Fil info
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi
19:32Sarlat-la-Canéda - La maternité est-elle en danger ? https://t.co/BQmz86Cqb3
19:29Dordogne - Conseil départemental : du Rififi dans l’opposition https://t.co/hg19yHg8VM
19:18Châteauroux - Dix jours de festivités pour les 50 ans du départ des Américains https://t.co/NgXk8UW6rg
19:15Indre - C’est Darc à la campagne ! https://t.co/YEiUdSqLgD
18:00Dans la grande salle de l’IRFJS, règne l’agitation classique qui précède les assemblées générales. Les adultes,... https://t.co/RG63VGDmEM
17:59Creuse - Modestes témoignages importants et petites histoires capitales... https://t.co/I4w1zUZpeL
17:55Reconnus comme partenaires fiables en Haïti, les membres des 7 structures du réseau Haïti Ouest se retrouvaient... https://t.co/meKQDajL9y
17:53Creuse - Solidaires, oui, bons samaritains, non https://t.co/RQv4zEVd4g
17:48Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/LYGlKzDGI6
17:47Haute-Vienne - La «Clafoutis party» où les JO du cracher de noyaux https://t.co/KdIuObx83f
17:47Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/4NPdGMCtzg
17:45Haute-Vienne - «Entre t’air et eau» la nature pour tous https://t.co/vAA0lv99jE
17:39Indre - Inauguration de la stèle de Rouze https://t.co/JnlEQDWPmY
17:37Saint-Aigny - Patrick Gallienne fait chanter les convives du restaurant https://t.co/D4WqUsNNIU
17:33L’espace André-Lejeune à... https://t.co/umjj3aW3Cy
17:32Creuse - Du monde pour la conférence sur la tique https://t.co/Uo4er30F9s
17:31Région - Juste un retour à la normale https://t.co/K909v6R5QL
17:26C’est dans une ambiance toujours conviviale que se sont réunis le 21 juin dernier les enfants, les parents, les... https://t.co/XJkve3yA9L
17:25Creuse - L'année est finie, des félicitations et un cahier... https://t.co/vSKwYf14Qd
13:09La Châtre - FaRanDoLe a versé sa recette en faveur des jeunes têtes https://t.co/XEFSC55CNs
10:58Corrèze - La Ligue contre le cancer a organisé le sixième "Relais pour la vie" ce week-end à Tulle https://t.co/Jdfi8rdo4C
09:23Dans notre édition aujourd'hui : - Un centre d'études pour penser les enjeux de société de demain. - Zoom : La... https://t.co/VmZ5Jelcpy
06:10 Magnifique mondain

Pas d’offre dans les temps et pas de gouvernement impliqué

GM&S

L’équipementier automobile creusois en redressement judiciaire, n’a fait l’objet d’aucune offre de reprise dans les délais. Les salariés écoeurés mettent la pression sur Emmanuel Macron.
« Le résultat, c’est qu’il y a zéro offre, donc on se fout de notre gueule », a déclaré hier Patrick Brun, délégué CGT du site de La Souterraine, à l’issue d’une assemblée générale des salariés convoquée après un comité d’entreprise (CE).
Le tribunal de commerce de Poitiers avait laissé jusqu’au 7 juin la possibilité aux repreneurs d’étoffer leurs offres pour une entreprise placée pour la 3e fois en redressement judiciaire depuis 8 ans. Mais les 277 salariés qui vivent dans l’angoisse
d’une fermeture depuis décembre, n’ont pas été rassurés. « Il y a juste eu un échange de mails » avec le leader français de l’emboutissage GMD, « mais on ne peut pas considérer ça comme une lettre d’intention », a précisé M. Brun.
Des salariés « déterminés »
Les salariés « continuent d’être inquiets » confirment Yann Augras, secrétaire du CE et représentant CGT, inquiets mais aussi « déterminés », le militant prévenant qu’ils allaient « se battre jusqu’au bout ». Les repreneurs éventuels ont, selon le syndicaliste, « tous eu largement le temps de déposer des offres ». « Ils continuent à jouer avec les nerfs des salariés », mais « nous, on va pas attendre », a insisté le secrétaire du CE, en évoquant un « rendez-vous très important avec M. Macron » aujourd’hui.
Sans attendre la tenue du CE, l’intersyndicale CGT-FO avait demandé dès mercredi une entrevue avec Emmanuel Macron à l’occasion d’un déplacement du président en Haute-Vienne voisine pour l’exhorter à « agir enfin notablement sur (ce) dossier, comme l’État s’y était engagé ».
L’Élysée n’a cependant pas « confirmé » ce rendez-vous avec les salariés de GM&S Industry qui dans un communiqué ont écrit explicitement : « Il est temps de s’impliquer et de ne plus rester en observateur indifférent. Il y a urgence ! »
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.