Fil info
21:28A le pilote d'un deux-roues fait un parcours de balle de flipper. C dans : https://t.co/jEFm7SREUn
21:25Coulounieix-Chamiers : Le pilote d’un deux-roues blessé après avoir été ballotté -> https://t.co/roKss1MLAM
19:56Argenton-sur-Creuse : Des appels de convivialité inédits dans l’Indre -> https://t.co/lmkYrna3vJ
19:54La Châtre : La pietà est partie pour deux mois -> https://t.co/cp4ptnRJWG
19:52Ruffec : 4e étape du Mini-tour blancois : Charluet et Imbourg trop forts ! -> https://t.co/c2Y8sHpKN0
19:49Châteauroux : Liszt et ses amis musiciens -> https://t.co/aJzs55sEZR
19:44Châteauroux : Retour au bon vieux temps des « fifties » américaines -> https://t.co/R5UStPPfl7
19:06Trélissac : Le bip casse le plan d'un importun en quête de cocaïne -> https://t.co/umskLTZVTV
18:00RT : Les amis 💚 Qui dit gros match pour débuter cette nouvelle saison, dit très grosse sur… https://t.co/n0Yd80NZ4j
18:00RT : MR , le service public que vous critiquez et les émissions intelligentes auxquelles vs ne participez pa… https://t.co/PWfVNwmiGT
16:55Périgueux : Action coeur de ville à Périgueux : point sur l'avancement des chantiers -> https://t.co/NaqLV7uGMP
16:37RT : Fier de la mobilisation du 16 et de mon Barreau. Let’s be proud ! https://t.co/giAmCeOzP3
15:57Périgueux : Quand l’Alsace était en Périgord -> https://t.co/p57oDxCuP2
15:53RT : C’est incroyable tous ces gens qui parlent à la télé alors que dans un monde normal, ils devraient être en train d’… https://t.co/etr8ip0pwD
15:52RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
15:52RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
15:13RT : 250 millions de cartouches tirées par les chasseurs français dispersées chaque année dans la nature dont la moitié… https://t.co/q7YSNBs0Yy
15:12RT : Le , le , le manque de moyens dans nos ou encore le… https://t.co/nthZUruTF7
15:11RT : [] violent feu de végétation toujours en cours ⚠️ sur la commune de . De n… https://t.co/Jg9nzV1wpX
14:15Brive-la-Gaillarde : Se donner un coup de pédale ! -> https://t.co/QGJiUbcnXn
12:54RT : Jusqu’à + 7 °C en 2100 +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +… https://t.co/em6AVU1oAb
12:52RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
12:52RT : Feu de forêt Saint-Sylvestre Les sapeurs-pompiers de la ont composé un GIFF complet en appui… https://t.co/KfF7L8TbSE
12:51RT : Le juge a reconnu que le vol était matérialisé. Mais il estime que la réalité du dérèglement climatique "affecte gr… https://t.co/nYJHzO85ta
12:50RT : Le tribunal commerce Évry se penchait hier sur les offres de reprise de . Sur14 offres remises à l’admini… https://t.co/YUGH0PDx6h
12:50RT : On connaît presque tous la première photo « Déjeuner au sommet d'un gratte-ciel » prise en 1932, mais on a beaucoup… https://t.co/iZBOjNPx58
12:49RT : L’Unité Mobile de Réinsertion Scolaire de propose un accompagnement adapté pour favoriser l’ d’… https://t.co/OSaTHllTRt
12:49RT : Bonjour 👋👋 A l'occasion des retrouvailles officielles avec Beaublanc (match ce soir 🆚 - 20h), le club vous… https://t.co/J6T8y0zgq7
12:48RT : Vous êtes prêts ? On veut vous voir comme ça ce soir 💚💚💪 https://t.co/IEPRiNIoSu
12:47RT : ❗️Nous serons présent.e.s demain devant les amphis de la FLSH de 10h à 17h pour répondre à vos questions et pour vo… https://t.co/BdP9DtX2oU
12:46RT : La mobilisation monte contre la réforme des retraites. La réponse d'Emmanuel Macron ? Durcir le ton contre l'immigr… https://t.co/PzfNGtM9Hp
12:46RT : Le collectif Pédale et tais-toi !, porté par le groupe , a proposé une loi ambitieuse pour protéger les travail… https://t.co/YIvRc4Iw7R
11:06Périgueux : La forêt périgourdine est en péril ! -> https://t.co/oJfAFrRWLG
10:59Bergerac : Les parents des Papillons Blancs inquiets pour l’avenir de l’association -> https://t.co/RgbGuiyvxN
10:54Lalinde : Les Postiers lindois reprennent le travail après trois jours de grève -> https://t.co/O0Ra0n6TXW
10:30RT : Merci aux confrères et consœurs du Barreau de TULLE pour cette mobilisation 👍 Merci à Mme le Bâtonnier et aux membr… https://t.co/HAGfCd5fgf
10:30RT : Tulle : cité administrative les syndicalistes de la Ddfip Corrèze ont déployé des banderoles du 8 ième étage de la… https://t.co/m7LaQajTau
08:20Unis, les syndicats ont d'ores et déjà fixé 2 nouvelles dates de mobilisation contre la réforme du fonctionnement d… https://t.co/GVyUvqwhen
08:16Périgueux : VIDÉO : "Tous les syndicats veulent le maintien des services publics !" -> https://t.co/7OO4si5JJe
07:38Région : Les «vergers écoresponsables» ouvrent leurs portes au public -> https://t.co/08wq3OUV3T
07:34# # - : Une première réussite pour les jeunes «Fripouilles» -> https://t.co/7iEtdVMvaf
07:33# # - -Vienne : Vendredi, samedi et dimanche , un nouveau pôle bois au salon de l’Habitat -> https://t.co/QGQRK4nG6d
07:31# # - -Vienne : Rénovation des façades en zone rurale -> https://t.co/k2icIerCO1
07:29# # - -Rancon : La menace de la construction des espaces verts est de retour... -> https://t.co/y674qMkJ3l
07:24Région : Pas touche aux trésoreries -> https://t.co/iQmiSUPuOW
07:22Saint-Vincent-de-Cosse : Déviation : tour de force du président Germinal Peiro -> https://t.co/tzg1tLFf0O
06:11 24 sapeurs pompiers à la lutte avec un violent feu de forêt. C'est dans ICI :… https://t.co/2mgO5Ml2gB
06:09Saint-Laurent-des-Hommes : Les sapeurs pompiers à la lutte avec un violent feu de forêt -> https://t.co/wcungGDH5o

