Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Les enjeux des élections législatives

SCRUTIN

Les Français votent dimanche pour élire leurs députés.
Le parti d’Emmanuel Macron, la République en marche, vise la majorité absolue mais rien n’est joué. L’abstention menace.
C’est le troisième tour d’une séquence électorale inédite qui bouleverse le paysage politique français. Le premier tour des élections législatives,
dimanche 11 juin, est décisif à plus d’un titre. Tout l’enjeu, notamment pour la gauche, qui aborde ce scrutin malheureusement affaiblie et divisée, sera de freiner l’ascension d’Emmanuel Macron, élu président de la République le 7 mai face au FN et dont tous les sondages annoncent la victoire écrasante, le 18 juin, avec une majorité absolue à l’Assemblée nationale.
Une menace pour le monde du travail
Une vague annoncée qui bénéficie de l’abstention qui s’annonce record: dans une fourchette allant de 49% à 60%, selon les instituts de sondage. En 2012, elle s’était élevée à 57,22%. Mais ce scénario peut être déjoué et le premier tour, dans les 577 circonscriptions, pourrait réserver des surprises. Car ce sont les électeurs et eux seuls qui ont les cartes en main. Pour l’heure, celui qui a réalisé au premier tour de l’élection présidentielle 24;01% des suffrages, compte sur les premiers pas de son quinquennat, qualifié de «sans faute» par les beaux esprits, pour booster les candidats de son mouvement, la plupart inconnus, et avoir ainsi la possibilité d’appliquer son programme avec un parlement à sa botte.
Or, les projets du gouvernement de centre-droit, avec un Premier ministre, Edouard Philippe, issu du parti Les Républicains, sont une menace pour le monde du travail. Le grand chantier de la réforme du code du travail serait mené au pas de charge et par ordonnances.
Une méthode qui priverait le Parlement de ses prérogatives essentielles

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.