Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Les clés du scrutin du second tour

LÉGISLATIVES

Les électeurs vont-ils confirmer dimanche les résultats du premier tour des élections législatives ? C’est tout l’enjeu du scrutin qui clôt une séquence électorale incroyable.
Après le tsunami du premier tour, dimanche 11 juin, le parti du président de la République Emmanuel Macron, la République en marche (LREM), va-t-il rafler la mise à lui seul ? Avec 28,21% des suffrages au premier tour (15,9% des inscrits), ce nouveau mouvement pourrait obtenir 80% des sièges à l’Assemblée nationale avec son allié le MoDem (4,12%). Soit, selon les projections, entre 440 et 470 sièges sur 577. La majorité absolue se situe à 289 sièges. Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié jeudi, plus de six Français sur dix souhaitent
pourtant que les résultats du premier tour soient rectifiés au second afin de ne pas donner une majorité TROP importante à LREM.
La «confirmation» ou pas de cette «vague» est donc l’inconnue de ce second tour des élections législatives qui va clore une séquence électorale inédite qui a complètement bouleversé le paysage politique français.
L’autre grande question est le niveau de la participation. Y-aura-t-il un sursaut ? Au premier tour, 51,3% des quelque 47 millions d’électeurs ne sont pas allés voter, soit un peu plus de 24 millions de personnes. Une abstention record qui s’explique par la logique des institution de la Ve République, aggravée par l’inversion du calendrier électoral et le quinquennat. Résultat : l’Assemblée offre un visage
déformé de la réalité du pays. Corollaire du régime présidentiel, le scrutin majoritaire à deux tours permet au premier parti arrivé en tête d’emporter l’essentiel des sièges.
Mais cette fois ce n’est pas une «alternance» mais un «remplacement » qui est à l’oeuvre : les deux partis dits de «gouvernements», le PS et la droite (hier l’UMP aujourd’hui Les Républicains) sont pour le premier laminé et ALLEMAGNE H. Kohl, chancelier de la réunification Helmut Kohl, père de la réunification allemande, pilier de la construction européenne et détenteur du record de longévité à la chancellerie après-guerre (1982-1998), est mort vendredi à 87 ans.
La chancelière Angela Merkel, qui lui avait pris les commandes du parti à l’issue d’une bataille interne, n’a pas réagi dans l’immédiat.
«Avec Helmut Kohl, nous perdons un très grand Européen», a tweeté Emmanuel Macron le président français, qui a également fait part de son «émotion» dans un communiqué, soulignant que «Helmut Kohl fut l’un des grands hommes de l’Europe et du monde libre».
L’ancien chancelier restera dans l’histoire pour avoir forcé la main des dirigeants soviétique et américain Mikhaïl Gorbatchev et George Bush, pour que la RDA rejoigne la RFA en 1990.
FRANCE
Ce professeur qui réparait les coeurs Le professeur Christian Cabrol, pionnier de la greffe cardiaque, est décédé vendredi à Paris à l’âge de 91 ans. Le professeur Cabrol a réalisé la première greffe cardiaque en Europe en avril 1968, quatre mois après celle, historique, du Pr Chris Barnard au Cap. Christian Cabrol est décédé des suites d’une longue maladie à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, là où il avait réalisé sa greffe.
Le patient, âgé de 66 ans, ne survit que pendant 53 heures, mais pour le Professeur Cabrol, le chemin est désormais tout tracé : en 1982, il réalise la première transplantation cardio-pulmonaire en France et il récidive en 1986 avec la première implantation d’un coeur artificiel temporaire Jarvik 7, conçu pour servir de remplacement en attendant une greffe.
.../...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.