Fil info
19:06Indre : Rentrée littéraire : c’est parti ! -> https://t.co/VNBhCnj3hY
19:04Châteauroux : Deux semaines dans un monde merveilleux -> https://t.co/88ddYugPid
16:53Gargilesse-Dampierre : Séjour studieux pour les élèves harpistes -> https://t.co/Z3HKnP1Wsz
16:52Saint-Marcel : De la moto au graphisme, une même passion pour Sofiane Benhalima -> https://t.co/GqmzIFAsue
16:50Eguzon-Chantôme : TSB : une deuxième victoire de main de maître pour C. Voisin -> https://t.co/5lOet7DV98

Ultime temps additionnel pour les Bleus

AMICAL : France - Angleterre

L'émotion sera aussi présente : la France, qui n'a pas oublié les hommages en Angleterre à la suite des attentats de novembre 2015, va témoigner à son tour son soutien après les attaques qui ont endeuillé Manchester et Londres. En présence du président Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Theresa May.

IL FAUT BIEN FINIR
La défaite à Stockholm (2-1) concédée dans le temps additionnel a relégué les Bleus à la 2e place de leur groupe de qualifications au Mondial-2018, et le match contre les Anglais au rang d'obligation un peu insolite dans ces circonstances. Reste néanmoins à le jouer.
« A domicile et dans un stade plein, on se doit de montrer une très belle image. C'est un affiche qui excite. France-Angleterre, ce n'est pas tous les jours », a estimé Benjamin Mendy.
Accessoirement, à l'issue d'une longue saison et à l'orée du mercato estival, les joueurs qui fouleront la pelouse dionysienne auront par ailleurs une occasion de se mettre en valeur auprès du public d'outre-Manche, et donc des clubs anglais, traditionnellement friands des « Frenchies ». Mbappé par exemple ?

AVEC LES REMPLACANTS
Didier Deschamps a déjà prévenu qu'il n'alignerait « pas la même équipe » entre vendredi et ce soir. Plusieurs remplaçants auront donc leur chance, même si le sélectionneur a pour habitude, dans ces rencontres dévolues aux « coiffeurs », de maintenir au moins un cadre par ligne.
Les précédents matches amicaux s'étaient plutôt mal passés : un 0-0 maussade contre la Côte d'Ivoire en novembre puis un revers 2-0 face à l'Espagne fin mars (0-2), avec notamment un expérimental milieu en losange.
Or, désormais, la concurrence s'est aiguisée après les prestations ternes de certains titulaires vendredi, notamment Payet et Sissoko, décriés pour leur influence en berne. Les deux entrants à Stockholm, Mbappé et Lemar, ont dès lors un coup à jouer, tout comme Dembélé, qui dispute à Sissoko une place de titulaire dans un registre plus offensif.
Umtiti et Kanté devraient eux aussi pouvoir conforter leur statut de titulaires bis en charnière centrale et à la récupération.
Il y aura sans doute aussi du temps de jeu à répartir pour les Costil, Digne, Jallet, Kimpembe, Zouma, Rabiot, Tolisso, Lacazette et Thauvin.

CONTRE L'ANGLETERRE
Si les équipes d'Angleterre juvéniles viennent de briller en raflant le Tournoi Espoirs de Toulon et le Mondial-U20, la sélection A n'a pu qu'arracher le nul samedi en Ecosse (2-2), dans des éliminatoires où elle reste toutefois invaincue et leader de son groupe.
« Notre intention a toujours été de donner l'occasion à d'autres d'avoir du temps de jeu », a annoncé le sélectionneur Gareth Southgate en visant le gardien titulaire Hart, qui laissera sa place à une doublure (Butland, Forster ou Heaton).
Autour du buteur Kane et en l'absence de Rooney (écarté), la jeune relève de Tottenham pourrait s'installer un peu plus, avec les Alli, Dier, Walker et Rose.

LES ATTENTATS EN MEMOIRE
Ce match convoque forcément le souvenir des attentats meurtriers de Paris et Saint-Denis en novembre 2015, quelques jours avant un Angleterre-France (2-0), et ceux récents perpétrés à Manchester et Londres.
Le 17 novembre 2015, le public de Wembley avait rendu hommage aux victimes des attentats en France en chantant la Marseillaise.
« On n'oubliera jamais le match après les attentats. J'incite les personnes qui seront au stade » ce soir à entonner l'hymne anglais: « Ce pays le mérite », a lancé Matuidi.
La Fédération (FFF) a organisé un hommage : l'entrée des joueurs sur le terrain se fera au son de la chanson « Don't Look Back In Anger » du groupe mancunien Oasis, et les paroles du « God Save The Queen » seront diffusées sur les écrans géants pour que public puisse reprendre en choeur l'hymne anglais.

ET LES PAYS-BAS EN VUE
Le rendez-vous du 31 août au « SdF » face aux Néerlandais, postés à trois points des Bleus dans les éliminatoires, « oui, on l'a en tête, mais il est loin, même si on sait qu'il va vite arriver », a prudemment avancé Matuidi.
Deschamps dispose du match de mardi pour faire d'ultimes essais : il sait qu'après le feu rouge en Suède, il faudra passer à l'Oranje.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.