Municipales : la gestion de l'eau va-t'elle s'inviter au menu ?

Périgord Noir

« Savez-vous combien coûte réellement la baguette de pain que vous achetez à votre boulanger ? » Non… c’est le prix auquel il la vend que vous connaissez. Que les choses soient claires, Mathieu Raymond n’a rien contre la profession. Le directeur de la régie publique des eaux de la Dordogne (RDE 24) illustre simplement la première question que les collectivités périgourdines se posent quand elles confient la gestion de l’eau à une entreprise du secteur privé – comme Véolia, Agur, la SAUR… : quels coûts justifient le montant des factures d’eau de leurs administrés ? En Dordogne, 92 % de la population a l’eau potable via des entités privées. Or, par principe, ces dernières perçoivent les sommes acquittées par les abonnés, puis, selon les termes du contrat qui les lie à la collectivité compétente -commune, syndicat des eaux- leur reversent une quote-part. Les élus peuvent toutefois procéder autrement, en choisissant que les abonnés paient leurs factures… à la collectivité. Dans cette hypothèse, les élus possèdent tous les éléments qui font le prix de l’eau sur leur territoire (l’un est fonction de l’autre) : les colonnes des recettes et des débits, ils les ont sous les yeux. « La transparence financière est un motif pour opter pour une gestion publique». Ce n’est pas le seul, cependant.

