogne : L’ACAP domine les débats aux championnats d’été -> https://t.co/Np5g1S5oZy
15:39Chancelade : Ils ne veulent pas de la fusion -> https://t.co/edr5gCqHZz
15:35Boulazac : La continuité d’une commune morcelée -> https://t.co/XKhhCXXHqY
15:18France : La censure revient! -> https://t.co/MJvmpdm7AG
15:17Vigoulant : « Mercredis à la ferme » : dix ans et toujours attirants ! -> https://t.co/s5f51aazCy
15:16Prissac : Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/tzIjT7JGWf
15:05France : Les jours de repos seront payés aux grévistes -> https://t.co/EnNQcb7oun
14:28Creuse : Des idées, des bons plans, des initiatives à retrouver | L'Echo https://t.co/yOgcr6BV0G via
14:06RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
12:23RT : Réforme institutionnelle. Moins de députés, plus de démocratie ? Face à face entre et Com… https://t.co/VGTB6lINjH
12:20RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
11:21-Rancon Chadoin - -Vienne : La vie de la municipalité n’est pas un long fleuve tranquille -> https://t.co/f4g18NtKdZ
10:47Un accident est survenu ce matin vers 7 heures sur la D951 à Lourdoueix-Saint-Pierre direction Méasnes entre un véh… https://t.co/M4GaKtE9Hg
10:43RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
09:48Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
08:28 Il y a 3 abonnés et 5 lecteurs de dans le dépa… https://t.co/KZgR3RQxsQ
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi

Un nouveau marché apprécié au détriment d’une place désertée

Limoges

Voilà plus d’un mois que les commerçants de la place des Bancs, délocalisés place Haute-Vienne le temps des travaux du centre-ville, ont retrouvé leur ancien emplacement.
Mieux, ou pas, leurs collègues qui officiaient soit sur la place, soit dans la rue Haute-Vienne les ont rejoins pour désormais ne constituer qu’un seul marché.
Jennifer Lassalle est une habituée des marchés du département puisqu’elle est présente sur plusieurs d’entre eux chaque semaine. Auparavant positionnée sur le bas de la rue Haute-Vienne, elle a remarqué une hausse de la fréquentation de son stand qui propose pâtisseries et pâtés aux pommes de terre : «On a plus de passage donc on fait un peu plus de chiffre. Désormais, les commerçants ne sont plus éparpillés. Avant il y en avait un peu à droite, un peu à gauche alors que maintenant nous sommes tous réunis en un même lieu et je dois dire que c’est pas mal. La commerçante précise qu’en revanche, le changement du sens de circulation a créé pas mal de désor-dre. Les camions qui livrent stationnent plusieurs minutes alors derrière ça bouchonne. Surtout que beaucoup d’automobilistes ne se rendent pas compte que la rue est en sens interdit. Ils sont tellement habitués à passer qu’ils le font encore.
Pour Jennifer, il faut laisser le temps que tout se mette en route mais la chose positive c’est qu’il y a plus de place». En effet, le marché s’est élargi un peu en grignotant les places qui servaient jadis aux voitures pour se garer. «On n’est pas mécontents d’être revenus ici. Surtout que le marché s’est un peu agrandi. On a retrouvé no-tre clientèle mais il y a aussi le retour de personnes qui ne venaient plus. Sans oublier les nouvelles têtes» poursuit un des maraîchers de ce marché unifié
Alors que la concentration des maraîchers et autres commerçants semble avoir pour effet de dynamiser la place des Bancs, la rue Haute-Vienne  et la place du même nom tendent toujours plus vers la désertification. En effet, si la plupart des clients et des commerçants voient la fusion des deux anciens marchés d’une manière positive, elle soulève néanmoins quelques inquiétudes parmi les riverains. C’est le cas de Michèle Chareille, qui explique que même si «c’est très bien», cette fusion fait qu’«il n’y a plus rien place et rue Haute-Vienne. Ce qui serait vraiment bien est que la marché soit en continu. J’habite le quartier et je peux vous dire qu’au café d’en bas, il n’y a plus personne sauf les habitués. C’est dommage» ajoute celle qui a connu la rue «très vivante. Dans les années 60, il y avait une animation formidable». Elle se souvient aussi qu’«à l’époque, le marché de la place des Bancs était bien plus grand mais il y avait moins de marchés périphériques. Habitante du cen-tre-ville, Michèle Chareille privélégie la marche à sa voiture : «Franchement, c’est devenu impossible de se garer. Depuis deux ou trois ans, c’est vraiment devenu difficile pour se garer».
Si la reconfiguration du marché du cœur de ville semble séduire les commerçants comme les clients, les gens espèrent que ses abords ne seront pas pour autant délaissés.
Johan Detour

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.