Fil info
20:21 Belle brochette de vainqueurs
18:35 Une délégation était reçue cet après midi à l'Elysée. S'ils ont pu apporter leur argumentaire les salariés... https://t.co/MmkW7ksHSk
18:29 les salariés sortent amers de la réunion à l'Elysée. Le président n'est pas venu et rien n'en est sorti. "C'es… https://t.co/g6WceuNFDs

Un projet social à soutenir

Ressourcerie Court-Circuit

Dès 8h30 soit une heure avant l’ouverture officielle, la boutique de la ressourcerie Court-Circuit créée en 2010 (voir par ailleurs), située en bas de la grande rue à Felletin est l’objet de toutes les attentions. On jette un œil, on veut essayer de rentrer. Cette boutique d’objets en tous genres à petit prix est la vitrine de la ressourcerie. Mais cette véritable caverne d’Ali baba commence à se faire de plus en plus petite. C’est pour cela qu’elle a lancé une souscription. Mais plus que la boutique en elle-même, c’est un projet social à soutenir.
La ressourcerie n’est pas seulement un espace de réparation et de vente d’objets à prix modiques  c’est avant tout  un lieu de partage, d’échanges où différents publics se rencontrent. Régulièrement, les mercredis après-midi, les enfants de l’IME de Felletin  participent à des ateliers pour détourner, réparer ou réaliser un objet. Tel un garde-manger. Sont aussi accueillis en lien avec la Protection judiciaire de la Jeunesse, les assistantes sociales ou les familles  d’accueil, des adolescents en rupture pour travailler en équipe, s’intégrer au collectif...  Plus largement, les Felletinois sont invités à participer à des «café réparation», à des ateliers couture... Les stagiaires sont aussi les bienvenus.
La ressourcerie c’est aussi une dimension environnementale importante avec la sensibilisation à l’environnement et à tout ce qui nous entoure. Il ne faut pas l’oublier le principe premier d’une ressourcerie est de faire baisser le volume de déchets en déchetterie.  
Toutes ces activités permettent aujourd’hui de faire vivre 8 salariés. Elle s’autofinance à 80 % mais d’ici 2020, les emplois associatifs, dispositif régional, disparaîtront. Que faire ? Attendre 2020 pour agir ? Loin de là cette idée pour Court-Circuit. D’où l’importance de s’agrandir. Mais pas de changer de lieu. Ce bâtiment situé au cœur de la ville, vers le bas de la grande rue attire les gens de ce coté-ci de Felletin. Il est stratégique.
La Ressourcerie a donc lancé une souscription en partenariat avec deux structures la Société coopérative d'intérêt collectif  (SCIC) l’Arban et le fonds de dotation La Solidaire. La SCIC achète le bâtiment actuel de la boutique et coordonne les travaux de mise aux normes et de rénovation. Court-Circuit participe aux travaux puis louera le bâtiment. La souscription sera la variable d’ajustement pour l'emprunt et «pour que cela se fasse, note Frédéric, un des salariés de la Ressourcerie. Quelqu’un qui donne ne participe pas seulement à l’agrandissement de la boutique mais au projet global», précise-t-il notant que le désengagement de l’Etat de la Région qui se recen-trent sur les métropoles, «met le principe de péréquation en brèche».
Deux possibilités pour les donateurs : faire un don à La Solidaire ou prendre des parts sociales à l’Arban qui bien sûr s’engage à les utiliser  pour Court-Circuit. Les gens pourront aussi venir donner un coup de main lors des travaux.
«Ce n’est pas déconnant comme projet», avoue Frédéric.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.