Fil info
20:21 Belle brochette de vainqueurs
18:35 Une délégation était reçue cet après midi à l'Elysée. S'ils ont pu apporter leur argumentaire les salariés... https://t.co/MmkW7ksHSk
18:29 les salariés sortent amers de la réunion à l'Elysée. Le président n'est pas venu et rien n'en est sorti. "C'es… https://t.co/g6WceuNFDs

Les enjeux des élections législatives

SCRUTIN

Les Français votent dimanche pour élire leurs députés.
Le parti d’Emmanuel Macron, la République en marche, vise la majorité absolue mais rien n’est joué. L’abstention menace.
C’est le troisième tour d’une séquence électorale inédite qui bouleverse le paysage politique français. Le premier tour des élections législatives,
dimanche 11 juin, est décisif à plus d’un titre. Tout l’enjeu, notamment pour la gauche, qui aborde ce scrutin malheureusement affaiblie et divisée, sera de freiner l’ascension d’Emmanuel Macron, élu président de la République le 7 mai face au FN et dont tous les sondages annoncent la victoire écrasante, le 18 juin, avec une majorité absolue à l’Assemblée nationale.
Une menace pour le monde du travail
Une vague annoncée qui bénéficie de l’abstention qui s’annonce record: dans une fourchette allant de 49% à 60%, selon les instituts de sondage. En 2012, elle s’était élevée à 57,22%. Mais ce scénario peut être déjoué et le premier tour, dans les 577 circonscriptions, pourrait réserver des surprises. Car ce sont les électeurs et eux seuls qui ont les cartes en main. Pour l’heure, celui qui a réalisé au premier tour de l’élection présidentielle 24;01% des suffrages, compte sur les premiers pas de son quinquennat, qualifié de «sans faute» par les beaux esprits, pour booster les candidats de son mouvement, la plupart inconnus, et avoir ainsi la possibilité d’appliquer son programme avec un parlement à sa botte.
Or, les projets du gouvernement de centre-droit, avec un Premier ministre, Edouard Philippe, issu du parti Les Républicains, sont une menace pour le monde du travail. Le grand chantier de la réforme du code du travail serait mené au pas de charge et par ordonnances.
Une méthode qui priverait le Parlement de ses prérogatives essentielles

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.