Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Pas d’offre dans les temps et pas de gouvernement impliqué

GM&S

L’équipementier automobile creusois en redressement judiciaire, n’a fait l’objet d’aucune offre de reprise dans les délais. Les salariés écoeurés mettent la pression sur Emmanuel Macron.
« Le résultat, c’est qu’il y a zéro offre, donc on se fout de notre gueule », a déclaré hier Patrick Brun, délégué CGT du site de La Souterraine, à l’issue d’une assemblée générale des salariés convoquée après un comité d’entreprise (CE).
Le tribunal de commerce de Poitiers avait laissé jusqu’au 7 juin la possibilité aux repreneurs d’étoffer leurs offres pour une entreprise placée pour la 3e fois en redressement judiciaire depuis 8 ans. Mais les 277 salariés qui vivent dans l’angoisse
d’une fermeture depuis décembre, n’ont pas été rassurés. « Il y a juste eu un échange de mails » avec le leader français de l’emboutissage GMD, « mais on ne peut pas considérer ça comme une lettre d’intention », a précisé M. Brun.
Des salariés « déterminés »
Les salariés « continuent d’être inquiets » confirment Yann Augras, secrétaire du CE et représentant CGT, inquiets mais aussi « déterminés », le militant prévenant qu’ils allaient « se battre jusqu’au bout ». Les repreneurs éventuels ont, selon le syndicaliste, « tous eu largement le temps de déposer des offres ». « Ils continuent à jouer avec les nerfs des salariés », mais « nous, on va pas attendre », a insisté le secrétaire du CE, en évoquant un « rendez-vous très important avec M. Macron » aujourd’hui.
Sans attendre la tenue du CE, l’intersyndicale CGT-FO avait demandé dès mercredi une entrevue avec Emmanuel Macron à l’occasion d’un déplacement du président en Haute-Vienne voisine pour l’exhorter à « agir enfin notablement sur (ce) dossier, comme l’État s’y était engagé ».
L’Élysée n’a cependant pas « confirmé » ce rendez-vous avec les salariés de GM&S Industry qui dans un communiqué ont écrit explicitement : « Il est temps de s’impliquer et de ne plus rester en observateur indifférent. Il y a urgence ! »
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.