Excédents contre bénéfices

« Chez RDE 24, on cherche à équilibrer un budget. A la place de bénéfices, on a des excédents. Ils servent à payer les travaux d’entretien du réseau, au lieu de rémunérer des actionnaires ». L’adhésion à cette logique économique alternative constitue un 2e motif susceptible de faire pencher les élus pour une contractualisation avec la régie départementale publique plutôt qu’avec un prestataire privé. « L’objectif de RDE 24, c’est l’efficience ». Et Mathieu Raymond de citer l’exemple de la commune du Bugue, qui a, le 1er janvier 2017, troqué une gestion de l’eau via sa régie municipale (voir plus loin) pour la confier à RDE 24. « A cette date, le rendement du réseau y était de 48 %. Cette année, il est de 72 % ». Ce ratio mesure le volume d’eau réellement acheminé. Dans le cas du Bugue, 72 litres sur 100 le sont désormais, contre 48 il y a 2 ans et demi. Pour le dire simplement, c’est que RDE 24 a colmaté les fuites des tuyaux : leur entretien est capital et c’est précisément sa mission de prestataire. Il en assume aussi le coût si et seulement si la «compétence eau » lui a été entièrement transférée. Pour se faire une idée des sommes d’argent en jeu, Mathieu Raymond rappelle le prix moyen de la réfection du kilomètre de réseau : 100 000 euros.

Renverser la tradition

« RDE 24 pèse 6,8% d’abonnés en Dordogne, soit 14 000 foyers, équivalant à 25 à 30 000 habitants». Sachant que la régie départementale est un nouveau-né : son syndicat mixte (1) a été créé le 1er janvier 2017 « pour avoir un service public et la maîtrise comptable du réseau ». C’est qu’« historiquement, en Dordogne, il y a beaucoup d’eau dans beaucoup de communes ». Aussi, « les communes ont formé des petits syndicats » ou bien fait appel aux poids-lourds du secteur privé, ou bien encore elles ont compté exclusivement sur elles-mêmes, via des régies municipales. Tout naturellement. « La question du choix de la régie ne se posait même pas». Jusqu’à ce que « les élus constatent, au quotidien, qu’il était difficile d’obtenir les données des prestataires privés ». Les fameux éléments qui servent à élaborer le prix de l’eau. Aussi, pour démarcher les collectivités, RDE24 « a d’abord ciblé celles qui fonctionnent en régie municipale, utilisant par exemple le personnel communal pour réparer les fuites sur le réseau ». RDE 24 a donc privilégié la mise en valeur de sa compétence technique. A prix compétitif, pointe Mathieu Raymond. « Pour gagner de nouveaux adhérents, RDE 24 a mis en avant sa grille tarifaire : de 110 à 240 euros hors taxes pour une consommation de 120m3, contre les 242 euros HT moyens d’un prestataire privé » (2). Après moins de 3 ans d’existence, la régie publique départementale de l’eau peut se prévaloir de la réalisation d’ « un million d’euros annuel de travaux effectués sur les canalisations » (3). C’est la preuve qu’elle « réussit à réaliser des investissements dont les collectivités n’ont pas les moyens, à améliorer le service rendu à un moindre coût ».

L’eau, un enjeu des municipales 2020 ?

« J’attends de savoir si l’enjeu de l’eau potable sera évoqué aux municipales 2020… ». A entendre Mathieu Raymond, il reviendrait aux candidats à la gouvernance des cités de mettre le sujet sur la table car les abonnés le méconnaissent, voire l’ignorent. La période caniculaire pourrait d’ailleurs être une opportunité au service de la pédagogie. « En général, les candidats s’engagent à commander des audits pour comparer les propositions des prestataires… ». Pas de quoi, une fois aux commandes, être obligés à quoi que ce soit de concret.

« Pourtant, la qualité de l’eau est un enjeu de santé publique et le réseau doit fonctionner 24h/24 ». Le défaut d’information n’expliquerait pas tout. Le directeur de RDE 24 parie que « la peur les empêche de choisir ». En effet, si, en cas d’incident sanitaire, l’exploitant est responsable, c’est auprès des élus que la population va aller se plaindre.

 

Fabienne Ausserre

 

(1) syndicat mixte des eaux de la Dordogne- SME24 ; il est présidé par Marc Mattera.

(2) pour exemple, la fraîche conquête de Campagne, près du Bugue. Campagne et ses 220 abonnés qui pèsent 60 000 € au budget municipal annuel.

(3) et le rythme ne faiblit pas : à la moitié de cette année 2019, RDE 24 totalise 900 000 € d’investissement.