Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

La chaleur, arbitre du duel entre Porsche et Toyota ?

AUTO : 24 Heures du Mans

Au moment du départ, aujourd’hui à 15h00 par le patron de la Formule 1, l'Américain Chase Carey, la température ressentie sur la piste devrait avoisiner les 35 degrés.
« On risque très certainement d'assister à la première course sans une goutte de pluie depuis 2000 », explique Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest.
« Cela va être intéressant d'observer le comportement des voitures dans ces conditions très dures », ajoute le frère de l'ancien Premier ministre et candidat à la présidentielle 2017.
« Ce sera le facteur clé de la course de cette année, sans aucun doute », assure Pascal Vasselon, le directeur technique de l'écurie japonaise.
Alors que la catégorie reine (LMP1) a rétréci par rapport à 2016, avec le retrait d'Audi, Toyota aligne trois voitures pour décrocher sa toute première victoire contre deux voitures à son rival allemand, qui compte 18 succès à son palmarès.
Les deux premières courses du Championnat du monde d'endurance (WEC), à Silverstone et à Spa, ont été remportées par la Toyota du trio Buemi-Davidson-Nakajima.

Toyota sans clim'
Mais au Mans la voiture N.8 a connu des problèmes de moteur, et c'est la N.7 qui a surgi de sa boite en qualifications pour battre le record du circuit dans sa configuration actuelle.
Profitant d'une piste quasiment dégagée suite à un drapeau rouge, Kamui Kobayashi a décroché la pole avec un temps époustouflant de 3 minutes 14 secondes et 791/1000e, soit deux secondes de mieux que la précédente marque établie par Porsche en 2015.
« C'est bien d'avoir la pole position, mais maintenant le plus dur reste à faire », résume Kobayashi.
« On a un bon équilibre en terme de vitesse de croisière », pointe le Japonais de 30 ans, toutefois dans l'expectative concernant de possibles coups de chaud.
Le règlement des 24 Heures du Mans stipule en effet que si la température ambiante en course est supérieure à 32 degrés, les pilotes des voitures sans climatiseur à l'intérieur de l'habitacle ne doivent pas dépasser un temps de conduite consécutif de 80 minutes.
Or si la Porsche 919 Hybrid dispose d'un système de climatisation au point, la TS050 Hybrid semble démunie dans ce domaine. « Cela va certainement créer beaucoup de problèmes de fiabilité et apporter un aspect tactique à la course », analyse le pilote Porsche, Neel Jani. « Il faudra être plus intelligent, et bien savoir utiliser cet avantage potentiel », affirme le Suisse.

Des LMP2 canons
Pascal Vasselon se montre rassurant, bon gré mal gré, en préférant évoquer les pneumatiques : « On n'a pas rencontré de problème de dégradation inhabituel à ce niveau ». Mais si les organisateurs font appliquer à la lettre le règlement en cas de canicule, ses pilotes devraient davantage se relayer et ces arrêts supplémentaires aux stands leur feraient perdre un temps précieux.
Une difficulté en plus car le statut de favori met déjà une pression maximale sur l'écurie nippone, après le véritable traumatisme vécu l'an passé, la victoire lui ayant échappé dans les toutes dernières minutes. Pas question de perdre la face une nouvelle fois, surtout que le grand patron de Toyota, Akio Toyoda, arrière petit-fils du fondateur, fait le déplacement.
Outre un triomphe inédit dans la Sarthe, Toyota veut aussi récupérer le titre des constructeurs, remporté à une seule reprise, en 2014.
Et la course rapporte le double de points par rapport aux autres épreuves du WEC.
Hormis la météo, un autre piège sera au rendez-vous sous la forme des nouvelles LMP2.
Les voitures de cette catégorie ont connu un tel bond chronométrique cette saison qu'elles auraient été en pole position en catégorie LMP1 durant l'édition 2006.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.